Le récit d’accouchement de Claire, physiologique, sans péridurale!

Cette semaine je suis très contente de laisser la place à Claire, qui nous raconte son accouchement physiologique, sans péridural, sans gynéco, en tête à tête avec une sage femme dans une salle de naissance nature!!!

***********

Voila la naissance de mon mini schtroumpf Raphaël, né physiologiquement (sans péri,en salle nature) le 21 février dernier…

Samedi 20 février, 22h30.

J’ai eu des douleurs de règles et des contractions un peu plus fortes que d’habitude toutes la journée, mais rien de bien méchant. Même si je sens que ca se prépare, je ne me doute pas que tu vas bientôt arriver, surtout que tu as presque 3 semaines d’avance…
On décide avec mon homme de monter se coucher devant la télé…
…mais on ne restera pas longtemps au lit, je suis à peine allongée depuis 5 min que je sens du liquide couler entre mes jambes…
je me relève d’un bond et j’ai le réflexe d’enlever ma culotte au pied du lit  :lol: , Fred me regarde ahuri…Il ne réalise pas ce qui se passe, je dois lui expliquer que je viens de fissurer la poche des eaux…d’un coup il me sourit, eh oui ca y’est, notre bébé arrive!

Les contractions arrivent dans la foulée, je sens que ce sont les bonnes même si elles ne sont pas (pour l’instant) trop douloureuses. On est trop excités pour se recoucher, nous descendons dans le salon…
Fred baisse la lumière, me met la télé puis de la musique douce.
Je passe les contractions en bougeant, je me mets sur le ballon, je marche, je m’accroche au cou de mon homme, les contractions sont très supportables pour l’instant.
On appelle la maternité (à 1h de route) car l’intervalle est assez court même si elles ne sont pas très fortes…

Là coup de bol, je tombe sur la super SF qui m’a suivi les 2 derniers mois et m’a vue il y a 2 jours  :D . Je lui dis que j’ai fissuré les eaux, elle nous dit de ne pas nous presser (je peux prendre une douche, grignoter) et de venir tranquillement, elle met le monitoring sans fil à charger pour nous. J’ai confiance en elle, je sais déjà que ca va bien se passer…

00h30
Les contractions deviennent plus douloureuses, je dois me pendre au cou de mon homme à chaque fois et j’arrête de parler pendant la contraction..comme on a 1H de route et que la voiture aie aie, on préfère y aller…et j’avais raison, la voiture et mes contractions ne font pas bon ménage, c’est vraiment pas confortable, je ne peux pas bouger et je me sens coincée.

1h15
On finit par arriver à la maternité, la SF me prend en charge.
Comme le prélèvement pour le strepto n’a été fait que le jeudi, elle va appeler le labo, c’est négatif.
Elle m’examine pour voir ou j’en suis: dilatée à 4 deja,col effacé. J’étais à 2 au dernier contrôle il y a 2 jours, mes contractions sont efficaces!
Elle fait des prélèvements pour vérifier qu’il n’y a pas d’infection comme la poche est fissurée, puis monito de 30 min, elle nous laisse et baisse la lumière.
Heureusement que ca ne dure que 30 minutes d’ailleurs, car allongée sur le dos sans pouvoir bouger les contractions sont franchement désagréables…

Ensuite comme tout est OK, elle nous demande si on veut d’abord aller en chambre (avec la douche, car la baignoire à des fuites, snif) ou directement dans la salle « nature ».
On décide d’aller directement en salle…je découvre une salle avec ballons, suspensions, matelas par terre et surtout, pas de table d’accouchement.
La SF nous amène de la musique douce (heureusement tout est prévu, Fred a oublié notre poste radio dans la voiture, et je ne veux pas qu’il me laisse), tamise la lumière, me met le monito sans fil et nous laisse.

La je perds un peu la notion du temps, les contractions commencent à faire mal mais en pouvant bouger ca va…je suis d’abord assise sur le ballon, à moitié suspendue à l’écharpe accrochée au plafond, chéri me masse le dos, puis je me mets debout, à 4 pattes, je reviens sur le ballon…les positions ou je me suspends me soulagent bien…les heures passent, j’ai pourtant l’impression que l’on vient d’arriver…
Fred me dira après que je m’endormais parfois 15 minutes entre 2 contractions, je n’en ai aucun souvenir, j’ai l’impression de ne partir que quelques secondes! Eh oui je suis bien shootée aux endorphines…
La SF revient régulièrement voir si tout va bien.

4h du matin

Les contractions deviennent nettement plus fortes, je douille vraiment ,je gémis à chaque contraction « ca fait maaal » en me suspendant (à Fred, aux suspensions) ou en m’appuyant sur le ballon, elles me clouent sur place, je ne peux plus bouger jusqu’a ce que ca passe..elles sont plus longues et moins espacées aussi, je n’ai plus beaucoup de répit. Entre chaque contraction je m’endors, j’ai l’impression d’être hors du temps, de planer très loin…
Fred m’encourage, respire avec moi…
Et puis les contractions me font vomir, je ne m’y attendais pas du tout et ca me vide de mon énergie..je redoute plus le prochain vomissement que la douleur même de la contraction, ca sera mon pire souvenir…

Mais les contractions ne sont pas sans effet,le col avance bien, il est a peu près à 8, tu te rapproches de nous mon ange…
Puis les contractions deviennent très fortes, je n’en peux plus, Raphael appuie très fort sur le col, j’ai déjà envie de pousser mais il reste un bourrelet de col. La Sf me propose une petite perf de spasfon pour le faire lâcher, j’accepte, je n’en peux plus, je n’ai plus de forces…je regrette a posteriori, je pense que j’étais en désespérance, la SF toute jeune n’a pas su accompagner, mais vu tout ce qu’elle m’a donné a coté je ne lui en veux pas…
Les contractions sont tellement violentes que je ne peux plus bouger, plus rien faire d’autre quand elles arrivent, je mords le ballon ou ce que je trouve, je gémis, j’ai l’impression de perdre pied.

