Quand la fête des mères te rend triste

mumTu t’es levée ce matin, un peu embêtée. Tu sentais bien que cette journée n’allait pas se dérouler de la bonne façon. Tu l’appréhendais autant que tu l’espérais. Tu avais guetté les signes et les chuchotements. Mais peu d’indices. Et puis tu as fais ton café. Le chocolat des enfants. Les tartines. Tu faisais comme si tout était ok mais au fond de toi tu attendais. 

Tu as continué ta journée. Tu as lancé deux trois pics à l’homme de ta vie. Mais en vain. 

Les heures comme des grains de sable qui piquent tes yeux. Tes larmes retenues. 

Tu n’as pas eu de cadeau de fête des mères. 

Alors tu t’interroges. Pourquoi je ressens cette tristesse envahissante? Je suis pourtant heureuse et épanouie. Je les aimes mes petits. Je n’ai pas besoin de preuve. Mais pourtant c’est plus grand que moi. 

Tu aimerais comprendre. 

Aujourd’hui nous sommes envahis de milles images et autres informations. Depuis des semaines les mails commerciaux nous rappellent tous les jours combien être une bonne mère se célèbre à la beauté du présent. 

Mais justement les liens se sont tissés bien avant. 

Ils trouvent même leurs racines dans notre enfance. Qu’attendait notre propre mère? 

Nous sommes bien souvent isolés aujourd’hui. Seuls les livres et le net nous rassurent sur nos compétences maternelles. Alors quand les informations sont contradictoires, que le doute s’installe, que l’enfant ne dort pas aussi bien qu’il devrait, que les bons repas cuisinés sont boudés. On doute. On panique. Comment être une meilleure maman ?

Alors ne sachant où donner de la tête on attend les réassurances au mauvais endroit. Ce n’est pas cette fête de ces mamans là qui va vous remonter la jauge de confiance en vous. Moi j’ai pris l’habitude depuis quelques années maintenant de me faire aider quand ça n’allait pas. Faire un pas de côté, regarder d’un peu plus loin ce qui se passe   J’ai gagné en sérénité et en apaisement. Je ne suis pas une maman parfaite. Loin de la. Mais j’en suis fière. Car je suis juste moi !

Alors toi qui est triste ce soir. 

Toi qui t’en veux de réagir comme ça, tu n’es pas seule. 

Toi aussi l’année prochaine si tu le veux tu pourras te sentir sûre de toi et tellement détachée de tout ça. Et peut être que ce jour là tu auras mille cadeaux tellement plus beaux que pour cette fête là.

12 commentaires

  1. Marie

    Bonjour Emmanuelle,
    J’ai ressentie ça plusieurs années durant et puis l’an dernier, j’ai parlé. J’ai dit à mon homme que pour moi, Noël, mon anniversaire, tout ça, je m’en moquais, mais la fête des mères… Là non… Je ne peux pas.
    J’ai beaucoup attendu, beaucoup espéré d’avoir enfin un enfant (j’en ai 2 maintenant), parce qu’être mère, pour moi a été comme une seconde naissance. Je suis une autre personne, celle qui Aime avec un grand « A », alors, oui, la fête des mères, c’est important pour moi !!
    Mon homme m’a dit stoïquement que je n’étais pas sa mère… Oups… Mais il a fait mine de comprendre… Cette année, j’ai eu plein de cadeau, offerts par mes enfants… Sans grande conviction (pré-ados)…
    Mon homme a bien précisé, quelques minutes après que j’ai reçu mes présents, qu’il ne voulait rien pour la fête des pères… J’ai l’impression d’avoir fait l’aumône…
    Je ne me sens pas beaucoup mieux mais je l’ai dit…
    Et puis, j’ai appelé ma maman pour lui souhaiter et je l’ai invité à venir manger le week-end prochain parce que je pense que j’ai du être à coté de la plaque durant quelques années… J’espère que mes enfants finiront pas comprendre comme je comprends aujourd’hui.
    En tout cas, l’an prochain, je me ferai un joli cadeau moi même en profitant des supers offres à droite à gauche et je ne demanderai plus rien à personne. Je suis fière d’être mère et je me le dis moi même !! Si quelqu’un me fait un cadeau, ce sera simplement un bonus inattendu !
    Je te le confirme Emmanuelle, tu n’es pas seule…
    Bises
    Marie

    Répondre
    • Madame Parle

      tu comprends quoi du coup aujourd’hui?
      Si je comprends bien, ce qui est important pour toi aujourd’hui c’est être mère plus que la fête des mères!
      Quelle belle idée que de décréter que m’n peut s’offrir des choses en notre honneur pour fêter ce que nous sommes!

