A la fin, il reste l’Amour

AmourJ’ai lutté tellement fort
pour ne rien changer.
Tout maintenir comme avant.
Comme cette enfant perdue
et tellement seule
qui s’inventait des histoires.

Cette illusion de croire
que tout est maîtrisable.
Le corps,
les autres,
les envies,
l’amour.

Et puis la Vie.
Mes larmes qui élèvent mon. âme.
Et puis à la fin
quand jour après jour,
année après année,
les peurs sont tombées.

Quand cette carapace vitale s’est fissurée,
Que l’armure s’est émiettée.

Il reste Moi.
Il reste l’Amour.
Celui de la Vie,
Celui de l’envie
De la résurrection.  

A la fin il reste toujours l’Amour
A la fin
Il est le début.

2 commentaires

  1. un trait de vie

    Bonjour Emmanuelle, j’ai eu envie en me levant ce matin de laisser deux messages aujourd’hui. Deux blogs que j’aime visiter, lire et que j’apprécie pour leur authenticité. Je te suis aussi avec grand plaisir sur instagram. J’aime lorsque tu parles de tes bonheurs, de tes blessures, de tes ras-le-bol! ça sonne plus juste que tous ces comptes insta ou blog sur le bien être ou le développement personnel. Alors merci pour Etre tout simplement. Pour tes humeurs qui ressemblent aux nôtres. Au plaisir de te découvrir encore!

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)