Le récit d’accouchement plutôt rapide de Saryelle

Cette semaine c’est Saryelle qui nous raconte la naissance de sa petite Manon.

*************

récit d’une journée peu ordinaire

C’est fou comme l’esprit, le cerveau, enfin le corps quoi, a ce don de nous faire totalement oublier à quel point les contractions…

CA FAIT UN MAL DE CHIEN!

Moi qui avais peur de ne plus savoir les reconnaître…Hahaha! Bonne blague!

Tout à commencé mercredi matin après une nuit assez agitée because légères contractions, je me suis demandée si ça allait être Ze Big jour mais nada, aucuns signes de toute la journée..

17h00, envie d’un bon bain, contractions légères qui reviennent, prises d’un spasfon, ça disparait pas mais vu qu’elles sont pas très fortes et irrégulières, je ne m’inquiète pas.

Mister C les note quand même histoire de contrôler.

19h30, on se met à table, j’ai fait des légumes farcis, ça sent super méga bon, mais euh… j’ai ‘achement mal quand même là d’un coup, et ça devient un peu beaucoup rapproché nan?!

Mes hantises de fin de grossesse?

Que je loupe le coche et que j’arrive trop tard à la clinique ou inversement que je me plante et que je me déplace pour rien à cause d’un faux début de travail.

20h30, trop mal, Zou, on part déposer Théo chez parrain et marraine, et on arrive à 21h00 à la clinique.

Comment j’me sens?!

Pour être polie:

Je douille ma race.

Voilà, c’est dit!

Et c’est parti pour 1h de monitoring, je me la joue la nana hypra cool, qui délire avec la sage-femme et rassure Mister C, mais intérieurement j’en mène pas large et j’ai hâte que ce put*** d’anésthésite se pointe pour me faire la pikouse-magique-dans-l’dos.

Suis ouverte à 2…

On décide de me mettre une perf de syntho pour accélerer les contractions et surtout faire en sorte qu’elles soient plus régulières et de la même intensité.

20minutes plus tard (et des contractions de malaaaade) l’anésthésiste de garde se pointe enfin, aimable comme une porte de prison, je fais ma bonne élève et fais un magnfique dos rond, tout pour qu’elle fasse ça vite et bien (et qu’elle se casse enfin, et ça rime!).

Il est 22h30, suis ouverte à 3.

22h45, envie de pipi, punaise je douille à mort!, la péri devrait m’a dit la sage-femme, faire effet à 23h00, on m’amène le bassin pour que je me soulage, et VLAN! Je romps la poche des eaux!

22h55 la sage-femme en profite donc pour m’examiner…oh oh… 8cm…ah non 9cm maintenant me dit-elle!

Et là, grosse envie de pousser entre deux contractions de fou, mais je me dis que non non non, ça peut pas être le moment, en plus la péri elle fonctionne pas du tout encore!

Mais le corps est le plus fort, et la sage-femme me dit d’arrêter de serrer les fesses (et le reste quoi) et qu’en plus on voit la tête, je pousse 4 fois… et te voilà…

23h01, Manon est là, son papa et moi complètement abassourdis par la rapidité des choses, on me la pose sur le ventre, elle pousse un cri et ouvre ses grands yeux bleus marine sur le monde.

Son papa suit la puéricultrice qui va la mesurer et la peser pendant que l’on me fait les soins (même pas une déchirure héhé!), et il revient avec elle, jolie image gravée à jamais dans ma tite tête, les yeux dans les yeux avec sa louloute dans les bras.

J’ai passé ma nuit à la regarder, en ayant du mal à réaliser que quelques heures avant elle était nichée au creux de mon bidon.

Le lendemain après l’école, Théo est venue rendre visite à tite soeur, petit bout d’homme macho genre ouais c’est cool qu’elle soit là mais on va pas en faire tout un fromage non plus.

Et 5 minutes plus tard…

« Maman! Mais elle me regarde! Elle me reconnait! Comme elle est chou…. C’est MA petite soeur, elle est trop belle! »

A y est, en plus d’un père gaga voilà que son frère s’y met!

Quand je disais que j’allais être détrôner de mon statut de Reine de la maison…

Faut dire que Melle Manon elle sait y faire, avec son air enjôleur…

Moi-même, je craque

*************

Tous droits réservés par Rainbow Memories Photographie

Pour un petit jeu rapide asperge c’est par là!

Déposer un commentaire

  • (will not be published)