Des outils pratiques pour muscler son bonheur !

musclez bonheurLe bonheur ne se mesure pas, il ne se calcule pas, il se vit. Il n’est pas un état permanent et c’est de là que vient souvent la confusion et la frustration.

Comment se fait il que la société m’ordonne d’être heureux dans chaque pan de ma vie, privée et professionnelle, et que moi je n’y arrive pas?

Tu n’y arrives pas parce que le bonheur est procuré par des moments de joie. La joie est une émotion, qui survient au hasard d’un chouette moment. Elle jaillit et se ressent dans tout ton corps. Elle n’est pas permanente, elle vient, elle part. Elle ne peut exister que si tu ressens les autres émotions aussi. Oser ressentir la joie, c’est tout à la fois accepter de traverser ses peurs, accueillir la tristesse et entendre sa colère. Le travail sur les émotions est long. Elles ont longtemps été rejetées. La société, l’éducation, la religion nous apprennent à ne rien exprimer trop fort. Alors on se résigne à essayer de vivre tranquillement dans son coin.

Mais à quel prix?

Tout est tout de même là. Les émotions utilisent les voies qu’elles peuvent pour s’exprimer. Elles s’accumulent, se mélangent, à bas bruit… Sur une journée ou plus.. Mais un jour, quand la carapace est plus fragile, la fatigue un peu plus forte, les émotions en profitent pour sortir. Plus fortes, plus incontrolables, plus incompréhensibles, plus dévastatrices. Alors on se dit qu’on a bien raison de ne rien dire, car c’est pas possible et on continue de taire tout ca avec de la nourriture, des addictions diverses et variées. Les émotions tentent d’autres chemins, des manifestations psychosomatiques, des maux…

Le bonheur est un peu comme un muscle aussi. Plus on se focalise sur ce qui fonctionne bien et les petites choses qui nous procurent du plaisir et plus on va le faire grossir. C’est un peu comme  quand tu es enceinte et que tu ne vois que des femmes enceintes! Ou encore que tu veux partir en vacances et que tu as l’impression que la terre entière te nargue avec des images de mer turquoise et de ciel bleu.

Ca te dit quelques exercices pour muscler ton bonheur? Ca me donnera un peu l’impression d’être un coach sportif plus simple à expliquer que le coaching de vie en plus!

Un des premiers outils qui peut être utilisé, c’est de chaque jour, être l’observateur de sa vie et de noter juste avant de dormir, les trois moments qui t’ont procuré du plaisir. Il faut voir petit, tout petit au départ: un sourire, une porte du métro tenue, un bourgeon, un reflet, un café, une odeur, un souvenir. En choisir trois. Les écrire sur un joli carnet, juste avant d’éteindre la lumière.

Un peu plus tard quand, l’habitude sera installée, on parle généralement de 21 jours, vous pourrez passer à une autre étape.
Celle du corps. Que se passe t-il dans mon corps quand je vis un petit moment de bonheur. Où je ressens de la joie, comment est ma respiration, mon sourire?

Un autre outil, est la gratitude. Le larousse parle de reconnaissance pour un bienfait reçu, pour un service; Etre dans la gratitude, c’est prendre le temps d’ouvrir encore un peu plus les yeux et de réaliser ce que l’on a. L’être humain est ainsi fait, il ne voit bien souvent que le négatif. il s’en suit alors une spirale dans laquelle on peut rester enfermée. En regardant ce qui se passe pour nous et en prenant le partie de ressentir de la reconnaissance, on met encore un peu plus le focus sur ce qui va bien. Je prends une douche chaude avec mon savon à l’odeur que j’ai pu choisir, quelle chance de pouvoir tourner un robinet et de me laver avec de l’eau chaude aussi facilement. Quelle chance d’avoir assez d’argent pour choisir le petit déjeuner que je préfère et d’avoir tout ce choix. Quelle chance que d’avoir réussi à acheter ces habits là.
Oui il y a tout un tas de trucs que l’on ne peut se payer, qui nous manque mais quand même il y a aussi tout un tas de truc que l’on a et qui nous procure du plaisir.

Plaisirs souvent oubliés devant la folie de notre époque.
Tout va vite, tout est consommation, tout est obsolescence, tout est manque.
Prenons le temps de soi.

Une autre source de bien être est la méditation. Méditer c’est se concentrer sur le temps présent, dans l’ici et le maintenant. Il n’y a pas de but à atteindre, juste être là. Isoles toi tout au plus 15 minutes. Fermes tes yeux et respires. Concentres toi sur ton souffle. Sur l’air qui rentre dans votre corps, les sensations que cela procure. Où est ce que tu sens plus cet air qui rentre et qui sort. Est-ce dans ton ventre? Ton nez? Ta poitrine? Dès que tes idées s’emballent, recentres toi sur ton souffle. Acceptes ces idées mais laisses les partir comme une feuille qui glisse sur une rivière. Tu peux t’aider d’application, il en existe plusieurs avec des méditations guidées. Petit à petit avec l’habitude tu apprécieras ce moment de calme intérieur. Tu prendras de plus en plus conscience du moment présent. Tu peux tour à tour faire le scanner de tes sens. Qu’est ce que t’entends, faire le tri de chaque bruit dissocié. Qu’est ce que tu sens? Qu’est ce que tu ressens? Le présent est le seul moment que l’on peut maitriser. Le passé n’est plus et le futur est incertain. Le présent est.
Tu es.

Une autre technique qui peut procurer du bonheur est le sourire. Sourire aux gens, sourire à la vie. Un sourire est communicatif et vous nourrit. Les compliment sincères aussi, l’attention à l’autre nourrissent énormément.

Et puis la visualisation, l’intention, la loi de l’attraction. J’en ai déjà parlé dans ce billet. Tu attires de ce que tu es et ce d’autant plus que tu génères de l’énergie positive en y pensant. Alors prends le temps d’écrire ce que tu veux être, ce que tu veux vivre. Détaille-le le plus possible et prends le temps de ressentir les émotions engendrées par ces mots. Et puis chaque jour, relis le, approprie le toi. Enrichis tes envies avec des détails de plus en plus précis. Peut être qu’alors l’Univers conspirera pour mettre sur ta route ce dont tu as besoin pour atteindre plus de rêves.

Je peux aussi t’accompagner si tu en as envie!

Déposer un commentaire

  • (will not be published)