Osez la reconversion: de traductrice à photographe !

IMG_1974

Osez la reconversion, ma rubrique vivifiante et inspirante!
On continue la série de portraits.
Tu as aimé les épisodes précédents et tu as hâte d’en avoir un nouveau!
Aujourd’hui je te présente Natacha. Je l’ai connu lors d’un voyage entre blogueuse. Elle est tout à la fois forte et fragile, douce et déterminée. Elle a mis un peu de tout ça entre ses doigts et aujourd’hui elle capture pleins de jolis moments en photos, les siens et les vôtres si vous en avez envie.

Quel était ton métier avant ?

Après la remise de mon diplôme, je me suis installée en traduction freelance, mais très rapidement, je suis tombée enceinte et ai lancé mon blog famille. Naturellement, j’ai donc couplé mon activité en traduction avec de la rédaction web… C’est ainsi que j’ai fini par décrocher un job de rédactrice web pour un site marchand en puériculture.

Tu avais fait quelles études ?

Une licence d’anglais, puis un master en traduction et interprétariat de conférence.

Te souviens tu pourquoi tu avais choisi ce chemin là ?

Depuis mon entrée au collège, j’ai toujours accroché avec les langues étrangères, et plus particulièrement l’anglais. Je m’y suis investie à 300% et quelques voyages outre-manche plus tard, l’envie de l’étudier ne m’a plus jamais quitté. A la sortie de ma licence, deux options s’offraient à moi : l’enseignement ou la traduction. L’enseignement n’ayant jamais été une vocation, je me suis naturellement tournée vers la traduction… mais finalement sans grande conviction.

Quand as tu commencé à douter ?

Lorsque j’ai réalisé que je ne m’épanouissais pas dans mon travail. J’avais un CDI, la sécurité de l’emploi et je bénéficiais de très bonnes conditions de travail, mais… cela ne suffisait plus. Je m’éclatais plus à prendre de jolies photos pour le blog, qu’en allant bosser chaque jour. Rien n’était encore fait ni défini, mais le chemin de la reconversion était en marche…

Te souviens tu d’un moment précis où tu t’es dit « je ne suis plus à ma place ? »

Courant 2017, suite à une opportunité professionnelle de mon mari, nous avons déménagé. J’ai quitté mon emploi, pleine d’espoir. En nous installant dans notre nouvelle région, j’ai naturellement regardé du côté des offres d’emploi, mais sans ne jamais rien trouver d’assez convaincant. Je crois qu’à ce moment là, j’avais déjà envie d’autre chose, sans avoir eu encore le « déclic ».

Qu’as tu ressenti à ce moment là ?

Un signe. J’y ai vu le signe d’un renouveau, l’occasion de faire quelque chose d’épanouissant, de valorisant. Quelque chose qui me fasse sauter du lit chaque matin au réveil ! 

Te souviens tu d’une rencontre déterminante ?

Il y a eu deux rencontres déterminantes. Il y a eu cette photographe rencontrée un peu au hasard, grâce à une séance photo offerte par la maternité à la naissance de mon fils. J’ai de suite admiré son travail, et suivi son activité sur les réseaux sociaux. Nous avons sympathisé, elle a été notre photographe à plusieurs occasions, et puis j’ai réalisé qu’elle travaillait avec le même matériel que moi, j’ai tiqué, et le premier « et si… » m’est venu à l’esprit. Plus récemment, une deuxième photographe, au style opposé à la première, a été le déclic. J’ai compris qu’en photo, il y avait de la place pour tout le monde. Chaque univers, chaque style. Toutes les deux avaient un mode de vie qui me plaisait, que j’enviais. Je pratiquais la photo depuis des années pour le simple plaisir de photographier mes proches, et jamais je n’y avais vu un quelconque avenir professionnel, et pourtant…

Quelles étaient tes nouvelles priorités ?

