La récit de la naissance sans péridurale de TiBiscuit le fils de Miss Brownie

Cette semaine après nous avoir raconté la naissance de sa fille Chupa c’est au tour de Miss Brownie de nous raconter la naissance de son fils TiBiscuit

*******

Lundi 10 mai 2004, une journée comme les autres passée sur un forum de futures mamans de mai .
Je quitte le forum vers 18h avec une phrase : « A demain les filles, car je ne pense pas que je vais accoucher dans la nuit !  »
Eh bien, je m’étais bien trompée ! Je ne pensais pas que tout pouvait se passer si vite.

Ce soir là, mon homme devait rentrer plus tard que d’habitude à cause d’une réunion, donc je m’installe devant la télé pour l’attendre et vers 20h30, pour la 1ère fois de ma grossesse, je ressens une contraction douloureuse. Bien sûr je ne pense pas que le travail a commencé car au bout de 20 minutes, aucune autre contraction n’est apparue. Mais à 21h, une autre arrive.
Mon homme rentre vers 21h15, je prépare la table pour manger et en mangeant, je ne me sens pas très bien… ma seule envie, aller sauter dans le canapé pour m’allonger car la position assise ne me convient pas.
A 21h30, une autre contraction puis à partir de là, elles s’intensifient et je commence à avoir des contractions toutes les 10 minutes… mais 10 minutes c’est assez pour récupérer entre chacune d’elle donc je continue de regarder la télé.
Je dis à mon homme d’aller dormir car si ça s’arrête, il sera crevé pour aller au boulot le lendemain … mais non, il ne veut pas. Il s’installe dans le canapé pour dormir un peu et comme je ne dis rien, au bout dun moment, il me demande : » T’as plus de contractions ?  »
Mais si, j’en ai toujours autant mais je les vis en silence, pas la peine de crier !

A 22h30, le repis se raccourcit car chaque contraction arrive après 5 minutes de pause. Je commence à avoir du mal à suivre l’émission « Y a que la vérité qui compte ». Je dis à mon homme que si à 1h, ça ne s’est pas arrêté, on va à la maternité.
A 23h30, je commence à réellement souffrir donc je demande 2 spasfons pour voir si ça va faire effet, mais les contractions ne sont plus espacées que de 3 minutes. Là, mon homme me demande si je ne veux pas aller à la maternité et je lui dis de commencer à mettre les affaires dans la voiture.

Bien sûr, j’ai envie d’aller aux toilettes donc j’y vais, mais pas cool les contractions en sortant. J’en ai encore une et je me jette sur mon lit en boule et ne veux plus bouger. Je me dis qu’il faut que je me démaquille et me lave les dents, mais jai vraiment pas envie de ma laver les dents pliée en 2 donc j’abandonne l’idée…

Voilà, tout est dans la voiture il est 0h30. On décide donc de partir.

25 minutes de trajet… dur de gérer les contractions en voiture!
Arrivée à la maternité à 1h.
On me pose le monitoring pour 30 minutes.
Mon homme voit toutes les contractions sur le monito, mais je ne veux pas regarder. Parfois il me dit : « Là, ten as une ! » et moi, je ne la sens pas encore, elle arrive juste après et je n’aime pas le savoir à l’avance, mais je sais quand elles arrivent car le coeur de mon bébé ne bat plus de la même façon.
La sage-femme vient m’ausculter. J’ai peur du verdict, mais surprise, elle me dit que je suis à 5cm !
Elle me demande alors si je veux la péridurale.Depuis le début de ma grossesse, j’ai fait le choix de l’éviter, mais là, je ne sais plus alors je lui dis qu’avant de décider je veux aller dans la baignoire de dilatation.
On prépare donc la baignoire qu’on remplit jusqu’en haut de mon ventre et avec une eau bien chaude comme j’aime, limite trop chaude même ! Ensuite, mon homme va chercher le CD qui est dans la voiture et on le met . C’est Delta Goodrem. Enfin on tamise les lumières. La sage-femme nous laisse et mon mari commence à me masser le cou. Je cherche une position confortable et à chaque contractions, je m’accroche à la poignée, ferme les yeux et respire très lentement .Si mon mari me parle, je suis incapable de lui répondre … je ne lui réponds que quand la contraction est passée.