Finalement la SF me dit que je peux pousser si je veux, je commence, je suis a moitié sur le coté, parfois sur le dos.
C’est dur, j’ai commencé a pousser un peu tôt, Raphael vient tout doucement. EH oui, c’est normal mais difficile, tu fais le yoyo mon coeur…
A chaque contraction chéri me dit « a la prochaine il est la! ».
je l’engueule en lui hurlant que ca fait 20 min qu’il me dit ca  :lol:
Je crie en poussant à chaque fois.
Je n’ai plus de forces a cause des vomissements (et des 8 h d’effort a jeun du coup), je regrette, j’aurais voulu me redresser, me mettre à 4 pattes ou debout, ou accroupie, mais je n’ai plus la force…

Au bout de presque 1H, on y est presque, mais ca tarde un peu. Raphael vient mm par mm, il fait le yoyo,la SF me propose une petite épisio si je veux aller plus vite, mais j’ai le choix. Je refuse, elle me dit alors de me dépêcher de le sortir.
Une dernière poussée et il est la, je suis sur le coté sur le matelas, la SF à 4 pattes pour récupérer loulou… :D

On me le met sur moi tout de suite, il pleure un peu puis tête. Le papa pleure…
Moi je le regarde, je l’aime, il est si beau…
Il est magnifique, tout propre, tout chaud..
Il est 7h03, bienvenue mon ange…
Je le garderais les 2h en peau à peau, sauf le temps pour la Sf de faire sortir la délivrance et de recoudre la petite déchirure (2 points) que j’ai. Eh oui tu as mis du temps pour arriver (1h15 de poussée, mais tu as préservé le périné de maman! ).
Mon placenta met un peu de temps à sortir, mais au bout de 45 minutes et quelques poussées, le voila enfin, complet…
Moi je ne pense qu’a une chose à part mon bébé : manger j’ai trop faim, ce que je fais dès la fin de la couture (on avait nos provisions,et après on a eu droit au pti dej).
Au bout de 2h, tu partiras 5 min avec papa être pesé et mesuré (3,265 kgs et 48 cm). Tu n’auras aucun autre soin, notre projet de naissance est respecté, et de toute facon c’est le protocole de cette maternité.Puis on remonte en chambre.

Ah si juste avant de remonter en chambre, la Sf m’amène un téléphone..eh oui ma moman n’arrivant pas à m’avoir sur le portable a appelé les Sf de garde…y’a qu’elle pour faire ca  :o

Voila, 8h d’émotions, de la douleur certes aussi, mais je resigne pour le prochain.  :D
Et j’espère que le prochain, ce sera à la maison…

********

Vous pouvez suivre le blog parler de ma vie sur facebook

Photos: Copyright Tous droits réservés par Sebastien LABAN

10 commentaires

  1. Violette Bleue

    Quel beau récit ! J’en ai les larmes aux yeux…
    C’est super beau d’arriver au bout de la naissance physiologique, enfin disons que dans une maternité prévue pour, ça doit être tout de suite plus simple – pouvoir bouger pendant les contractions c’est essentiel.

    Pour rebondir sur le premier commentaire, moi entre la première mini-fissure de la poche à 9h le matin et la naissance le lendemain peu après 1h… Bref je vous laisse compter !

    Répondre
  2. lexou

    Super courageux d’accoucher volontairement sans péridurale, moi qui suis une vraie chochotte je n’aurais jamais pu faire ce choix là!!bravo à Claire!!!

    Répondre
  3. Cynthia

    Le récit de ton accouchement est très beau et très émouvant !
    Je t’envie d’avoir pu bouger pendant ton travail même si sur la fin tu avais l’impression d’être clouée sur place. J’étais ficelée sur une table dès que je me tournais pour atténuer les contractions, le monito se faisait la malle ! :)

    Répondre
  4. elfinou

    Merci pour vos commentaires…

    Cynthia c’est sur que ficelée sur une table c’est de la torture..j’avais un monito sans fil et c’est bien pratique.
    Je sais aussi que 8h c’est pas très long, et franchement la douleur n’a été forte que dans les dernières heures, au début c’était très supportable…et je suis arrivée déjà à 4, mon col avait deja bien travaillé sans douleur (l’homéo? peut être…j’en reprendrais au prochain en tous cas).

    Je crois que le pire ca a vraiment été les vomissements..j’avais le droit de manger et boire, mon homme et la Sf me proposaient régulièrement mais impossible.

    Ça reste un super souvenir, au final j’ai adoré accoucher sans péri, même si j’ai du faire une heure de route pour trouver la bonne maternité.
    Quand j’y repense j’ai a nouveau envie d’accoucher lol

    Répondre
  5. Cynthia

    Je te comprends et partage ton envie d’accoucher de nouveau. Je ne suis pas sportive et je suis ressortie de mon accouchement avec l’impression d’avoir remporté une médaille d’or aux JO en ayant battu un record du monde ! ^^

    Répondre
  6. Magaly

    Respect Madame :-)!! Je n’ai pas connu les contractions pour mon premier ( césarienne suite à la rupture de la poche des eaux + bébé en transverse), par contre pour le second, je les ai bien connues du vendredi matin au dimanche 3h du mat’… quel soulagement à la péri… j’aurais bien bouffé tout le monde… l’accouchement a failli finir en drame mais bon, c’est une autre histoire…

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)