Le récit de la naissance de Nolan

Oyé Oyé braves gens, nous sommes samedi le jour de la rubrique récit d’accouchement.

Si vous vous lancez dans la lecture n’oubliez pas vos kleenex.

Si ca vous donne envie de nous faire partager la naissance de votre enfant, envoyez moi ca à madameparle(at)yahoo.fr

Vous souhaitez me suivre sur facebook n’hésitez pas c’est par là:

parler de ma vie

*************

Cette semaine c’est au tour de Laetitia de nous raconter la naissance de son petit Nolan:

Mardi 26 janvier:
Dernière soirée avec mon homme, mais je ne le sais pas encore.
J’en ai marre, je suis fatiguée, je dis a Nolan que tout est prêt et que si il arrive maintenant c’est avec grand plaisir, m’aurait il entendu?

23h30, Vincent est fatigué et va se coucher. Je le suis même si finalement je n’ai pas envie de dormir, bizarre d’ailleurs vu l’heure. Je vais me coucher quand même alors que je sais pertinemment que je ne dormirais pas, impossible de savoir pourquoi, mais je le sais.

Mercredi 27 janvier:
00h45, j’avais raison, impossible de dormir, je tourne dans tous les sens, je déteste ca.
Je finis finalement par m’assoupir, mais pas pour longtemps….
1h35, je me réveille d’un coup avec un affreux doute, je mets directement ma main entre mes jambes et effectivement, je n’ai pas rêvé, je suis mouillée!
Je reste un moment comme ca, allongée sur le coté, la main mouillée, je ne sais pas trop quoi penser….

Je décide d’aller aux toilettes, quelques gouttes coulent, c’est vraiment liquide.
Pertes abondantes comme j’ai déjà lu sur le net ou perte des eaux? Dur d’en être sûre quand ce n’est pas une rupture franche.
Je retourne me coucher, le matelas est humide, l’option « perte des eaux » se confirme, là c’est sûr, je ne dormirais pas.
2h, je décide de retourner aux toilettes, mais rien ne coule. Je m’accroupit comme l’a appris la sage femme pour vérifier si ce n’est pas une fissure, mais rien ne coule.
Une pointe de déception se fait sentir….

Je retourne me coucher et hop, ca coule de nouveau. Bon, je fais quoi, je me lève et je préviens Vincent ou j’essaie de dormi et on verra demain matin avec la maternité?
Hum, je ne sais pas…je m’assois au bord du lit, mon ventre se durcit, je n’ai pas mal mais c’est très désagréable, c’est une contraction, mais pas comme d’habitude.
Je me lève, je le dit a Vincent en lui expliquant que je perd du liquide, réponse de monsieur « et alors?’. Merci du fou rire mon chéri.

Je vais au salon, j’ai besoin d’en parler, mais à cette heure-ci, personne sur MSN, je décide donc de poster sur le forum au cas où quelqu’un se connecte.
Mon homme me rejoint, un peu inquiet, il me demande de revenir me coucher en attendant de savoir quoi faire.
Je vais de nouveau aux toilettes, je perds du sang et en me relevant, de nouveau du liquide.
Là c’est bon, je sais quoi faire, plus de doute, je préviens la maternité, c’est le moment et la sage femme au téléphone me le confirme.
Mon homme dit à son fils « je te préviens que si c’est une fausse alerte, je t’attends a la sortie ».

Je me douche, on boucle les valises et à 3h30, on décolle direction la maternité.
Un sentiment bizarre m’envahit, de la peur, de l’excitation, un mélange détonnant!
Sur le chemin, quelques contractions un peu douloureuses mais largement gérables.

3h45, arrivée a la maternité, je suis attendue.

On m’installe en salle de travail, on m’examine et on me pose le monito. Col a 1 doigt large, monito ok, j’ai bien des contractions. Et non mon chéri, ce n’est pas une fausse alerte.

Les heures passent, le travail semble bien lancé, ma gynéco vient me voir dans la matinée, col à 2 doigts tout juste, doucement mais surement.

Je marche, je fais du ballon, faut que ca travaille là dedans!!

