Ca c’est Dubaï !

IMG_6436

J’ai abordé Dubaï avec superficialité. J’avais tellement besoin de couper de mon quotidien, de prendre un shoot de soleil et de ne plus penser à rien. La destination était parfaite. Les 6 heures d’avion en A380 avec Emirates garantissait l’éloignement, les deux heures de décalage horaire préservaient ma fatigue et les 7 blogueurs que j’affectionnais avant le départ finissaient de parfaire mes envie de frivolités.

De Dubaï, je connaissais sa grandeur architecturale, son ambition du toujours plus grand, ses envies de luxe et puis, l’envers du décors, les travailleurs logés dans des petits habitations sans clim à qui l’on a retiré le passeport, ce que l’on aime nous montrer sur les chaines qui font leur beurre avec des scandales  prônant la pensée unique.

Dubaï, est une ville des Emirats arabes unis dont Abou Dabi est la capitale. C’est néanmoins la ville la plus connue. Elle a longtemps vécu de la pêche aux perles avant de rentrer de plein fouet dans la modernité à la fin du XXème siècle. Ses projets hôteliers largement médiatisés et ses immenses malls ont fini d’assurer sa réputation de capitale du luxe. Le gouvernement mise actuellement beaucoup sur le tourisme.

Dubaï, c’est 90% d’expatriés venus participer à l’incroyable croissance permanente de cette ville et 10 % d’Emiratis discrets mais qui conservent la main mise sur le tout. Ici se côtoient pas moins de 130 nationalités. La tolérance est de mise. Tout est possible dans le respect de la culture de l’autre. Les émirats arabes unis n’imposent pas le port du voile cependant, les hommes portent le thawb, une longue chemise blanche et les femmes l’abaya. La mode occidentale reste populaire, ici toutes les grandes enseignes sont représentées. Le soir il n’est pas rare de croiser une femme expatriée avec un hijab et une autre dans une tenue très courte sur des talons vertigineux.
Ca c’est Dubaï.

On passe de la climatisation à la chaleur étouffante, de la lumière artificielle au soleil éblouissant, de la neige, au désert, du béton au sable, de la frivolité à la réalité.

Celle là même qui a cassé notre bulle de candeur.
Alors que nous étions tout à nos photos de vacances sur une plage bordée de buildings dans une eau chaude cristalline, des commentaires sur les réseaux sociaux tout droit venus de métropoles ont fait débat. Comment accepter un tel voyage?
Cautionner ce pays?
Passer de la culture de son jardin à ce déballage de luxe?
A partir de ce moment là, nous avons ouvert nos yeux un peu plus grands, nous avons échangés entre nous, nous nous sommes mis un peu à nu parfois passant du rire aux larmes mais totalement raccord avec Dubaï.
Nous sommes arrivés à la conclusion que voyager c’était tout d’abord une rencontre avec l’Autre qui n’est pas tout à fait Nous mais que nos échanges nous rendent tellement plus riches. Je suis revenue avec un coeur un peu plus grand, encore, et l’envie toujours de partager ce que je vois ce qui ne vaut e aucun cas pour adhésion.

Nous avons visité the DubaÏ Mall, un immense centre commercial de 1500 boutiques, en voiture électrique pour nous emmener d’un point à l’autre. Ici tout est dorure et tapis moelleux
Sur notre routes quelques haltes orientées famille.

Tout d’abord Kidzania. Ici les enfants jouent au grand mais en mode Dubaï. Ils rentrent dans ce parc avec un pécule et vont apprendre un métier. Un mini camion de pompier, une mini station service, un fast food, une pharmacie, un salon de mode, une usine de chocolat et encore tellement de choses. Les enfants apprennent, gagnent de l’argent, vont à la banque, s’achètent des choses au supermarché. C’est complètement dingue. Petit bémol, ici tout est sponsorisé, les marques s’étalent mais ça c’est Dubaï…

Ensuite, un autre complexe: le séga republic. Ici ça fait du bruit, ça clignote, c’est la fête foraine indoor. Tout est grand, forcément. J’imaginais mes enfants ici, ils auraient adorer.

