Le récit d’accouchement de Miss Cz

Suite à mon appel lancé la semaine dernière sur vos récits d’accouchement, j’en ai déjà reçu quelques uns! Merci les filles!!!

Si vous avez envie vous aussi de raconter ce fabuleux moment de votre vie et le partager avec nous, envoyez le moi à elunaleo@yahoo.fr

Cette semaine je vous propose celui de la naissance de Baby Z, la puce de Miss Cz

La parole est à toi Miss Cz:

22 décembre 2007. J’en peux plus de cette grossesse… Je veux qu’elle sorte, là maintenant tout de suite.

Pas de ma faute, c’est celle de la sage femme qui m’a donné de faux espoir. Le 18 (mardi), visite à la maternité, pose de monitoring tout ça. J’ai eu des contractions toute la grossesse (pour ça que j’ai travaillé pendant), mais là elles sont plus fortes. La sage femme m’ausculte me parle de mon col et me balance tout à trac : « un bébé pour aujourd’hui ça vous dit ? »

Et ben non ! Mais entre la sortie de la maternité et le retour à l’appart j’avais déjà téléphoné à tout le monde «  SF a dit que c’est pour aujourd’hui ! »

Samedi 22, 19h30. Je prépare le dîner, tout en téléphonant à sœurette. Je sens un truc étrange au fond de ma culotte, je vais aux toilettes « bahhhh je crois que j’ai perdu le bouchon muqueux » je raconte dans les détails à soeurette, elle me menace de raccrocher pour aller vomir si je continue. Ok j’arrête.

On passe à table, il est presque 21h00. On papote avec Mister. « il est bon le saumon tu trouves ? » je lui demande, « ben ouais » il me répond. Je me sens pas bien, je mange assise sur le canapé, par terre, debout. Han y’a un truc qui va pas. Je me sens super mal.

22h Mister me donne un spasfon « tu veux qu’on aille à la maternité ? » « non, ils ont dit d’y aller quand les contractions seront fortes ET régulières  et c’est pas régulier » il s’inquiète un peu, mais comme il y a eu une fausse alerte le 20 il est d’accord pour attendre.

22h30 « t’es sûr que tu digères bien toi ? j’ai super envie de vomir »

22h33 -00h01 : dans le lit, par terre, dans la salle de bain, je me roule en boule, j’ai mal dans les reins je ne sais pas comment me mettre pour que ça passe. Je transpire comme un phoque. Mister prend la valise, met sa veste et m’ordonne d’aller à la maternité. La voiture est garée dans la rue à quelques pas de l’immeuble, mais ça me paraît être impossible d’y aller à pied. Je sers les dents j’y vais et sers très fort mon sac en plastique Monop’. J’ai toujours super envie de vomir.

Sur le chemin je souffre, tout dans les reins et un peu dans le ventre. Je menace Mister, l’implore de s’arrêter sur le chemin, tant pis si c’est le moment et ben j’accoucherais dans la voiture mais qu’il arrête de rouler bordel , j’en peux plus. Je n’arrive plus à parler, je n’émets que des grognements.

00h25 on arrive aux urgences de la maternité. Une infirmière me voit et m’installe directement dans une salle pour m’ausculter. Pose du tensiomètre : 17. Je grogne toujours, toujours envie de rendre. Inspection du col : ouvert à 5. Nous dit que c’est pour maintenant que nous allons être parents. Je souris lui demande si c’est pour de vrai, elle répond à mon sourire elle est douce et me répond que oui, qu’il faut que j’aille me changer dans et qu’on y va !

Et là BLAMMMM je vomi tout. Je parviens quand même à cracher les restes dans mon sac plastique. J’ai honte, je me confonds en excuses. SF me calme me répond que mes contractions sont violentes c’est pour ça.

00h50 on arrive dans la salle d’accouchement. Je grogne toujours, je suis blême, SF appelle l’anesthésiste. Il arrive vers 01h15. La première pose de la péridurale ne fonctionne pas, il la refait.

Mister est obligé de sortir à chaque fois mais bon…

Deuxième pose de péridurale est un miracle… J’ai envie de baiser les pieds de l’anesthésiste. SF et lui me sourient me disent que j’ai retrouvé des couleurs et je peux parler !

Mister revient. On s’était mis d’accord : si le travail est trop long, il rentre. SF nous dit que se ne sera pas nécessaire, que le col est ouvert à 8. On est passé de 5 à 8 en même pas 1h30.