Trouver du courage, et … me lancer ! Trouver un nom « de scène », créer un site, générer du contenu, et communiquer. Ne plus hésiter une seconde…

Comment as tu su que tu devais franchir le cap ?

Cela peut paraitre cliché, mais c’est à la rentrée scolaire, lorsque mes enfants ont repris l’école et que tout le monde parlait « reprise du boulot » que j’ai su. J’ai su que c’était le moment pour moi de « reprendre » en main ma vie pro ! 

Que fais tu aujourd’hui ?

Aujourd’hui, cela fait 8 mois que je suis photographe lifestyle indépendante ( www.sweetmemoriesandco.com ). Je photographie des familles, des ventres ronds, des bébés tout neufs, et tout bientôt, des mariages, sous la forme de reportages ! Récemment, j’ai également pu collaborer avec 4 mamans et une chouette créatrice dans le cadre du lancement d’un cardigan en édition limitée. J’aimerais, à l’avenir, pouvoir réaliser plus de missions comme celles-ci, en plus des séances photo pour particuliers. Cela apporte une autre dimension à mon travail, et j’adore ça !

Est ce qu’en y pensant tout ça n’a t-il pas un sens et n’est que la réalisation de ce à quoi tu aspirais avant ?

En y pensant, je me dis qu’il a fallu attendre d’avoir presque 30 ans pour que je me décide enfin à être épanouie et faire de ma passion, le job de mes rêves. Il était là, sous mes yeux depuis si longtemps ! Cela fait dix ans que j’évolue chaque jour un appareil photo à la main. Cela a commencé en voyage, puis a continué en famille, et entre amis. Aujourd’hui il ne se passe pas un jour sans qu’un détail ne m’échappe, ou plutôt n’échappe à mon meilleur allié : mon appareil photo ! 

Que ressens tu quand tu te lèves le matin ?

A la fois un grand soulagement d’avoir trouvé ce qui me fait vibrer, et de pouvoir en vivre ! Mais également une vraie fierté…

As tu trouvé un nouveau sens à ta vie ?

Complètement. Je me sens utile, à ma place et les idées fourmillent dans ma tête en ce qui concerne l’avenir…

Qu’as tu perdu en changeant d’orientation ?

S’il fallait absolument répondre quelque chose, je dirais que j’ai perdu la stabilité que m’offrait mon emploi en entreprise, la sécurité de mon CDI, et les avantages qui allaient avec. Mais en toute franchise, je n’ai aucun regret.

Qu’as tu gagné ?

Un épanouissement personnel dingue, la fierté dans les yeux de mes proches, beaucoup de reconnaissance de la part de mes clients !

De quoi es tu plus riche aujourd’hui ?

Je suis riche d’échanges, de rencontres, et d’humanité !

Qu’apportes tu aux autres ?

De l’émotion !

Que ressens tu en y pensant ?

A mon tour, beaucoup d’émotion !

Si tu avais un conseil à donner à ceux qui songent à la reconversion quel serait il ?

Une fois l’idée en tête, il est difficile de la déloger alors ne perdez pas plus de temps et… lancez-vous ! Ce n’est que du bonheur… 

**********

Si la reconversion vous titille et que vous ne savez pas par où commencer, le coaching peut être le premier petit pas vers soi: venez découvrir mon travail de coach!

Pour découvrir les autres épisodes « osez la reconversion »
de la finance à la chambre d’hôte
de la politique à la méditation
de contrôleur financier à maitresse
de chef de pub à assistante maternelle
de juriste à masseur

Je vous laisse avec quelques photos de Natacha que vous pouvez aussi découvrir sur son site de photographe: sweet memories and co.

17022018-DSC_2012

17022018-DSC_2113 Grossesse Marine (53 sur 196) Grossesse Noémie (12 sur 35) IMG_0150 IMG_1974 jumeaux bain (1 sur 1) Léopold partage (27 sur 29) Marius (1 sur 1)

Déposer un commentaire

  • (will not be published)