Le récit de l’accouchement de Petit Trésor!

Cette semaine c’est au tour de petit trésor de nous raocnter son accouchement!

*************

Que du bonheur !!!!!

J’avais terriblement peur d’accoucher, j’étais terrifiée et je suis un peu phobique de la douleur donc là vous imaginez!!! la douleur suprême!!! faire passer un ballon de foot dans un trou gros comme une noix!!! c’était pas possible!!!

donc j’attends, j’attends LE moment où ça va se déclencher et j’essaie de ne pas y penser (en plus, j’en avais pas trop marre parce que j’ai perdu du poids pendant ma grossesse donc je n’étais pas lourde et j’aimais bien savoir mon petit loup bien au chaud dans mon ventre.. je m’aimais bien en femme enceinte… ). Et puis arrive le jeudi 8/04 à midi (date de terme prévue le dimanche) et je vais à mon rdv sage femme gynéco de la 40ème semaine.

J’arrive à la clinique je vois la sage femme, fais pipi dans le petit godet et elle me pose le monitoring et je lui dis que sur le dos je suis pas bien, elle essaie de m’asseoir le plus possible et sort et hop 10 minutes plus tard je fais un malaise j’ai juste le temps de la sonner…  j’étais pas bien sur le dos…. elle revient ça va mieux et là elle voit ma bandelette urinaire et elle me dit que ça va pas du tout. Ah bon mince alors, moi tout va bien…. des douleurs quand vous urinez? non, pas de fièvre? non tout va bien je vous dis… je vomis tout ce que je mange mais tout va bien…
On finit, je monte voir la gynéco, petite écho, bandelette avec albumine +++ et écho placenta qui commence à se calcifier et plus de liquide amniotique. et là premier choc, elle me dit : je vous garde on vous déclenche…. et là oups grosse boule dans le ventre : ça y est c’est LE moment.

on va me poser une petite bandelette dans l’utérus pour déclencher les contractions et ça va être très long… tant pis j’ai que ça à faire mais je flippe un peu quand même… Bon ne pas y penser, ne pas y penser… On me pose la petite bandelette, il est 15h10, j’appelle mon mari lui dit qu’il ne se presse pas, il trouve un moyen de me rejoindre (parce que forcément j’avais la voiture, heureusement j’avais mis ma valise sans le coffre) et paf 5 minutes plus tard premières toutes petites contractions et elles s’enchainent tranquillement et mon mari arrive à 18h, on m’installe dans une chambre pour passer la nuit (et là je me dis « ah oui ça risque d’être long »), Ma gynéo passe me voir et me dit : demain je vous accouche je suis là vers 14h vous m’attendez!!! heu… 14h ça fait tard non??? J’ai des contractions toutes les 5 minutes environ toute la nuit (impossible de fermer un oeil), on passera sur la sage femme qui me dit que je dois essayer de dormir (elle est rigolote elle avec des contractions toutes les 5 minutes) et sur mon mari qui me dit qu’il faut que j’éteigne la lumière parce que ça l’empêche de dormir (bon là je me suis un peu fachée et il n’a quand même pas insisté). et la nuit se passe entre trucs nase à la télé, mots croisés et micro sommeil entre 2 contractions.

Vers 5h du matin, ça commence à chatouiller un peu, et vers 6h 30 je commence à bien souffler donc j’appelle la sage femme qui me fait un dernier monitoring et elle me dit « mais non ça monte pas vous avez pas mal » c’est bien connu les autres ressentent mieux que vous ce qui se passe.

Bref je lui dis que si quand même j’ai un peu mal elle me dit « on attend la fin du monitoring » heureusement l’équipe de jour a pris le relai et vers 7h30 une petite sage femme adorable vient me voir, et je lui dis « je sais que les contractions sont pas grosses mais quand même je commence à bien les sentir » et elle me répond « mais si ça contracte c’est le principal, on va vous monter en salle de travail » re-gloups… 2ème noeud dans le ventre, on refranchit un cap… on se rapproche de LE moment… la salle de travail…. ahhhhh!!!!