1h plus tard, la sage-femme revient et je suis à 7cm, plus question de faire la péri, je suis soulagée !
Encore 1h d’écoulée et je suis à 8 mais la poche des eaux est seulement fissurée et ne se perce pas.
Je commence à avoir envie de pousser. On appelle donc la SF. Même si ça na pas évolué beaucoup, on décide de me faire aller en salle de travail. J’ai peur d’avoir une contraction en allant en salle de travail et qu’elle soit très douloureuse étant donné que je ne serai plus dans l’eau …je reste en boule au fond de la baignoire qui est vide maintenant.
Je prends enfin mon courage à deux mains et me lève.
Je m’allonge sur la table de travail , il est 4h00.
Ma gygy arrive, elle doit faire une césarienne avant moi mais elle m’ausculte et vois que je suis à 9.5cm donc je passerai avant ! Elle décide de percer la poche des eaux alors que je n’ai pas la perf ni rien du tout d’ailleurs. Après, je n’ai plus qu’une envie : pousser et encore pousser. Je lui dis, elle me dit que c’est pas grave, que j’ai qu’à pousser.
J’ai encore le haricot sous les fesses et personne ne s’occupe de moi je me dis que mon bébé va arriver dans le haricot…
Ma gygy revient, voit que j’ai toujours pas la perf et que la tête du bébé descend vite
On me met la perf en exprès ainsi qu’en position gynécologique. Et on me dit de pousser. De toute façon, je ne suis capable de faire que cela.
Après 2 poussées, je sens déjà la tête du bébé qui sort. Ma gygy me fait toucher sa tête, même si je voulais pas. Je ne vois rien car je ferme les yeux, ça m’aide beaucoup. Mon homme est à côté de moi et il assiste à tout. Il me dit : »Il a des cheveux !!! » , et moi je continue à pousser, j’ai l’impression que je suis entrain de me déchirer de partout… et pourtant non car je n’aurai pas d’épisio.
Une dernière poussée et je sens un corps tout chaud glisser entre mes jambes On me dit de venir le chercher je m’étais dit que je ne voudrais pas de peur de le faire tomber, mais là plus rien ne compte et je le prend pour le poser sur moi.
Un flot d’émotions me submerge mais je ne pleure pas, je suis heureuse d’avoir mon petit bout sur le ventre et d’avoir eu l’accouchement dont je rêvais. Le nouveau papa coupe le cordon, on lui met un petit bonnet et on pose nos mains sur lui pour quil nest pas froid. Il a l’air si calme.
Tout le monde part, on ne reste qu’à trois pendant 2 heures et pendant ce temps, il trouve le sein et téte pour la 1ère fois ! C’est Merveilleux ! Après cette nuit blanche, nous ne serons pas capable de dormir un peu dans la journée

************

Pour lire la naissance de sa soeur Chupa, c’est par là!

Et toujours pour participer au concours photos sur le thème des « Mains de Papa »

Crédits photo: Copyright Tous droits réservés par les photos du bonheur

16 commentaires

  1. sabine

    bel accouchement!! je n’ai pas eu autant de « chance » pour mon premier mais j’ai vécu le dernier un peu comme celui de miss Brownie, et je confirme les contractions en voiture, c’est horrible!!

    Répondre
  2. Anaïs

    Magnifique! oh mais que je les aime ces récits! ils sont toujours chargés d’émotion et tellement uniques!!!!!

    Répondre
  3. cleopat

    mes trois enfants sont nés sans péridurale, ça ne se faisait pas encore ou peu!
    j’aurais bien aimé cette baignoire et je trouve bien qu on fasse toucher la tête du bébé , de le prendre soi même et que les parents touchent leur nouveau né ensemble pour le réchauffer trop mignon!
    moi tout était fait par la sage femme. Je trouve que c est mieux aujoud hui !La maman se réapproprie son accouchement!:)

    Répondre
  4. LMO

    He bien!!
    Comment as tu fait pour te souvenir de l’émission que tu regardais? :-p
    Très joli récit, je n’aurais pas pu accoucher sans péri, trop peur. (sauf si pas le choix quoi)
    Plein d’émotion, car moi non plus, ce n’était pas très loin :-)

    Répondre
  5. Zette

    Je ne connaissais pas la baignoire de dilatation, ça a l’air d’être une bonne technique à la fois de relaxation et d’anti-douleur :)

    Très beau récit!

    Répondre
  6. Nanette

    Joli récit… Ca fait réfléchir sur le fait de toucher la tête du bébé et l’attraper soi-même. J’hésite beaucoup sur ces deux points. Quoique si ça se trouve, on ne me le proposera pas…

    Répondre
  7. MissBrownie

    LMO : Comment oublier !?
    Puis ce récit a été écrit il y a 6 ans 1/2 ;) Je ne l’ai jamais supprimé de mon ordi et il a été imprimé ^^

    Répondre
  8. PNC

    Très bel accouchement !!

    Et les contrax en voiture, ouille ouille, mais le trajet est supportable en Xantia (testé et approuvé lol)…
    ;)

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)