Le doux moment de l’accouchement de Virginie

Nous voilà reparti pour le rendez-vous du samedi: les récits d’accouchement.

Si vous en avez envie vous aussi vous pouvez nous faire partager ce moment si particulier dans votre vie. Pour ce faire vous m’envoyer votre récit à madameparle@yahoo.fr. Je publie généralement quasiment tout à condition que ça ne soit pas excessivement long qu’il n’y ait pas trop de fautes cartographe et aucun kikoo lol et autres smileys qui brillent ça c’est pur docti!

Cette semaine je laisse la place à Virginie qui tient le blog Ces doux moments!

*******

 

J’ai eu de la chance dans mes accouchements (comme dans mes grossesses d’ailleurs), ils se sont déroulés comme « des lettres à la poste » comme on dit… A chaque fois cela a été une surprise car nous n’avons jamais voulu connaître le sexe de nos enfants avant et à chaque fois une expérience intense et magique.

S’ils sont survenus bizarrement quasi à la même heure, ils ont été tous les deux très différents : un peu « subi » pour le 1er et complètement « vécu » pour le second. Ce second accouchement a eu lieu il y a presque que 4 ans, c’était ma princesse qui est venue au monde par une nuit de neige le 6 janvier 2009. C’est de celui -là dont je voudrais parler dans ce rendez- vous du samedi de Madame Parle !

Une grossesse sereine, un accouchement un peu redouté bizarrement et pourtant quand les contractions se sont faites sentir vers 4h du matin, je me suis réveillée calme et prête. Papa faisait encore de doux rêves et il a fallu réveiller le petit frère alors âgé de 2 ans pour qu’il aille chez mamie. Il avait neigé toute la journée et les rues étaient encore recouvertes d’un voile blanc et parfois glissant. Papa a donc conduit prudemment, on a déposé notre petit bonhomme puis nous sommes arrivés à la maternité choisie, un endroit absolument génial pour accoucher selon ses envies.

Mes contractions étaient très supportables et on m’a donc installée sous monitoring pour suivrele travail dans une salle de repos en attendant. La sage-femme qui était très jeune et très sympa venait vérifier de temps en temps où nous en étions . La maternité était relativement calme cette nuit -là, peu de bébés de prévu… Au bout d’une heure environ , elle m’a demandé si je voulais faire un bain , mon col étant dilaté à 3. C’était vraiment génial d’être dans une salle d’accouchement spacieuse sans contrainte à prendre un bain dans une grande baignoire tranquillement avec son mari à ses côtés. Les contractions commençaient à se rapprocher et l’eau était un élément idéal pour accepter la douleur même si celles-ci restaient tout à fait raisonnables. Il faut vous dire que j’avais eu un premier accouchement très médicalisé avec la péridurale d’office (un peu trop dosée d’ailleurs), une position allongée pendant plusieurs heures qui avait fini par me donner des fourmis et un bébé que je n’avais pas vraiment senti passer et qui en plus avait été mis 30 minutes sous lampe chauffante afin de se réchauffer. Nous ne voulions pas de ça pour le second et même si j’avais peur, je ne voulais pas de péridurale. Je me sentais prête à faire sans…
Pourtant une très forte douleur m’a saisie alors que j’étais dans le bain depuis 30 minutes et j’ai demandé à mon mari d’appeler la sage-femme. A ce moment j’ai pensé que si je devais subir des contractions d’une telle force pendant encore un certain temps je n’étais pas prête… Mais quand la sage-femme est arrivée, elle m’a dit « ca y est on voit la tête, le bébé est là ! ».

Je suis sortie du bain et me voici en train de pousser pour faire sortir ce petit être. Mon mari a été très présent, un soutien concentré et attentif. Nous avions fait de l’haptonomie et il a su trouver les mots et les encouragements.
Je ne me rappelle plus mais je sais que j’ai beaucoup poussé, beaucoup crié (et que la sage-femme m’a dit que je devais crier grave et non aigu), que j’ai senti mon bébé passer et que l’on m’a posée sur moi un bébé tout doux ,tout petit. J’ai touché et cherché et j’ai découvert une petite fille ! Il était 7h12 minutes, elle est venue au monde très vite. J’étais inquiète pour ce deuxième accouchement et elle m’a rendue la tâche très facile, merveilleuse et douce!

Quel bonheur que cette princesse qui arrivait après un joli petit bonhomme ! Dès cet instant j’ai aimé cette princesse des neiges qui s’est débrouillée pour têter rapidement ! Je l’ai gardé contre moi et nous avons ainsi pu en profiter tranquillement.
Nous sommes restés ainsi tous les trois savourant ce moment.
La sage-femme nous a proposé de nous prendre en photos tous les trois et j’ai trouvé cette attention adorable.
Quand je revois les photos de cet accouchement « naturel », j’ai le visage souriant et les traits détendus. Je m’en suis remise très rapidement. Quelques jours plus tard, j’ai eu une petite baisse de tension sans doute le contrecoup de toute cette énergie que j’ai dû mobiliser.
Pourtant cette énergie ne m’a jamais quitté depuis. Cet accouchement m’a donné une force incroyable pour la suite de ma vie. Je peux affirmer que j’ai eu un accouchement de rêve pour ce deuxième bébé!

Mais mon bébé a bien grandi et demain elle aura 4 ans alors je voudrais lui dire que je l’aime et qu’elle m’a offert un accouchement dont rêvent toutes les mamans !

Merci à Madame parle de m’avoir permise de relater ce jour si particulier la veille de l’anniversaire de ma fille !

Déposer un commentaire

  • (will not be published)