Aldo Naouri, comment rendre son enfant heureux…

Dans le Elle de la semaine dernière, il y avait un article initulé « comment rendre son enfant heureux ». A l’occasion de la sortie du nouveau livre du pédiatre « l’enfant bien portant les fondamentaux » chez Odile Jacob. la journaliste l’a interviewé et lui a demandé une liste de postulats fondamentaux pour les enfants agés de 0 à 3 ans, 3 à 6 ans, 6 à 12 et 12 à 15 ans. Je ne m’attarderai ici que sur les consignes destinées aux enfants agés de 0 à 3 ans puisque d’une part mon premier a 3 ans et qu’ensuite de par ma profession c’est la tranche d’âge que je connais la mieux.

Ainsi voilà ce que ce bon monsieur dit:

Mettre en place des horaires de repas

Dès le début du 3ème mois qu’on allaite ou qu’on lui donne le biberon, il faut respecter des horaires réguliers de repas ( à 30 minutes près)

          –> ah merci Monsieur Naouri de laisser les mères et les bébés tranquilles pendant 2 mois, vous êtes bien aimable! Ce discours va à l’encontre des recommandations données afin de favoriser un allaitement de qualité…La quantité de lait varie au cours de la journées, des jours et des nuits. C’est le bébé de par sa succion qui va déterminer ce dont il a besoin. L’allaitement n’est pas qu’un acte nourricier mais c’est aussi un moment de calin il répond au besoin naturel de succion du jeune enfant.  En plus il y a régulièrement des périodes ou l’enfant aura besoin de têter d’avantage pour faire évoluer la quantité et la qualité du lait ne pas respecter ces moments là risque de mettre une fin prématurée à l’allaitement.. mais après tout c’est peut être le but recherché?

 

Limiter le doudou

L’idéal est d’instaurer des règles sur son usage jusqu’à ce qu’il s’en debarasee entre 2 et 3 ans. Par exemple le doudou reste dans le lit, on ne l’emporte pas avec soi à l’éexteieur de la maison hors situations exceptionnelles (voyages, maladie…)

      –> En quoi le fait d’instaurer ce genre de règles va aider l’enfant à être heureus? L’objet transitionnel permet à l’enfant de mieux gérer l’absence de sa mère.

« Le concept d’objet transitionnel a surtout été élaboré par Donald Winnicott.

Il s’agit du premier objet matériel possédé en propre par le bébé. Bien que l’objet transitionnel ne fasse pas partie de son propre corps, bébé ne le reconnaît pas encore comme appartenant à l’environnement. C’est pourquoi on l’appelle transitionnel. L’enfant a la capacité de créer, d’imaginer, d’inventer, de concevoir un objet et d’initier avec lui une relation affectueuse. Un objet transitionnel peut être un ourson en peluche, un édredon, un mot, une mélodie, ou un geste rituel. »

Pourquoi ne pas faire confiance à l’enfant et le laisser gérer lui même sa propre réassurance? Pourquoi vouloir tout controler dès le  plus jeune âge??

Réserver le biberon aux premières années

pour grandir un enfant doir renoncer aux attributs des petits.Entre 2 et 3 ans, les enfants doivent arreter le biberon et boire au bol.

      –> Qu’est ce que veut dire « grandir » pourquoi une course à tout prix avec le temps? quels sont les enjeux pour l’enfant, sera t-il plus heureux plus épanoui en buvant dans un bol? Bon après tout ceci n’est pas très important mais comme ses deux premières injonctions m’ont quelques peu énervées…

Ne pas lui parler tout le temps

parler à un enfant, oui, le noyer sous un flot de paroles, non. On s’abstient de commenter le moindre de nos gestes.

      –> pourquoi pas mais bon il y a encore tellement de gens qui prennent les enfants pour des petits êtres à qui l’on doit s’adressser à la 3ème personne du singulier « , des choses qui ne ressentent pas grand chose.. Ok si on considère l’enfant comme une personne qu’on respecte ses émotions et ses besoins qu’on lui explique ce qui va lui arriver dans ce cas là j’accepte de dire qu’il ne faut pas trop lui en dire…

 

Ordonner sans justifier

A partir du moment où le parent est determiné, un ordre suffit à lui seul. Il n’est pas nécessaire de justifier des commandements ni de les expliquer longuement.

      –> tout dépend de l’ordre…mais vu le package au dessus ca me fait un peu peur…

 

ne jamais marchander

marchander c’est montrer à l’enfant que l’on est pas sûr de son bon droit et qu’on en fait l’égal de l’adulte

ne pas transformer la nourriture en enjeu

si un enfant refuse de manger rien ne sert de le forcer. Mieux vaut l’avertir qu’il n’y aura rien jusqu’au repas suivant et le sortir de sa chaise. On évite tout rapport de force avec la nourriture

le coucher san (trop de) rituels

multiplier les rituels du soir rassure peut être les enfants mais les transforme en petits obsessionnels. Il faut oser remettre en cause les habitudes ne pas hésiter à dire que les parents sont fatigués certains soirs.

      –> donc il vaut mieux ne pas rassurer l’enfant pour être sur de pouvoir être peinard certains soirs…c’est une façon de voir les choses.

les conseils suivants sont moins étonnant:

le faire participer à la vie de famille

lui apprendre le temps des parents

ne pas le surstitumuler

ne pas lui donner (trop) de choix –> mouais bon…

 

Ceci est un aperçu de son livre qui ne m’encourage pas trop à lire la suite… peut être que ce genre de propos peuvent aider certaines familles complètement démunies avec un tout petit mais ca me parait être des propos très directifs.. comment l’être avec un tout petit???

Vous en pensez quoi???

 

 

 

6 commentaires

  1. Laet

    Ouah… Mais quelle horreur ! Ca me rappelle malheureusement le psy que j’ai quitté prématurément.
    C’est juste quasiment à l’opposé de ce que je pense et de ce que je fais.
    INCROYABLE…

    Répondre
  2. La Mère Joie

    Ce type est un crétin, je le dis comme je le pense.
    Heureusement au début du siècle dernier, y avait mon pote Winni qui était plus ouvert d’esprit. ;-)

    Répondre
  3. Gaëlle

    Horrible ! vraiment Naouri je déteste ! c’est l’arrière garde de l’éducation. En tant que maman qui essaye d’éduquer mes enfants sans violence (et je ne parle pas des fessées seulement) je n’adhère pas du tout à ce discours accusant plus ou moins les gens qui ont essayé de considérer les enfants d’une autre façon (Dolto surtout) d’avoir assis le règne de l’enfant-tyran ! J’ai encore vu un reportage l’autre soir sur F2 et toute l’émission était sous-tendue par ce discours… et d’ailleurs Naouri était là pour prêcher la bonne parole ! Dans un autre registre Badinter contre le maternage, qui selon elle renvoie les femmes la cuisine :-s.

    Répondre
  4. Elo

    Bien d’avoir relevé… Heu tu veux pas être la prochaine invitée du Elle la semaine pro! histoire de rendre à César ce qui est à César, et à l’enfant ce qui doit faire un enfant épanoui! Ceci dit tu peux leur envoyer un courrier en copié collé de ton analyse, ça pourrait paraitre dans le courrier des lecteurs, et tu aurais plus que ta place sur ce genre de propos!

    Répondre