Avec Mister on discute, je ne sais plus combien de temps, et puis d’un coup je lui demande s’il entend les battements du cœur de Bébé. Il réfléchit et me répond que non ça fait longtemps… Au même moment la SF rentre, demande à Mister de sortir. Regarde le monito, et un autre truc. Me fais mettre sur le côté, l’autre côté, bouge mon ventre dans tout les sens. On entend de nouveau les battements du cœur de Baby Z.

Elle appelle Mister, il revient. On se regarde, je suis super inquiète. On est tous les deux concentrés sur le cœur de notre fille. De nouveau plus rien. La SF arrive en courant, demande gentiment mais fermement à Mister de sortir. Elle appelle la gynéco de garde.

Elles m’expliquent que Baby Z est en souffrance, son cœur n’arrive pas à battre correctement, sa tête est mal positionner, qu’il va falloir qu’elle remette sa tête en place.

Panique ! on me met sous oxygène, il faut en donner plein à mon bébé, on me demande de respirer très fort dans le masque. Je vois la gynéco mettre son bras histoire de remettre Baby Z dans le droit chemin, elle est complètement bloquée. Je pleure, j’ai peur de la perdre, je me dis que  quelque chose ne va pas au vue de la tête de la SF et de la Gynéco. Je veux leur parler, j’enlève mon masque, elles me somment de le remettre. Je respire fort, je regrette d’avoir détesté ma grossesse, je croise les doigts, je prie (ça ne m’était pas arrivé depuis fort fort longtemps)

Battements de cœur de Baby Z, elles ont réussi !

La sage femme va chercher Mister, elle me dit que c’est pour maintenant. Il n’a pas compris et va s’asseoir sur le fauteuil au fond de la salle.

« Attention voilà une grosse contraction, essayez de pousser fort, trois poussées pour une contraction ok ? » « ok »

Contraction, je la sens, la péridurale est baissée, j’ai demandé à sentir le bébé. Je pousse, 1…2…3…

5h05 SF me demande si je veux prendre Baby Z toute seule, oui ! elle guide mes mains.

5h07 Elle est là toute petite sur mon ventre, tout s’est arrêté, on est que toutes les deux,  elle est un peu bleue mais rien d’alarmant me dis-je puisque je peux la respirer, la caresser. On se regarde toutes les deux longtemps. Longtemps…

SF et gygy me disent que j’ai été une vraie pro, se marrent et me disent que pour le prochain accouchement je devrais venir encore plus vite. Je me marre ha ha ha, mais je n’écoute pas vraiment je berce mon bébé.

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires

  1. Madame Parle

    Miss Cz tu l’avais déjà écrit avant ou tu l’as fait de mémoire?

    Répondre
  2. daisy

    puta** j’suis trop nulle je pleure moi!Quelle andouille!
    Premier combat pour la vie de baby z,c’est difficile aussi pour bébé de pouvoir sortir de son ptit nid douillé;maman a mal mais lui aussi car il faut bien qu’il sorte et fasse aller ses nouveau ptit poumon!
    En tt cas une belle histoire!
    Je venais te remercier de ton soutiens,effectivement ca change pas grand chose à ce que je ressens,mais ma ptite tete est pleine de tout,questions,pensés c’est franchement pénible alors mine de rien vos commentaire sont ken mm apaisants!!
    En tt cas formidable initiative que celle de nous permettre de découvrir d’autres expérience,c’est trop beau,mais là pour le coup ca me fou les boules ken mm!
    Bisous m’dame!

    Répondre
  3. Madame Parle

    @daisy – oh je suis désolée.. c’était ptet pas le bon jour pour venir faire un tour par ici…bisous ma belle!

    Répondre
  4. Martine

    Très beau récit, j’en ai les larmes aux yeux. J’avais commencé le récit de mon accouchement il y a plus de deux ans maintenant, il est toujours dans mes brouillons, je n’arrive pas à le finir . . .

    Répondre
  5. Madame Parle

    roo bah les gonzesses je voulais pas vous faire pleurer enfin c’est de la faute à Miss Cz et la semaine prochaine ca sera Mistinguett qui fournie les kleenex:)
    Tchik je sens que c’est bientôt toi ca sera tout frais!!!:)

    Répondre
  6. Gaelle

    Décidément j’adore les récits d’accouchement ! Trop bonne idée ce post. Faut que je te fasse un mail !
    Miss Cz belle naissance malgré les frayeurs :-).

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)