Dubaï, de la neige au désert

IMG_6614 2A Dubaï, il y a eu une journée complètement folle symbole de l’immense paradoxe de cette ville.

Le matin, nous sommes allés à ski Dubai.
Là au milieu du centre commercial, à quelques kilomètres du désert, un immense espace de neige artificiel à -4°c. Un télésiège, une piste de bobsleigh, un chalet, tout est là. Ici, nous avons surtout croisé des gens du coin qui venaient prendre leur cours de ski hebdomadaire et des enfants au sourire éclatant venus en sortie avec leur école.

T’habites dans le désert, t’as pas la neige, tant pis les émiratis créent la neige, ça c’est Dubaï, ville de paradoxe et de démesure.

Et puis l’après midi, c’est un tout autre décors qui nous attendait, bien réel: le désert, le rhub al-khali. Salim est notre guide d’un jour au volant de son énorme 4×4.

La route qui nous y mène, une 7 voies,  est l’occasion d’admirer, la ville qui grignote toujours un peu plus. Des projets immobiliers en tout genre, ici un parc d’attraction Pixar, ici un hôtel et ici:
– ici, nous dit Salim, il y aura la reproduction d’une Merveille du Monde
– ah oui?
– non non les 7 merveilles du Monde
– évidemment…
– il y aura ben sûr le Taj Mahal
– forcément
– en 4 fois plus grand
– ………

Les 5 heures qui ont suivi, ont été magiques et complètement hors du temps. Des dunes de sable à perte de vue au soleil couchant. J’ai moins aimé le coté très orchestré, la photo à la file indienne à coté du chameau, que j’ai soigneusement boycotté. J’ai aussi eu beaucoup de mal avec le spectacle de faucon mais pour une toute autre raison: mon anglais.. J’ai rien compris et il se trouve que le monsieur avait plein de choses à raconter sur son oiseau et l’a moins fait voler…  J’ai fait la découverte d’une activité que je ne connaissais pas: le dune bashing. A découvrir dans la vidéo plus bas… Un moment de pure folie…

Et puis le coucher de soleil sur les dunes. Ce moment si particulier et si magique, dans la douce chaleur du soir et l’infinie bienveillance de la lumière dorée. Courir à en perdre haleine, pour atteindre la dune la plus haute, celle qui permettra de prolonger le soleil encore un peu et donner des envies d’éternité à ces instants si précieux.

Un peu plus tard, nous avons regagné un campement bédouin à l’ambiance très feutrée pour un repas à la bougie sous les étoiles.

Et puis rentrer, de nuit, dans un Dubaï, illuminé, enrichie de toutes ses nuances, ses paradoxes, ses douceurs et ses aspérités avec juste l’envie de recommencer.

Voyager, photographier, partager avec bienveillance, les yeux toujours un peu plus ouverts et le coeur toujours un peu plus grand qu’avant, voilà tout ce que je me souhaite pour mes prochains 10 ans.

*********

Mon premier billets sur Dubaï, ses centres commerciaux et le Burj Khalifa, à découvrir ici.

D’autres visions de Dubaï chez mes compagnons de voyage : Alicia, Camille, Ève,Isabelle, Julie, Marjolaine et Olivier.

Merci aux différents partenaires. Vous pouvez découvrir ma chambre à l’hôtel Grand Habtoor sur la page facebook du blog. J’ai testé pour vous le toboggan de la piscine pour enfant, ils adoreront!
Comment ne pas parler d’Emirates et de mon premier vol en A380. J’avais peur d’une aussi grosse carlingue et il n’est que douceur. Aucune pression au décollage. La place entre les fauteuils en classe éco permet de ne pas toucher le fauteuil de devant. Les écrans sont grands et les propositions de films très vastes pour adultes et enfants. Les hôtesses sont au petit soin pour les familles et les sacs à dos remis en début de vol pour eux sont très bien fournis, entre friandises, jeux et petite couverture douillette. Les 6h30 de vol passent très vite.

C’est parti pour la vidéo et les photos:

 

Selim est un homme originaire du Pakistan. Il en impose dans sa chemise brune et son teint mat, le regard noir et la démarche assurée. Ses épaules étaient dingues. Dans le désert Il a pris la tête de la farandole de quatre quatre en tant que leader .Avant de s’engager sur les pistes de sable il a dégonflé consciencieusement ses pneus. Une sensation douce de glisse apaisante flottait dans la voiture. Le sable fin, la lumière du soleil couchant tout était parfait. Quand soudain il a décidé de prendre les dunes…

Posté par Parler de ma vie sur jeudi 15 octobre 2015

IMG_6505 IMG_6508 IMG_6509IMG_6543IMG_6548IMG_6562IMG_6568IMG_6570IMG_6573IMG_6578IMG_6591IMG_6597IMG_6601IMG_6614 2IMG_6624IMG_6630IMG_6637IMG_6641IMG_6644IMG_6647IMG_6680IMG_6685

Déposer un commentaire

  • (will not be published)