Quand la vie est suspendue à un test

test

Elle était là tapie dans le noir entourée de kleenex. Elle avait baisé juste une fois avec lui. Son meilleur ami, un égarement alcoolisé. Ses parents allaient la tuer. Elle avait même pas son bac en poche, pas une thune et zéro envie d’être mère. Sa vie s’était suspendue en pissant sur ce test. Elle avait compté les secondes devenues des heures. Une barre était apparue. Sa vie foutue, son avenir sans issu.

Elle était là tapie dans le noir, entourée de kleenex. Des mois qu’elle attendait cette barre. Elle l’avait tellement espérée. Elle était transportée de bonheur depuis le temps qu’ils essayaient. ils en avaient oublié de faire l’amour autrement que pour procréer. Et puis ça avait pris jusqu’à aujourd’hui. Elle avait eu des douleurs dans le bas ventre précédant des saignements. Elle avait tout d’abord ignoré et espéré mais elle savait qu’elle le perdait ce bébé déjà imaginé.

Elle était là tapie dans le noir, entourée de kleenex. Elle avait mal dans ce corps qui saignait. L’opération avait eu lieu, elle devait attendre et son envie n’avait jamais été aussi pressante. Paradoxe de toute une vie. Le taux devait chuter, la barre disparaitre pour mieux recommencer.

Elle était là tapie dans le noir, entourée de kleenex. Les larmes coulaient réchauffant ses joues. Son coeur s’emballait et déjà ses seins tiraient. Ses mains tremblaient. Le souffle court et la voix éraillée elle osait à peine se l’avouer. Maman. Elle allait être maman. Elle avait tout oublié dans cet instant de grâce. Elle portait l’Univers et n’était que promesse.

Autant de femmes que de moments de vie. Toutes unies à un moment donné dans ce désir de maternité. Tant d’émotions ressenties, séisme intérieure. une envie de crier sa douleur, de vomir ses peurs ou de laisser exploser son coeur. Je pense à chacune d’entre vous qui vivez ces instants. J’aimerais prendre votre main pour vous apaiser, vous offrir mon épaule pour pleurer ou juste mon oreille pur vous écouter. Que mes mots portent vos émotions jusqu’à l’apaisement de vos sentiments.

A vous mes amies with love.

20 commentaires

  1. Amélie Epicétout

    Merci, merci, merci. Ton billet me touche même si mon attente ne se compte encore qu’en mois. J’ai connu l’attente pour ma première grossesse, je pense qu’il va encore falloir être patiente. Mais ça en vaut la peine ;-) Un gros big up à Isabelle au passage.

    Répondre
  2. Flying-mama

    J’en ai des frissons et les larmes aux yeux… Il n’y a pas UNE attente, UNE souffrance, il y en a des milliers. La vie prend des chemins parfois incompréhensibles… Plein d’amour à tes autres amies…

    Répondre
  3. Chab

    Tellement vrai et tellement bien écrit…
    Magnifique billet qui décrit si bien les attentes différentes autour de ces fameux traits.
    Je suis dans l’attente d’en voir enfin un et tu m’a touchée. Merci.

    Répondre
  4. Anne-Laure

    C’est beau, les larmes ont débordé…comme quoi quand on croit qu’on ne peut pas en verser plus on s’aperçoit qu’il en reste encore…

    Répondre
  5. Laetitia

    Merci pour ton billet pour moi l attente ce compte en année et de te lire ma fait prendre consience que je ne suis pas la seule car dans mon combat pour etre mere j en et oublier parfois que je ne suis pas la seule a vivre sa!!merci

    Répondre
  6. FutureMaman

    Superbe texte qui m’a inspirée …

    « Elle était là tapie dans le noir, entourée de kleenex. Dans sa main, pas de test d’ovulation. Pas de test de grossesse qui restera définitivement le test qu’elle ne réussira jamais. Dans son corps, plus de cycles à rallonge, plus de seins qui tirent ou de nausées, tous ces signes provoqués par le fruit de son imagination. Mais maintenant, elle sait. Elle sait que son enfant tant attendu ne prendra pas racine au creux de son ventre, mais au plus profond de son coeur »

    Merci pour ce joli moment d’émotion

    Répondre
  7. sophie mum

    un joli billet qui m’a donné les frissons c’est vrai que ce moment là ou j’ai appris que j’étais enceinte meme si c’est voulu me suis dis déjà ca a marché si vite, et là s’enchaine pleins de question est ce qu’on va gerer etc et finalement on gérè du moins je gère dans mon cas de figure<3

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)