11h, on me propose une chambre, j’accepte.

Je continue de marcher, les contractions s’espacent….aie aie aie, ca se présente mal.
On m’annonce que si demain matin le travail n’a pas avancé, je serais déclenchée.
Bon ok pas de soucis, mon col est favorable à un déclenchement, ca ne me gêne pas même si j’aurais préféré que ca se fasse tout seul.

L’après midi se passe…le travail s’est arrêté.

18h, une contraction bien douloureuse se fait sentir, la première d’une longue…très longue série.
Le temps passe et les contractions continuent, de plus en plus fortes mais assez espacées, donc je gère bien, j’attends mon monito a 20h pour savoir si mon homme peut rentrer à la maison ou pas, nous venons de passer une première nuit blanche….

21h30, là j’ai mal, super mal même, elles se rapprochent mais elles ne sont pas régulières du tout, je décide d’appeler pour mon monito, ca commence a bien faire là!

Une infirmière vient me le poser, vraiment pas douée, j’ai dû le poser moi même car elle ne savait pas où le mettre pour entendre le cœur de Nolan!

22h30, fin du monito, l’infirmière revient et me dit que je n’ai aucune contraction et que donc je ne peux pas avoir mal comme je le dis.

Euhhhhhh, et ma main dans ta gueule tu veux voir si ca fait mal? Regardes la courbe là, tu les vois les pics?

Elle me dit que non, ca c’est le cœur de Nolan, que la mienne est en dessous, la ligne continue la.

J’explose de rire, Vincent l’envoie chier et je demande à voir une sage femme DE SUITE sinon je vais péter une durite là, j’ai trop mal!!!!!!! Jamais je n’aurais pensé qu’une telle douleur puisse exister!! Je veux la péri, il faut vérifier mon col MAINTENANT!

La sage femme arrive, très désagréable et je le suis tout autant avec elle. Mon col est à presque 3cm, ok on passe en salle d’accouchement, elle s’excuse de son agressivité, moi aussi.

Elle me demande de tenir 1h, jusqu’a 23h30, pour être sûre que je sois bien à 3cm, en attendant elle me dit de prendre une longue douche bien chaude.

Ok, je suis plus a 1h prêt et la douche est la bienvenue.

Sauf que….le contrôle du col a accéléré le travail, 5mn après le contrôle je me retrouve avec des contractions toutes les 2/3mn maxi et 3 fois plus fortes.

Je suis pliée de douleur, là me prend le bas du ventre et les reins en même temps, j’ai envie de m’arracher le bas ventre, je gémis, je me tortille dans tous les sens en priant pour que la douleur s’arrête.

23h30, je pars en salle d’accouchement, elle est à côté de ma chambre et pourtant elle m’a semblé être à l’autre bout de la clinique, je marche le long du mur en me tenant à la barrière et à Vincent, je suis pliée en deux, je commence à pleurer de douleur, achevez moi, pitié.

J’arrive dans la salle, les sage femme s’occupent de moi, elles sont adorables, elles m’aident à gérer en attendant que l’anesthésiste arrive, il n’a pas tardé, heureusement.

Ils font sortir Vincent pour me poser la péridurale, il est 00h00.

Jeudi 28 janvier:
L’anesthésiste est fabuleux, d’une rapidité impressionnante, la péri est posée en 5mn top chrono, ca fait mal mais comparé aux contractions, c’est de la rigolade!

Je ressens une contraction…deux…et stop. Je suis sauvée, je me détends, je bénis l’inventeur de la péridurale et je le dis haut et fort dans la salle, les sage femme sont mortes de rire!

A partir de ce moment là, mon accouchement est devenu magnifique.

Je décide de dormir, Vincent à coté tombe de fatigue mais ne veut pas me quitter pour aller se reposer dans ma chambre.

1h30, la sage femme revient, col à 5, ca avance bien, cool!

Je continue de dormir, ca fait du bien même si ce n’est pas un sommeil profond, j’entame ma deuxième nuit blanche, je n’ai pas dormi depuis 39h….

