Le poids des choses

bulles de savonMon chéri, mon coeur, mon amour
si je pouvais prendre de ta peine ce soir je le ferai.

J’ai appris de la vie avec le temps
Le poids des années,
les mots qui s’envolent et les maux qui s’atténuent.

Les choses ne sont rien face aux émotions et aux souvenirs.

Les choses se cassent et on s’en lasse,
Les choses s’abiment et se fendillent.
Les choses prennent la poussière

Les souvenirs et les émotions seront là toute ta vie.
Peu importe leur forme, leur précision
Personne ne te les enlèvera,
personne ne te les cassera.

Alors oui cette carafe a le gout de mon enfance, de cette maison avec mon papi et ma mami. Elle me rappelle ces repas de famille, où encore insouciante, je profitais de chacun d’eux sans même savoir que la vie avait ceci de tant précieux, qu’elle s’arrête.
Cette carafe a le gout de mon enfance.
J’y tiens.
Mais en y réfléchissant bien elle n’est qu’un pretexte et personne ne m’enlèvera jamais, l’odeur des viennoiseries que mon grand père allait acheter le dimanche matin, la tarte aux abricots que je faisais en duo avec ma grand mère.
Personne ne m’enlèvera jamais ces bonheurs inestimables.
La carafe pourrait bien se casser, rien n’y changerait.

Mon chéri, mon coeur, mon amour,
retiens tout ça.
Retiens ce bonheur que cet objet, ce soir cassé, t’as procuré,
Le reste ne compte pas.
Ce ne sont que des petits fardeaux que tu accumuleras sur ton dos.
Je l’ai portée longtemps cette nostalgie.
J’en avais, des petits objets accumulés, impossible à jeter.

Et puis j’ai compris, que l’énergie que je mettais dans l’accumulation des choses,
n’étaient rien, comparée à ces émotions intactes et tellement vivantes dans mon corps,
à ces parfums de mon enfance,
ces bonheurs de mon adolescence.
Petit à petit j’ai lâché.
Je me suis sentie tellement plus libre.

Alors mon tout petit, mon chéri, mon amour,
je ne peux que sécher tes larmes, te serrer fort dans mes bras et te transmettre mon amour,
celui-la même dont tu te souviendras j’en suis sure,
qui sera une force,
qui ne se fendillera jamais,
ni ne se brisera,
qui ne prendra pas la poussière,
et dont
ni toi, ni moi
on ne se lassera.

7 commentaires

  1. Chapi

    J aime tellement Ce que tu ecris .. chaque article me touche et me parle .. merci

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)