Le récit d’accouchement d’une maman qui y va à pieds!

 

Cette semaine Anne nous raconte son accouchement. Si vous en avez envie, vous pouvez m’envoyer le votre à madameparle@yahoo.fr

*******

Voila, je suis à 7 jours du terme et nous venons de déménager depuis 6 jours dans notre nouvel appartement, dans une nouvelle ville.

Je passe une nuit atroce à me gratter de partout. Je savais qu’il existait une pathologie de fin de grossesse nommé la Cholestase. Et ces soucis ressemblait fortement à cela.

Je me décide alors à téléphoner aux sages-femme de la maternité ou j’avais décidé d’accoucher. J’y avais mis mon premier enfant au monde. Il me paraissait donc bien d’y retourner.

Au téléphone, elles me disent ce que je pensais, cela peut bien être une cholestase, il faut donc que je me rende à la maternité rapidement.

Il est 6h30 du matin. J’attends donc 7h30 pour téléphoner à notre ancienne nourrice afin d’y place mon fils. Mon mari n’ayant pas le permis et comme il était pas prévu que j’accouche part au travail.

Je prend donc le train pour aller à la maternité et poser mon fils chez la nourrice. En arrivant à la gare, première galère: l’ascenseur ne marche pas. Tout le monde passe à coté de moi mais personne ne se décide à me donner un coup de main. Me voici donc avec mon gros ventre (on avait l’impression que je portais des jumeaux!) et la poussette en train de monter les marches pour aller sur le quai de gare.

Et là une petite fuite. Je me posais la question si fuite urinaire ou liquide. Bref, mon train arrive je monte dedans.

Et là,  re fuite. Je me dis que finalement le jour J est certainement arrivé. Le voyage en train dure 20 minutes. J’avais l’utérus très contractile, donc toujours des contractions, mais elles étaient entrain de changer, tout doucement.

J’arrive à la gare de la maternité et je croise des amies qui partent au travail. Je prends le temps de leur dire Bonjour et leur expliquer ce qui m’arrive. Tout le monde me recommande d’appeler une ambulance. Mais vu que les contractions évoluaient tout doucement, je préférais marcher.

La maternité se trouvait à 1 km de la gare. Me voilà donc partie avec ma poussette direction la nourrice. En arrivant, je lui explique que je vais accoucher, que le papa va venir chercher au plus vite notre fils car elle pouvait le garder que 2h. Et que je partais accoucher.

J’ai continué ma marche jusqu’à la maternité. Zen, je crois que j’ai jamais été aussi Zen. Je suis une grande stressée mais là, je sais pas pourquoi le stress n’était pas là et heureusement.

Je me présente aux sages femme et je leur explique mon petit parcours et les fuites. Elles m’examinent et me disent que je suis dilatée à 3. Elles décident de faire la prise de sang pour vérifier mon autre soucis et pour faire la péridurale.

Peu de temps après, la péridurale est posée, tout va bien. Je suis arrivée à la maternité à 9h00. Et finalement ma fille est arrivée à 13h30.

Tout s’est passé dans les meilleurs conditions. Une jeune sage femme s’est occupée de moi. Elle m’a fait beaucoup rire! et elle est restée près de moi car mon mari s’occupait de notre fils. A la fin, j’avais envie de pousser et j’ai donc appeler la sage femme, qui m’a dit non vous étiez dilatée qu’à 7. Je lui dis que c’est le moment. Et là, elle m’examine et comme elle était étudiante, a appelé toutes les autres personnes. C’était une scène drôle car tout le monde est arrivé vite.

J’ai poussé 2 fois et ma princesse était la. Juste 2 points et surtout un moment magique avec ma princesse dans mes bras.

Je suis enceinte de mon 3eme enfant. C’est le début d’une nouvelle grossesse J’espère que tout se passera bien et je rêve déjà d’un accouchement placée sous la zen Attitude !

Déposer un commentaire

  • (will not be published)