      Répondre
      • Marie

        Re,
        Ce que je comprends aujourd’hui c’est que tout le tapage autour de la fête des mères impose des choses à tous et qu’un simple bisou peut suffire…
        Ce que je comprends aussi c’est que je ne suis pas la mère de mon mari…
        Je comprends également que personne ne peut se mettre à ma place et que je vais sagement respecter l’adage « on n’est jamais mieux servie que par soi-même » l’an prochain…
        Et pour finir, j’ai compris que je ne raterai plus jamais la fête des mamans pour la mienne de maman !!
        Voila voila
        En tout cas, un grand merci pour ce joli petit billet tout doux et tellement touchant !
        Plein de bonnes choses à toi
        Marie

        Répondre
        • Madame Parle

          et ben t’en as appris des choses ! Vive la fête des mères rien que pour ca!
          Merci pour tes mots Marie

          Répondre
  2. Sandrine

    Pour la première fois depuis que je suis maman, j ai passé la journée loin d eux. Ils sont grands et c est normal qu’ ils prennent leur envol. A mon réveil, ma fille (20 ans) m avait laissé un message rempli d Amour , qui m a tiré les larmes de mes yeux de maman comblée. J ai attendu toute la journée un message, un appel de mon fils…. Rien….. Voyant mob désarroi et ma tristesse monter, mon mari adoré a envoyé un petit message à mon fils  » Pense à la fête des meres » . Il lui a répondu : « je lui dirai ce soir quand vous rentrera, même si c est tard.  » Le soir, en arrivant…… rien….. Juste un bonjour classique. Je m en suis voulue de me sentir blessée, j ai essayé de me raisonner, de me dire que ce n était pas grave …. et pourtant, j ai eu bien du mal à trouver le sommeil ….. les larmes ont coulé, comme le matin, mais pas de joie….. de tristesse cette fois . Étais je une bonne maman pour lui? M aimait Il? Avais je été à la hauteur? Le lendemain (hier) je n ai pu m empêcher d avoir une discussion avec mon fils à ce propos. Il a paru désolé d avoir oublié….et est allé m acheter quelques roses pour « se faire pardonner  » . Ça m a fait plaisir mais je crois malgré tout que je n publierai pas cette fête des mamans où je me suis sentie seule et triste….. Tomber sur cet article ce matin m a fait beaucoup de bien. Merci !!!

    Répondre
    • Madame Parle

      c’est normal ce que tu ressens…un de tes besoins a pas été comblé. Je suis sure que si tu fais l’observatrice de ta vie de maman il y a pleins d’autres moments durant lesquels tes enfants te montrent leur amour. Ouvrir les yeux en cherchant le bonheur est la meilleure façon de le trouver. Si on commence la journée en attendant la preuve qu’on ne fait pas bien les choses on risque aussi de les trouver.. A nous de changer notre paire de lunettes! Merci pour ton commentaire!

      Répondre
  3. Ségo

    Alors moi j’ai pleuré toute la journée et soirée en cachette de cette satané fête des mères. Pourquoi ? Parce que c’était ma toute première, (maman d’une poulette de 4 mois). Mon chéri ne me fête plus mon anniversaire, ni noël, ne m’a pas « félicité » à la naissance de notre fille. Tout ça passe encore, mais là, ma toute première fête des mères…
    Alors que j’ai perdu 2 heures de mon temps dimanche pour aller chez sa mère qui a même eût le droit à la fête des grand-mère il y a 2 mois.
    Bref, j’en est encore gros sur la patate.

    Répondre
    • Madame Parle

      bah dis donc c’est dur dur ca de ne plus fêter ton anniversaire. Ton chéri a t-il peur de trahir sa mère d’une quelconque façon en osant te reconnaitre comme mère? Ca doit pas être facile pour toi…

      Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)