En lutte contre l’éducation nationale

Mon fils est en mat’sup’.

Tout avait plutôt bien commencé puisque je connaissais quelqu’un qui connaissait la maîtresse qui allait s »occuper de lui et de ses amis.

Petit hic je savais tout de même qu’elle avait demandé un mi-temps annualisé pour début février.

Les 3 premiers jours qui suivent la rentrée se passent bien. le contact passe vite entre cette instit’ et les enfants!

Le quatrième jour elle est arrêtée…

Une maitresse remplaçante, spéciale remplacement court arrive.

Mon gamin ne me parle plus de sa journée, ils ne font rien.

Elle crie.

Je l’ai bien vu elle est antipathique. Un matin elle saute sur mon fils pour lui enlever son pull sous prétexte qu’il fait chaud.. Son avis? En option?

L’arrêt court se renouvelle de courts en courts… Du coup la remplaçante spécialisée en gardiennage reste…

Puis quelques jours avant la Toussaint, une autre arrive.

Tout de suite mon fils s’est remis à me raconter des choses de sa journée.

Je voyais bien qu’il apprenait avec plaisir. L’instit prenait à coeur son travail.

A ce jour elle est toujours là et c’est tant mieux!

Mais par contre fin janvier une autre spécialisée en remplacement de mi temps est prévue…

Une quatrième.

Nos petits ont entre 4 et 5 ans.

La dernière année avant le CP…

Avec quelques mamans nous avons décidé de tenter le tout pour le tout et de nous attaquer à l’éducation nationnale, lutter contre ce gros mammouth!

Même pas peur!

Nous allons demander à ce que l’instit spéciale remplacement longue maladie reste jusqu’en juin…

Impossibke nous a répondu la charmante dirlo de l’école.

Négociable nous a dit une autre.

En France si tu ne tentes rien t’as rien mais si tu te bouges y’a ptet moyen!

En attendant j’ai profité d’une réunion hier matin pour récupérer les mails des parents et demain nous allons rédiger ce courrier!

J’adore ca me rappelle mes sit-in du lycée contre l’interdiction du port de la mini-jupe!

T’as vue je suis une nana trop engagée dans la vie!

19 commentaires

  1. Coco

    Je voulais juste vous signaler de demander à l’enseignante ce qu’elle en pense.
    En fait l’education nationale paye des indemnites au remplacant si ils sont loin de leur ecole de rattachement. Et donc ce n’est pas avantageux de mettre quelqu’un longtemps sur un poste fixe. Il s’arrange donc pour affecter sur ce genre de poste des enseignants qui reveiennent de congé parental par exemple pour ne pas avoir d’indemnites à payer. Et si le remplaçant reste à l’annee alors qu’ on lui a propose une autre mission, ses indemnites risquent fort d’etre sucrées. Meme si je comprends à quel pount c’est rageant de tous les points de vue. Bon courage.

    Répondre
  2. Madame Parle

    @Coco – Coco j’ai bien sur demandé à l’enseignante ce qu’elle en pensait avant et elle préférerait rester aussi ici jusqu’en juin. Mais du coup tu penses que c’est jouable toi?

    Répondre
  3. Béatrice

    Ca ne coûte rien d’essayer …. Après ça dépendra de l’Inspecteur/trice de la circonscription ….de son degré de « sympathie » pour les parents qui « se mêlent » de ce genre de chose …
    Moi, quand j’étais en congé mat, j’ai apprécié que ma remplaçante reste jusqu’au bout du bout et termine l’année avec les gamins (et elle aussi …. mais nous avions un inspecteur trop choupi, qui nous manque !!!)

    Répondre
  4. lexou

    nos enfants passent les 3/4 de leur temps à l’école,pour apprendre, mais le tout dans une bonne humeur, et l’instit doit montrer l’exemple, alors fonçe, je ferais pareil, je suis toujours la seule à me bouger les fesses quand il faut se rebeller, je t’envoi toute ma patate pour lutter, et si faut t’envoyer des banderoles, pas de problème ;-)))

    Répondre
  5. LouMaloé

    Bon courage parce que je ne sais pas pourquoi mais l’éducation national semble est malentendante voir sourde, alors je ne sais pas si vous allez obtenir quelque chose…!! Dis toi que ça aurait pu être pire si ton fils avait été en CP qu’est ce qu’il aurait appris avec tant de changements…!!!

    Répondre
  6. Peps

    Tu as raison je ferais de même, de toute façon si vous faites rien …. l’année de ce2 de prems il y a 3 maitresse en 1 mois et demi puis une autre, et enfin une autre qu’il a enfin gardé jusqu’à juin, ça n’a pas été sans répercussions sur la programme scolaire.

    Répondre
  7. Carole Nipette

    Oui tu as raison, moi je suis toujours pour l’adage « qui ne tente rien n’a rien » ! tu es déléguée parent d’élève ? Vous avez des élus qui peuvent vous aider à bien viser ?

    Répondre
  8. isa-monblogdemaman

    Je suis du genre à laisser aller dans la vie parce que le conflit ce n’est pas ma tasse de thé. Mais quand ça touche les enfants et leur éducation, je fonce ! Bravo pour cette initiative.

    Répondre
  9. coco

    Oui c’est jouable, tout dépend de ton inspecteur, et du choix de l’enseignante.

    Personnellement j’ai déjà été l’enseignante parachutée sortant de congé en milieu d’année scolaire, pour remplacer l’enseignante qui y était depuis le début de l’année scolaire mais qui ne voulait pas voir ses indemnités sucrées, j’ai déjà été aussi l’enseignante « tampon » entre la maitresse normale et l’enseignant qui complètera jusqu’à la fin de l’année. Et pour certaines classes on est ravi de rester pour d’autres moins ( et ça dépend de tout un tas de paramètres : l’aspect financier, l’ambiance de classe, l’ambiance entre collègue, la proximité avec son lieu de vie, la compatibiité avec la vie de famille ….)

    Répondre
  10. annabouba

    ralalala! C’est sûr que c’est la galère tous ces remplacements enchaînés… Pauvres petits bouts! Heureusement, leurs parents se battent ;)

    Répondre
  11. Kiara

    Je suis prof remplaçante : on s’en fiche de notre avis. On est des bouche-trou. On nous envoie à droite à gauche, pas forcément près de chez nous même s’il y a un poste, on ne nous renvoie pas où on est déjà allé même si on est dispo. Bref, c’est un boulot de merde, mal payé, précaire. Les gamins nous testent, on a du mal à s’adapter à certains établissements, parfois on est là deux semaines, entre deux remplacements et on se fait engueuler par les parents alors qu’on n’y est pour rien.
    Pour que ça change il faut que les parents gueulent parce que quand nous on le fait, ça ne change rien, pire, on est mis sur une « black list »!
    Bon courage!

    Répondre
  12. mamanbavarde

    Je t’aime!!!!!! Ouais, gueule!!!! Bon, ça dépendra de la circonscription, de l’inspection…mais vous avez le droit de faire entendre votre avis, alors surtout n’hésitez pas…prof remplaçante congé long, j’ai trop souvent vu des absurdités…parfois, on a eu gain de cause,parfois non. Il faut tenter, vaille que vaille!!!
    Coura

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)