Et là tout à été très vite (enfin il m’a semblé) 8h30 perf, 9h00 péridurale : la sage femme me dit : « ça fait moins mal que la perf », ça fait même rien du tout, c’est génial…et l’anesthésite est adorable aussi (parce que bien évidemment avec ma peur pathologique de la douleur hors de question d’accoucher à la naturelle) Il est drôle on discute, et là………. soulagement!!!!! je sens plus rien que du bonheur!!!!! je peux enfin me reposer un peu (mon chéri aussi). ensuite vers 10h30 je crois, la petite sage femme adorable vient percer la poche des eaux pour accélérer le travail (je ne sens toujours rien), mais je vois les contractions qui grimpent sur le monitoring…. vers 12h elle enclenche l’ocytocine et là je me dis « purée!!! heureusement que je sens rien!!!! » parce que je vois le monitoring qui crève le plafond… et elle revient vers 13h30 pour voir et là question : « alors on en est à combien? (de dilatation évidemment) » la fois précédente on était à 4 donc je dis…. allez 6 et mon mari allez 8 et non!!! 10 !!! ah!!! re re gloups… 3ème cap…. on se rapproche encore de LE moment… et maintenant? maintenant on attend qu’il passe les 3 stades du bassin ça peut prendre une heure par stade. Je me reprépare psychologiquement à 3h dans ma tête, elle m’installe sur le côté avec une couette entre les jambes et on attend. Je sens comme un poids dans le bas de mon ventre. c’est la première fois que je le sens vraiment. je sais qu’il est là tout près.

Elle revient vers 14h30, et je lui demande si je vais avoir besoin de repomper la péridurale (car je commence très très très vaguement à ressentir des choses) ou si ça va suffire. elle me répond « on va regarder je vais vous dire de suite ». Elle regarde et là…. « oh!!! il est là on va y aller, je vois ses cheveux!!! » Ahhhhhhh re re re re GLOUPS!!!! là c’est LE moment tant redouté celui où il va falloir pousser. celui où toutes les femmes disent que c’est la plus grande douleur de leur vie…. je ne sens toujours rien cela dit c’est plutôt bon signe. et là elle me dit à la prochaine je vous dis et vous poussez. ok
Contraction 1 je pousse une fois et une autre. elle me dit c’est bien (si elle le dit), 2ème contraction rebelotte tout pareil. ma gynéco arrive (et oui en plus j’ai eu la chance qu’elle soit là) et hop 3ème contraction, on pousse plus elle me dit, ok pas de soucis et hop je pousse 3 fois, et là il est presque là…. 4ème contraction je repousse 3 fois et hop il était là!!!!!
je ne me souviens même plus si je l’ai entendu pleurer mon ange. elle me l’a mis dans les bras les yeux grands ouverts déjà et lui aussi nous regardait… C’était notre première rencontre. Qu’il est beau!!!! Magnifique!!! Comment est-ce que j’ai pu faire ça??? et je l’ai regardé, mon mari aussi il était tout emmitouflé et il est resté là contre ma peau un petit moment puis léger lavage de cheveux (il en avait plein) petit bonnet et hop repeau pendant 2h… (enfin non je l’ai passé un peu à son papa qui trépignait à côté de moi tellement il voulait le prendre un peu aussi, moment magique de voir ce petit petit bonhomme dans les bras de son papa et de voir leurs regards) 2h après on me l’a mis dans son premier petit pyjama et comme tout allait bien j’ai pu regagner ma nouvelle chambre de maman ( et oui je suis maman maintenant) pour la première fois avec mon petit coeur d’amour ( et accessoirement reprendre mon premier vrai repas depuis environ……. plusieurs mois!!!!)

Bilan juste 2 points de suture, pas d’épisio, pas de douleur, juste du bonheur et un peu de fatigue, mais surtout du bonheur!!!!

Aujourd’hui il a presque 8 mois et demi, et c’est toujours mon ange, il est adorable, et il a grandi tellement vite…. j’essaie de profiter de chaque instant avec lui et passerais mes nuits à le regarder dormir (mais je le fais pas je vous rassure…) Il rit, il prend, il s’amuse, il crapahute (à reculons), il nous fait rire…. On profite de chaque petit moment qu’on passe avec lui… et j’ai envie de lui croquer ses petites joues toutes roses…

4 commentaires

  1. Zette

    Ce qui m’a plu dans ton récit, c’est que tu n’as pas mis ta phobie de la douleur en avant, peut-être l’as-tu domptée depuis? :)

    Répondre
  2. marievdk

    C’est tellement beau!! ça rappelle tant de choses…; (je crois que je me suis dit les mêmes phrases quand Bébé est arrivé!!!)

    Répondre
  3. Nanette

    Ce bébé métis… ca pourrait être ma fille (je suis un peu obsédée par mon bébé non ?)

    Super récit, tout en suspense et félicitations pour le résultat !

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)