Le film bébés: Article sponso et concours inside

Oyé oyé,

Avez vous entendu parler du film Bébés réalisé par Thomas Balmès et produit par Alain Chabat?

Voici le synopsis:

Une année dans la vie de quatre bébés. Du jour de leur naissance à leurs premiers pas. Suivre quatre bébés dans quatre pays différents (Namibie, Mongolie, Japon, Etats-Unis), simultanément, jour après jour, les voir grandir, se développer et découvrir le monde qui les entoure.

La marque Pabobo est partenaire de ce film. Vous connaissez cette marque: les veilleuses barbapapa c’est eux!  Leur crédo:

« toute la lumière apprivoisée pour les enfants !
Un esprit unique et ludique, des luminaires aussi rassurants qu’amusants. Inventives, toujours bienveillantes, les créations lumineuses Pabobo n’ont qu’une idée en tête : devenir les compagnons de vie comme de nuit des petits. »

Tout ca pour vous dire que j’ai l’opportunité grace à eux de vous faire gagner 2 places pour aller voir ce film.

Vous devez répondre à la question suivante en allant farfouiller sur le site de Pabobo

La lampe Carrousel, lampe au décor animé de Pabobo, existe en plusieurs versions. Combien y’en-a-t’il ?
Choisissez parmi les propositions ci-dessous

A) Deux
B) Trois
C) Quatre

Envoyez moi vos réponses par mail à elunaleo@yahoo.fr un tirage au sort sera fait le 1er juillet parmi les bonnes réponses!

Et comme je suis formidable, oui lancez-moi des fleurs!!!! Je vous offre Ma place.

La première qui m’envoie son récit d’accouchement, hop c’est pour elle! Ou lui, qui sait??

14 commentaires

  1. cranemou

    je crois que je vais t’envoyer 3mails avec une reponse de chaque…trop la flemme de chercher! je peux faire ça ou pas?

    Répondre
  2. Madame Parle

    @cranemou – ah mais tout est possible:p j’ai pas mis d’interdiction dans mes regles du jeu. Note à moi meme interdire plusieurs mails de la meme personne :p

    Répondre
  3. cranemou

    u veux que la race humaine s’etaigne, oui, tu peux faire un copié coller ;) je dois avoir mis un deuxieme volet (du 1er acouchement cette fois) quelque part…ou peut etre que j’ai jamais osé, je sais plus!

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)