Plaidoyer pour les mère dignes parfaitement imparfaites

pexels-photo-127968J’ai mangé les chocolats de mes enfants.
#mèreindigne
Je leur ai fait à manger des pâtes trois jours de suite.
#mèreindigne
Ce soir je sors avec mes copines et je les laisse à leur père.
#mèreindigne
Demain j’ai posé un rtt et je le mets à la crèche.
#mèreindigne

On en est donc encore là en 2018? Etre mère serait toujours une abnégation totale de sa personne au profit de ce petit être? On passerait d’un monde où tout est possible, sans limite horaire, dans lequel on se goinfrait de chocolats avec un serre tête Mickey sur la tête, à un univers aseptisé dans lequel on n’a presque plus le droit de respirer.

Et le pire c’est qu’on en rigole. On se fait des sourires complices et autres blagues coupables. On essaye de démystifier, bien convaincues que la bonne mère ne fait rien de tout ça.
La bonne mère serait donc celle qui fait le ménage en robe longue et petits mocassins? Elle préparerait des soupes bio, sans gluten et sans lait d’un autre mammifère. Elle ferait les devoirs et aimerait ça. Elle aurait tout prévu pour le retour de son mari faisant abstraction de sa propre longue journée de travail. Elle le remercierait même d’avoir vidé le lave vaisselle alors qu’il a plein de stress.
Le pauvre.
Elle serait d’une humeur égale, jamais un mot plus haut que l’autre.
Elle ferait le ménage,
impeccable,
le repassage,
au carré.
Elle ne sortirait pas et consacrerait tous ces moments d’oisiveté aux enfants.
Le shopping ne serait plus que pour eux, tout le temps.

Bullshit!

Etre mère, c’est avoir baisé un soir avec un mec.
C’est 9 mois plus tard voir sa vie transformée.
C’est vivre dans un autre corps que le sien.
C’est permettre à un être de venir au Monde au travers soi.

Etre mère c’est ne pas savoir quoi faire de cette injonction qui dit que l’enfant est important.
C’est être perturbée par ces vagues d’émotions à décoder.
On peut lui parler il comprend. Il pleure quand il est triste, il rit quand il est joyeux, il sursaute quand il a peur et il fronce les sourcils quand il est en colère.
Ce que l’on a oublié.

Etre mère c’est se reconnecter à soi.
C’est mettre à distance ses propres blessures
pour ne pas les mélanger avec cet Autre, fragile et pur.
Etre mère, c’est accepter sa propre imperfection.
Etre mère c’est ne jamais s’oublier pour continuer de respirer.
Etre mère c’est manger du chocolat,
c’est cuisiner des pâtes le soir, fatiguée,
c’est confier son enfant pour reprendre son souffle.
Etre mère c’est accepter de ne pas savoir mais toujours aimer.
Etre mère c’est rassurer son enfant
et lui raconter son amour inconditionnel,
toujours,
même s’il fait des bêtises, même s’il mange trop, même s’il a des mauvaises notes,
et même si elle aime une autre femme ou un autre homme.
Etre mère c’est savoir s’excuser de ses incohérences.
Etre mère c’est accepter de ne pas tout savoir,
de ne pas tout vouloir,
de ne pas tout anticiper,
de ne pas tout imaginer,
de ne pas tout contrôler.
Etre mère c’est laisser suffisamment d’espace pour grandir.

Et puis être mère c’est être cette employée qui aime son job,
c’est être cette amie qui aime picoler en soirée.
Etre mère c’est aussi cette femme qui aime jouir dans l’obscurité d’une chambre ou en pleine clarté.

Etre mère c’est tout ça à la fois.

Alors arrêtons de culpabiliser,
battons nous contre cette idée de « mère indigne »,
et ne soyons plus que des femmes dignes et fières
faites de tout ça à la fois!

 

 

3 commentaires

  1. La parenthèse psy

    Beaucoup de parents culpabilisent à la suite de lecture sur l’éducation bienveillante. De la bienveillance oui, mais les parents sont humains avant tout, avec leurs limites (fatigues, stress, maladie, etc..) et ont une vie d’adulte. Etre parent ne veut pas dire s’oublier et se sacrifier ! Donc j’approuve à 100% ton article ! :D

    Répondre
  2. Elize

    Complètement d’accord. Et j’ajouterai : etre mère, c’est passé du temps de qualité entièrement disponible avec son enfant. Pas faire qqch de compliqué, mais complètement dédié à l’enfant. (Pas tous les jours, hein…)

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)