Les journalistes d’Europe 1 sur twitter

personnal branlingLes journalistes sur twitter, passionnant échange que celui d’hier dans les studios d’Europe 1 en présence de quelques figures emblématiques de la radio. Autour des consoles Sonia Mabrouk, Wendy Bouchard, Christine Berrou, Eva Roque, Thomas Sotto, Maxime Riou, David Abiker, Jean hilippe Balasse, Willy Rovelly et Jean Michel Apathie.Dans la salle des twittos et autres experts en réseaux sociaux. L’échange était riche autour de l’outil commun twitter.

David Abiker, 129 000 followers, présent sur twitter depuis 2007, a bien saisi l’évolution de la communication sur ce réseau. Alors qu’au début la liberté était totale, la prise de parole doit être désormais davantage contrôlée. Les réactions impulsives sont désormais reprises, critiquée et déformées. Il se souvient de cet été déconnecté ou il aperçoit une notification concernant la vie sulfureuse, inintéressante et surmédiatisée de Kim Kardashian. Ni une ni deux il twitte du tac au tac un joyeux et 36ème degré « abattez là ». La déferlante de réaction ne se fait pas attendre et on l’accuse de faire un appel au meurtre. Il aime cependant à recadrer les choses et à rappeler que twitter doit rester un réseau social fait de gens divers et variés avec tout ce que cela importe, semblables à ceux du troquet du coin qui discutent.

Jean Philippe Balasse a pris pleinement conscience de la force de twitter lors de l’audience de DSK en 2011. Il raconte qu’il a gagné 10 000 followers lors de la première audience.

Sonia Mabrouk est venue récemment sur twitter. Elle est un peu en rodage de l’outil. Elle se l’approprie et n’exclue pas de publier des choses plus personnelles. Ils sont plusieurs à garder une éthique personnelle de discrétion quant aux tweets politiques pour garder une neutralité professionnelle. Thomas Sotto, ne relaie jamais de bons mots émanant de politicien car ça pourrait lui être reproché lors de prochaines interviews avec un représentant d’un autre parti. Il en perdrait sa crédibilité. De la même façon il reste vigilant à serrer la main à tous de la même façon et s’empêche de déjeuner avec eux. Sonia Mabrouk est moins tranchée et refuse de taire sa personnalité. Elle n’hésitera pas à prendre la parole si des idées sont contre ses idéologies et ses valeurs profondes. Wendy Bouchard s’autorise elle aussi à commenter certains faits d’actualités ou d’exprimer son intérêt pour des émissions sur d’autres chaines que celle pour laquelle elle travaille mais de façon assez récente. Eva Roque quant à elle aimerait par moment créer un autre compte anonyme pour pouvoir live twitter tout à loisirs les émissions de télé.

Jean Michel Aphatie a lui aussi souligné cette neutralité. Lui il la pousse jusque dans le secret de l’isoloir en votant blanc depuis toujours. Il s’agit d’une éthique et de valeurs personnelles acquises très tôt. ce passionné de politique s’attache d’avantage aux Hommes qu’à leurs idées. Il aime analyser leurs attitudes, leur communication et fait allusion à Emmanuel Macron ou Marine Le Pen avec la même passion de l’analyse politique. Jean Michel Aphatie est passionnant d’humanité. Il aime la liberté d’expression encore possible sur les blogs et aime y écrire sur le sien.

Sur twitter, on s’y raconte ou on relaie l’avis (la vie?) des autres. Cet outil donne de la force de propulsion à l’information. Et comme Nikos Aliagas l’a évoqué avec humour, on peut évaluer la force du taux de pénétrations d’un tweet, le retentissement de  l’information peut se mesurer désormais à coup de retweet.

En 2016, twitter est un média indispensable et les journalistes se doivent d’y être chacun avec son histoire, son recul et son éthique. L’histoire des médias s’écrit de jours en jours et c’est passionnant de prendre le temps d’une soirée pour l’analyser!

12654477_10153901484029520_7636044549106769322_n 12651246_10153901483954520_8927645942125307894_n 12647115_10153901483984520_2121864223562901946_n 12631395_10153901483889520_3609691125326807280_n

 

 

 

Déposer un commentaire

  • (will not be published)