2016 merci pour tout ça !

img_8824Alors que sur les réseaux sociaux bon nombre de personnes ont hâte que 2016 se termine, je préfère pour ma part regarder cette année avec bienveillance et faire preuve de gratitude face à tout ce que la vie m’a offert.

Il y a eu Londres sur un coup de tête en début d’année pour réinventer mes souvenirs à des dates importantes et puis en fin d’année pour célébrer les 10 ans de mon fils tout autant important. Cette ville aura été tour à tour le lieu de ma peine et celle de ma joie. Sa lumière si particulière m’aura pris dans ses bras du début à la fin. J’ai photographié Big Ben de jours comme de nuit éblouie par sa prestance.
Je suis revenue à chaque fois grandie de pouvoir être seule ailleurs.

Et puis la Corse;
Tout d’abord avec d’autres blogueurs. Je mesure aujourd’hui la chance de nos rencontres quand je vois le chemin de tous.
Je garderai si précieusement au fond de mon coeur cette arrivée incroyable sur Bastia au petit matin de la cabine du capitaine. Cette chaleur dans le ciel et sur la terre. Les notes des chants de ces hommes dans cette église qui m’ont transpercé l’âme. Cette douleur de ne pouvoir aller au delà de ma peur dans la montagne mais cette bienveillance qui fait tomber les armes et les larmes.
Et puis la Corse encore, et ce défi fou de partir dans un camping naturiste Riva Bella face à moi même. Ce challenge relevé mais comment résister face à tant de beauté?

L’ile de ré, m’a bercée quelques heures et m’a donnée des envies de plus.

Il y a eu la montagne en hiver et en familles puis les Arcs en juillet. J’ai profité de mes enfants comme jamais tout en rencontrant de jolies personnes, des évidences. J’ai côtoyé la bienveillance au détour d’une randonnée et j’ai continué de cheminer. Je me suis encore lancé le défi fou de faire un saut en parapente, j’ai cru y laisser ma vie mais j’en suis sortie et tellement plus fière de moi encore d’avoir bougé les lignes… Comme cette ascension seule où j’ai dû puiser au fond de moi des ressources enfouies.

Il y a eu aussi la Turquie lui!

Il y a eu Paris, toujours de la Seine à la Tour Eiffel en passant par Montmartre, j’ai tellement aimé encore cette golden hour dont je ne me lasserai jamais.

Il y a eu ma parisienne!

Il y a eu aussi une hospitalisation et trois semaines d’arrêts mais j’en tire la satisfaction par delà les douleurs et les peurs de jolis moments improbables aux urgences le jour de mon anniversaire entourée d’êtres chers.

Il y a eu toutes ces rencontres et puis cette rencontre.

Il y a eu le début de ma formation et tous ces gens si bienveillants.
Il y a eu mon équipe et toutes ces joies d’en être là.
Il y a eu tous ces sourires et ces soupirs.
Il y a eu ces bras, ces voix et peut être toi.

2016, merci pour tout ça!
Merci à vous qui avez croisé ma route et avec qui j’ai pu échanger quelques mots ou quelques confidences.
Merci d’être là et de m’avoir porté à faire des trucs complètement barré,
Merci pour vos commentaires, vos soutiens, vos mains tendus.
Merci 2016, je t’ai aimé.
2017 je suis prête!

img_0429 img_0683 img_1438 img_9494img_2445 img_7079 img_7180 img_1759img_7909 img_8130 img_8256 img_8297 img_8386 img_8416 img_8438 img_8492 img_8571 img_8713 img_8952img_8824

6 commentaires

  1. Laeti

    Et merci à toi de nous faire partager toutes tes joies, tes peines, tes douleurs, tes victoires. 2016 semble une année d’apaisement, que 2017 soit flamboyante

    Répondre
  2. Evelyne Untibebe

    Tu as passé une belle année malgré quelques petits couacs. Tu parles d’une rencontre. J’ai loupé un épisode ou j’ai mal compris peut-être. Est-ce LA rencontre ?
    Toujours est-il que je souhaite que 2017 t’apporte autant de joie voire plus encore !

    Répondre
  3. maman@home

    Quelle chance tous ces voyages, ça me manque de ne plus pouvoir partir et découvrir de nouveaux paysages, de nouvelles personnes… dis tu voudrais pas nous en dire plus sur la cabine du capitaine Corse ;-)?

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)