2h15, la sage femme revient de nouveau, col a 8!!! Youhouuuuuuuu, elle m’annonce que c’est bientôt le moment, que ca ne va plus tarder là!

3h30, nouveau contrôle, col effacé, dilatation complète, allez go, on appelle mon gygy pour la poussée.

4h, ma gygy arrive, tête dans le cul powaaaa, elle avait trop du mal, on était tous morts de rire, ca fait du bien!!

On m’installe pour la poussée, ca fait bizarre de se retrouver les jambes en l’air, le cul dans le vide avec un spot braqué entre les jambes et 3 paires d’yeux.

Bon bah…ce serait bien qu’on le sorte le petit Nolan hein!

Une contraction arrive, « inspirez, bloquez, poussez!!! Allez on tient, on tient, on tient!!!!! On lâche et on respire. On reprend une inspiration, on bloque, et on recommence!!! Allé une troisième fois et on se repose jusqu’a la prochaine contractions ».

Le monito indique des contractions toutes les minutes, heureusement que j’ai la péri.

Mon homme est fabuleux, il me dit qu’il m’aime, que je peux le faire, qu’il est fier de moi.

J’ai poussé une bonne vingtaine de fois à peu près, ma gyneco me masse le périnée, il parait que c’est une pro pour éviter les déchirures et les episios, on verra bien.

La tête arrive, elle demande à Vincent de se tourner et me mets un miroir entre les jambes pour que je vois la tête, c’est super space!!

Elle prend ma main et me fait toucher, yeurk c’est gluant!

Dernière poussée, Nolan arrive, la tête sort, les sage femme me remontent les genoux vers la poitrine pour que les épaules puissent passer facilement, je pousse doucement, tout doucement, hop les épaules passent, on me redresse pour que j’attrape mon bébé moi même!

5h:

Me voila avec Nolan sur le ventre, tout gluant et qui pleure de suite, je ne réalise pas, je le regarde, j’en reviens pas, je l’ai fait!!

Ma première pensée? « oh il a mon nez!! ». Celle du papa? « chouette il est pas roux » (je porte le roux ).

Le cordon est un peu court donc je ne peux pas mieux le voir, le papa coupe le cordon et nous sépare après 8 mois et 1 semaine de cohabitation, pfiou!!

Mon t shirt gène le peau à peau, tant pis on l’évite, Nolan a froid.

La sage femme le prend et lui fait les premiers soins, l’habille et me le ramène en 5mn grand max.

Nolan est la, sur moi, il me regarde, je pleure, ca y est c’est la fin d’une aventure mais également le début d’une autre! Mon homme me serre contre lui, il est tout ému, son fils tant attendu est là, sous ses yeux, lui qui a été si frustré pendant ma grossesse!

Dernière contraction pour la sortie du placenta que j’ai demandé a voir, c’est marrant, je voulais voir « la maison » de Nolan durant ces 8 mois de grossesse.

Elle me dit qu’il est hyper irrigué et que j’ai perdu pas mal de sang.

Elle regarde les dégâts….2 micros déchirures, seulement 2 points, ca c’est cool, c’est vraiment une pro ma gygy!!

C’est fini, ma gynéco et les sage femmes nous laisse. On se retrouve tous les 3 et on se fixe, c’est très bizarre.

Le papa est partit 1h après, vraiment trop fatigué, il reviendra en début d’après midi.

Nolan et moi faisons connaissance mais je suis extenuée.

Finalement je serais restée 60h sans dormir, autant vous dire que je ne sais pas comment j’ai tenu le coup mais ca confirme une chose que l’ont m’avait toujours dit. Dans certaines situations, on se découvre des forces inimaginables!

Voila, ma grossesse se termine là, Nolan est né le 28 janvier 2010 à 5h du matin, 3kg370, 50 cm, avec 23 jours d’avance.

Une nouvelle vie commence, on va avancer doucement, étape par étape, on va commencer par apprendre à se connaître, puis on se laissera porter par notre nouvelle vie, celle d’une famille.

*******

Photos: Copyright Tous droits réservés par – woua –

Déposer un commentaire

  • (will not be published)