Cette nuit là…le récit de mon accouchement

Me revoilà, enfin si j’arrive à aller au bout de cet article.

A ce moment précis nous avons mon grand enfin habillé qui joue dans sa chambre, et ma ptiote qui dort dans son cosy! POur ma part à 12h25 je suis habillée et maquillée ce qui ‘est pas mal surtout que Monsieur est sorti! Ah oui alors là au moment même ou je finis cet article nous sommes deux jours plus tard…Le grand est chez ses grands paresnts et la ptiote sur son père!

Pendant ma grossesse j’ai beaucoup apprécié de lire les récits d’accouchement alors j’ai envie de vous faire partager le mien!

Mardi dernier, le 13 avril, je me suis dit je vais tenter une tactique pour faie sortir ma fille: je vais refaire le point sur ma valise de maternité qui trainait dans l’appart’ depuis de nombreux jours. Je ne savais même plus trop ce que j’avais mis dedans… Vous me croirez si vous voulez mais à peine ai-je fini tout ca que j’ai eu une contraction à 9h23 ! Si si je vous jure! Bon je me dis c’est génial le poids de mon inconscient conscient mais faut ptet pas rêver… et moi d’attendre avec impatience si cette toute petite douleur allait revenir. 10 minutes plus tard une autre! ENH!!! Puis une autre et encore une autre. ca doit être bon…Vais je avoir un vrai accouchement pas comme celui là. Ma belle mère ne peut pas prendre mon ainé à l’école j’appelle alors ma mère pour qu’elle aille le chercher. OUf c’est bon plan B activé!

Le midi on se fait des pâtes marathon oblige! l’intensité des contractions n’augmentent pas je passe ma journée dans la peur que la suivante ne vienne pas…Après le déjeuner une pause…Je suis déprimée c’était une fausse alerte ca ne viendra jamais…Et puis une petite vague arrive, monte doucement, se rapproche du rivage, ouiiii elles reviennent, j’en rigole! Mon mari et ma mère passée avant d’aller à l’école n’en croit pas leurs yeux…fastoche les contractions! Elles s’intensifient doucement. je les prends assise puis debout…A 18h ma mère revient avec mon fils, je l’attendais pour lui dire au revoir.. et là encore la nature est bien faite, après avoir pu lui expliquer que sa soeur allait sortir les contractions s’intensifient et se rapprochent toutes les 5 minutes! Comme je ne voulais pas avoir mal devant lui on décide de partir à la maternité. On y va à pieds c’est à 5 minutes de chez nous!

Nous sommes rapidement installés dans une salle de travail. Vers 19h30 une sage femme vient enfin m’examiner. Mon col est dilaté à 4 …plus que 6 cm…Elle me demande si je veux la péridurale, je lui dit que je souhaite continuer à gérer tant que je le peux. Elle me propose le ballon. Les contractions s’intensifient…j’essaye de gérer cmme je peux..Au bout d’un moment Madeleine ( la sage femme qui nous accompagne) me demande si je souhaite aller me promener.Nous tentons tant bien que mal d’atteindre la salle des pères. Une fois là bas j’ai des contractions toutes les 2 minutes, j’en peux plus, j’ai mal..j’ai peur aussi je crois…

Vers 22h Madeleine ml’examine à nouveau, je suis dilatée à 8 mais ma fille est encore haut… Je n’en peux plus je demande la péridurale.

L’anesthésiste arrive et au bout de quelques minutes je peux me détendre, je suis lessivée, je n’ai plus envie de bouger…Il doit être quelque chose comme 23h. La question se pose de moins en moins de savoir si ma fille va naitre le 13 ou le 14 avril. Elle prend beaucoup de temps à descendre.. Les contractions ne faiblissent pas donc pas de regret j’aurais continué de souffrir avec la même intensité…

Deux heures passent comme ca. Madeleine à un moment me dit on va essayer de changer de position et me voila donc sur le coté une jambe en l’air et là…je sens que quelque chose de différent se passe…je sens ma fille plus basse beaucoup plus basse. Je sens qu’elle commence à pousser comme si elle avancait puis reculait au rythme des contractions. je sens sans avoir mal juste la peur d’avoir mal… Vers 2 heures deux sages femmes arrivent commencent à allumer la lumière…oh oh c’est donc maintenant??? Va bien falloir! Madeleine me fait toucher la tête de ma fille qui est là, je sens ses cheveux quelle drole de sensation. Elle met un drap à la tête du lit pour m’aider à pousser en tirant dessus. A chaque contraction je souffle doucement et la sens descendre sortir de moi petit à petit. Les sages femmes m’encouragent avec bienveillance et douceur.  Ca y est, ne plus rien faire, la laisser sortir glisse hors de moi vers la vie terrestre. je rigole je ne sais plus pourquoi mais me détendre de la sorte l’accompagne. Puis Madeleine me dit de me remettre sur le dos pour attraper ma fille. Je la saisis avec mes deux mains et la sort de moi.  C’est le premier regard entre nous deux, elle a les yeux grand ouvert. Je la pose sur ma peau, elle est toute chaude. Je sens le cordon qui nous relie encore toutes les deux jusqu’à ce qu’il ne batte plus. Elle ne pleure pas elle est toute sereine et nous aussi.

15 commentaires

    • celle qui parle de sa vie!

      hay mais oh j’ai déjà mis 3 jours à pondre ca pas de panique :p

      Répondre
    • celle qui parle de sa vie!

      ah mais je te le souhaite so’, je vais suivre ca:))

      Répondre
  1. Elo

    Haaaaa!!!! Je le cherchais partout cui là, j’avais aucun indice! Beau récit qui met du soleil dans ma journée de M… de dimanche!!!!
    Ce dut être un moment merveilleux et intense ce premier regard!
    Bises

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)