Faut-il réaliser ses rêves ou rêver sa réalité?

baliFaut il réaliser ses rêves ou rêver sa réalité?
Je suis de ceux qui vivent le présent. J’ai passé tellement de temps dans l’autre bande. Je regardais par la fenêtre de ma chambre en attendant avec impatience ce prochain évènement, promesse de bons moments.  Je regardais en arrière avec nostalgie jamais rassasiée. Je me souviens un jour avoir demandé  à une cousine à la fin d’une fête de famille quand est ce qu’on allait se revoir, et elle de me répondre « on a jamais été si proche de se voir ». J’ai mis du temps à comprendre. Mais c’est donc ça le secret, profiter de ce que l’on a devant les yeux.

Le présent est la seule chose que l’on peut maitriser, le seul endroit où l’on a un peu de pouvoir.
En jouissant de chaque instant autant que possible en pleine conscience on ne peut plus le regretter. Enfin moins. Bien sûr ça n’empêche pas la nostalgie devant des photos de ce temps qui passe mais construire son présent et se surprendre est source d’un bonheur inestimable!
Il semblerait qu’au mois d’avril j’excelle dans cet art là.

L’année dernière, je me suis levée le 30, bien tristoune. Et puis un flash, une envie soudaine venue de nulle part, j’allais me faire tatouer. C’est comme ça que je me suis retrouvée chez le seul tatoueur ouvert en ce dimanche d’entre deux tours d’élections présidentielles. Un tatouage plus tard, la vie avait mis sur ma route deux personnes que je connaissais avant d’avoir conclue la journée en serrant la main de Macron. Cette journée forte en surprises et en évidences restera comme une des plus fofolle.

Il y a eu aussi vendredi dernier, dans un autre style.
Je me suis levée aussi un peu tristoune.
Et puis une publicité m’appelle sur facebook, pour un voyage. De clic en clic je vais lire le programme et me voilà à regarder la tête des participants. Ah tiens, ça me fait penser à un autre site avec d’autres têtes. C »est là que je suis littéralement happée par une promesse « bien être à Bali ». Je me perds dans le descriptif. Tout parait parfait. Tout à coup je réalise que le voyage vient d’être mis en ligne et qu’il n’y aura que 8 personnes maximum. Les 4 premières inscrites bénéficient d’une réduction. Wowowo, faut pas me chauffer moi. Remember l’histoire des sacs à mains… Me voilà littéralement possédée et en 10s je suis sur le départ d’un voyage pour Bali au mois d’aout!!!
Mon banquier est en apoplexie.
Moi tellement en Vie!!!!

Bali, c’est ma tante qui nous montre ses souvenirs de voyage.
Bali c’est « toute la beauté du Monde » dans un avion.
Bali, c’est l’homme qui voulait être heureux et ma renaissance.
Bali, c’est mange prie aime.
Bali c’est le voyage que je rêvais de faire seule pour me (re)trouver.
Je le gardais dans un coin de ma tête en ne trouvant pas le bon moment, pas la bonne formule.
Et puis Bali m’a appelée!
Merci la Vie!!!

7 commentaires

  1. Bao

    Bali, j’en rêve depuis longtemps, seule ou avec une de mes filles, un jour on se le fera :) Profite bien!

    Répondre
  2. Les Baroudeurs

    Bravo à toi ma belle pour oser être toi, être belle, libre et pleine d’envies de voyages et de tant d’autres choses.
    On a jamais été aussi proches de se voir

    Répondre
  3. maman@home

    Bali est une destination qui me séduit depuis des années mais je n’ai pas le budget du tout, tu as bien fait de cliquer et de te faire plaisir :-)

    Répondre
    • Madame Parle

      merci!!! c’est sur que c’est pas donné et partir seule faut trouver le créneau…

      Répondre
  4. cesdouxmoments

    Il faut vivre dans le présent mais aussi avec ce que l’on a pour ne pas etre frustrée… Et voir toujours le verre à moitié plein.

    je te suivrais avec bcp de plaisir à Bali <3

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)