Dans le mall il y a même une patinoire, olympique, vous pensez bien. Un petit aquarium comme ça en passant en fait c’est plutôt un zoo aquatique. 10 millions de litres d’eau, des requins, des raies et d’autres espèces encore, toujours plus… Un mur de déco comme ça… Les derviches tourneurs ne se contentent pas d’un habit traditionnel, ils clignotent aussi..

Toujours plus grand, toujours plus haut…

A la tombée du jour, 17h, nous sommes montés en haut de la plus haute tour du Monde: le burj Khalifa.
828 mètres.
160 étages.
35 000 personnes peuvent y être accueillies simultanément.
2 tours Eiffel et demi…
57 ascenseurs.

Elle devait initialement faire 560 mètres, mais le promoteur du projet a ouïe dire que la concurrence allait en faire de même, il a exigé du encore plus haut..
Ca c’est Dubaï.

Moi j’avais rendez-vous avec le soleil.
L’ascenseur qui monte au 124 ème étage, le fait à 40km/h dans une ambiance tamisée.
Là-haut c’est dingue.
La vue est fascinante à perte de vue vers les dunes si loin, les buildings si proches, la mer si belle et ce soleil…
Etre en haut du Burj Khalifa au moment où la lumière du jour est si belle est une des plus jolies choses que j’ai pu vivre. Regarder ce soleil descendre sur la mer enveloppée de douceur était un instant magique.

Un peu plus tard nous avons prolongé cet instant si précieux en dinant sur la terrasse du restaurant Pi Dubaï, un italien qui a l’ambition, vous pensez bien, de faire les meilleures pizzas du monde. Je dois dire que celle du jour aux truffes avait une pâte parfaite. Toutes les 30 minutes à partir de 18h30, un spectacle de fontaines sur le bassin est grandiose.

Cette première journée nous a définitivement liés unis par les éléments alignés cette journée là.
Vous pourrez le voir dans chacun de leurs billets en ligne ou à venir nous ne revenons plus les mêmes de Dubaï: Alicia, Camille, Ève,Isabelle, Julie, Marjolain et Olivier.

Suivez moi, donnez moi la main je vous emmène avec moi.
IMG_6378 IMG_6370 IMG_6366 IMG_6364 IMG_6343 IMG_6341 IMG_6335 IMG_6329 IMG_6325 IMG_6317 IMG_6300 IMG_6295 IMG_6287 IMG_6277 IMG_6274 IMG_6261 IMG_6246 IMG_6225IMG_6392 IMG_6388 IMG_6419IMG_6394IMG_6408IMG_6436IMG_6413IMG_6411IMG_6440IMG_6464

21 commentaires

  1. Elodie MamanPoulpe

    J’étais pleine d’apprioris concernant Dublin puis je découvre vos articles à tout les 7 au compte goutte et ça me donne envie de découvrir !

    Répondre
  2. Bulles de Flo

    Très beau billet pour un joli voyage. Vous avez bien toutes eu raison de laisser les esprits chagrins (envieux aussi parfois ?) de côté. Heureuse que tu aies pu en profiter à fond !

    Répondre
  3. madamezazaofmars

    A la base ce n’est pas du tout un pays qui m’attire, trop artificiel et crée de toute pièce mais j’aime bien regarder vos photos, a toi, a Rita et a d’autres.

    Répondre
  4. lexou

    J’ai aimé Dubaï et j’y retournerais certainement.Bravo pour tes photos, elles sont toujours aussi belles!

    Répondre
  5. carolette

    Bon, à priori ça a eu l’air de poser bcp de pb de conscience et de morale à plein de monde sur la toile. Je vois pas trop en quoi parce que c’est juste de la pub et tout le monde le sait. Tu regardes ou tu regardes pas. Quand t’en vois à la télé, tu cries pas au scandale, et ces bloggueurs on les a pas pris en traîtres, on leur a offert un beau voyage en échange d’un billet sur leur blog. T’es au courant. T’as payé un abonnement pour visiter leur blog sans pub ? Non, alors si ça te va pas, passe ton chemin. Ils ont fait un beau voyage gratos et c’est tant mieux pour eux. Alors faites preuve de discernement, vous avez un cerveau, c’est fait pour ça…

    Sur le fonds du billet, personnellement, c’est pas mon trip du tout. Tout me semble tellement artificiel là-bas, ces choses là ne m’attirent pas. Tout est créé pour te faire dépenser plus, pour créer le besoin chez toi et même chez ton enfant, pour en mettre plein la vue aux gens et au monde entier. Mes valeurs ne se trouvent pas là.
    Je préfère infiniment la beauté du spectacle naturel. La beauté des paysages et la bonté du coeur, je les ai trouvés dans bien d’autres endroits.

