Instant de grâce

cheminJe suis assise face à la mer les yeux fermés.
Je m’amplis de chaque chose que le Monde peut m’offrir.
Il y a le bruit des vagues qui me bercent de leur va et vient,
le vent souffle dans mes oreilles e
t emmêle mes cheveux.
J’entends le sable qui crisse sous les pas des promeneurs.
Au loin des enfants interpellent leur mère
fiers des coquillages fraîchement pêchés.
Une voiture passe sur le petit chemin à côté,
du Croizic à la Baule.
Je sens le bois de la balustrade contre mon dos
et les grains de sable qui épousent les lignes de mon corps.
La chaleur du soleil d’avril m’enveloppe de sa douceur.
Dans l’air flottent des notes d’embrun,
de glycines et de genêts.
Je sens le souffle de la Vie qui me traverse.
Je ne suis pas ce grain de sable mais je suis la plage
Je ne suis pas cette vague mais l’océan
Je ne suis pas ce brin d’herbe mais cette prairie
Je ne suis pas ce coeur
mais je suis l’Univers.

Déposer un commentaire

  • (will not be published)