    Et malheureusement pour Emirates, et malgré cette pub, ça ne me donne pas du tout envie d’y aller.

    Carolette

    Répondre
    • Madame Parle

      Merci pour ton commentaire Carolette! C’est clair que c’est le pays du toujours plus grand toujours plus haut.. Je comprends que ca ne soit pas dans tes priorités et que tu recherches plus d’authenticité!

      Répondre
  6. Lili

    Les vues de haut semblent dingues. Je veux bien te croire sur le côté surprenant de la ville !

    Répondre
  7. maman@home

    Je ne suis à priori pas très intéressée par cet endroit mais j’avoue que si on m’avait permis d’y aller j’aurais évidemment accepté, on ne pas passer à côté d’une telle expérience, que d’extravagances et de paradoxes comme tu dis. Sacré périple !

    Répondre
    • Madame Parle

      carrément! j’ai mis un pe de temps à m’en remettre surtout avec mon grand age!

      Répondre
  8. Sofinet

    Bien que cet endroit ne soit pas du tout ma came, merci pour la sincérité de ton billet

    Répondre
  9. cyann

    « l’envers du décors, les travailleurs logés dans des petits habitations sans clim à qui l’on a retiré le passeport, ce que l’on aime nous montrer sur les chaines qui font leur beurre avec des scandales prônant la pensée unique »

    Je suis d’accord avec votre billet prônant l’ouverture et la tolérance lorsque l’on voyage. Mais ce paragraphe donne à croire que les quasi esclaves qui meurent sur les chantiers de construction n’existent pas, qu’ils sont une vue de l’esprit. Le fait d’apprécier les aspects agréables de Dubai n’en effacent pas la terrible réalité pour les non – privilégiés.
    Je comprends que vous ayez accepté ce voyage, ne serait-ce que pour vous faire votre propre idée.
    Mais je trouve votre billet assez lisse sur toutes les problématiques liés à cette ville, et ce pays (sociaux, mais aussi environnementaux).
    je suis habituellement une lectrice de l’ombre, je ne suis pas ce qui se dit sur les réseaux sociaux.
    J’apprécie énormément votre blog, mais cela ne m’empêche pas d’être critique par rapport à ce voyage.

    Répondre
    • Madame Parle

      Tout d’abord merci de sortir de l’ombre!
      Vous avez raison mes propos étaient emprunts des débats avec des personnes qui ne font que répéter un discours et sorti de son contexte ma phrase peut être choquante j’en conviens et c’est en aucun cas mon intention de nier les conditions de travail.
      Mon billet n’avait effectivement pas pour mission de dénoncer les problématiques de cette ville n’ayant pas pu voir tout loin de là. Il se veut être le reflet de mon séjour là bas avec des photos telles des cartes postales que je rapporte dans mes bagages.En aucun cas il se veut objectif sur l’entière réalité de Dubaï puisque je n’allais pas y faire un travail d’investigation. J’entends votre déception et encore une fois je vous remercie de sortir de l’ombre pour m’en faire part!

      Répondre
  10. Les Ptits loups du Gévaudan

    Wouaww… Les photos sont juste magnifiques! La lumière est à couper le souffle! A priori, Dubai n’était pas dans mon top ten de mes prochaines destinations, mais là, tu m’as donné envie d’y aller.
    J’aime ta conception du voyage comme rencontre avec l’Autre.
    L’Autre est un concept que je recherche ardemment depuis que j’ai été mutée en Lozère! Mes tribulations de maman blogueuse expatriée de la capitale sont un peu à l’opposé des tiennes Mais pas tant que ça finalement! Au plaisir de te lire!

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)