Maintenir l’allaitement après la reprise du travail, c’est possible!

Combien de fois j’ai entendu des femmes dire à l’approche de la fin de leur congé maternité « je suis obligée de commencer le sevrage ».

Elles le font souvent à contre coeur et dans une grande souffrance.

La reprise du travail fait violemment éclater cette bulle de douceur. Amplifier cette douleur par le sevrage n’arrange rien.

Ces femmes passent des jours et des weekends entier à s’entraîner à se séparer. Dans certains cas, ca se passe bien, surement quand la femme est réellement prête, et puis, d’autres fois c’est la lutte pour que le bébé arrive à prendre quelques gouttes de lait artificel alors qu’il sent bien sa maman à proximité qui souvent tient le biberon à contre coeur…

On vante un peu partout les bienfaits de l’allaitement mais niveau accompagnement des femmes, passé les quelques jours à la maternité dans le meilleur des cas l’information manque et est souvent erronée.

Pour mon aîné, je n’ai jamais pu lui donner un biberon de lait artificiel avant la fin de l’allaitement. Bizarrement il n’a jamais su têter une tétine en caoutchouc. J’ai eu la chance de reprendre le travail après la diversification, ainsi loin de moi il comblait ses besoins en produits laitiers à la cuillère.

Pour ma seconde, tout est un peu plus simple forte de mes premieres expériences. Elle sait boire au biberon et peu importe la marque.

Dans tous les cas pour mes deux enfants, je ne me voyais pas arrêter l’allaitement au retour à la vie professionnelle.

Ainsi j’ai toujours maintenu la tétée petit dej’ avant de partir. Peu importe l’heure à laquelle je quitte la maison, tous les deux, j’ai pu les prendre dans mes bras, les mettre au sein, les faire téter et les reposer tout endormis et repus.  Ma journée commence bien et même si je ne peux profiter de ma fille maintenant et de mon fils à l’époque j’ai pu les avoir quelques minutes tout chaud contre moi.

Le soir la tétée retrouvailles a souvent aidé mes enfants à s’apaiser malgré la fatigue. Lorsque je retrouve ma fille,  elle semble se relacher un peu et du coup elle est contente de me retrouver puis chonchon. Se retrouver collé serré à ce moment là nous apaise toutes les deux. c’est pour moi une pause avant d’enchaîner  les bains, repas, histoire, couchés…

La tétée avant la nuit est aussi une bulle de douceur reconstituée pour quelques instants.

Au début j’ai essayé de tirer mon lait et je n’ai jamais réussi à tirer beaucoup et ca m’a vite paru contraignant. Je me suis contentée de toutes ces tétées. Le corps est formidablement bien fait et il sait se réguler.

Ma lactation est devenue automatique. je ne stocke plus et donc ne suis pas gênée la journée au travail.

J’ai allaité mon fils 10.5 mois en ayant repris le travail à ses 8 mois.

J’allaite toujours ma fille âgée de 9,5 mois en ayant repris le travail à ses 5,5mois.

Je dois même vous confier que je ne l’allaite plus que du sein droit, le gauche ne la satisfaisant plus suffisamment et ne produisant que quelques gouttes.

Allaiter que d’un sein c’est possible!

.

35 commentaires

  1. LMO

    Mince, j’aurais du lire ce billet la semaine dernière…
    J’ai arrêté totalement l’allaitement mercredi dernier (c’est rude!)
    Ma fille me mordait (même sans dent, ça fait mal) et se détournait de mon sein.
    Je crois que c’est une phase normale lors de l’allaitement, je n’ai pas eu la force ni l’envie de me « battre » pour qu’elle le prenne quand même…
    Mais elle refusait un sein alors qu’elle acceptait l’autre.
    Je pensais que les deux étaient vides…
    C’est pas faute d’avoir lu force bouquins pourtant!

    Bravo d’avoir tenu bon, et merci pour cet article! :)

    Répondre
  2. Maman sur Terre

    J’aurais quasi pu ecrire ce billet. J’allaite ma fille depuis 6 mois avec reprise du travail a 3 mois. Je pensais pas y arriver, j’etais persuadee que mon lait allait se tarrir. Que nenni ! J’ai toujours de la quantite et nos tetees du soir et du matin sont des moments tres precieux. Sans compter celle de la nuit que j’adore. Franchement je n’ai aucune idee du temps que je vais allaiter mais la pour le moment je n’ai pas envie et je ne suis pas prete a arreter.

    Répondre
  3. horselag

    Merci du témoignage car normalement j’aurai du reprendre le boulot dans 2 jours. oh secours!!!! L’horreur..
    Et puis en accord avec le médecin on avait commencé le sevrage : « je vais tout arrêté » « pas de tétée matin et soir, c’est pénible », « je serai mieux et je me sentirai plus libre ». Et là 1er biberon de LM donné par le papa et j’éclate en sanglots, ça commençait mal, finalement on tente le LA, 1 biberon /j sur 15 jours et puis on passe à 2/j, la puce mange 5 fois par jour et là pas bon, régurgitations, constipation, mal au ventre, pleurs et une maman qui se demande vraiment ce qu’elle fout à vouloir donner du lait pas bon pour sa puce pour reprendre un boulot dont elle ne veut plus.
    Du coup, retour chez le médecin on change le lait + épaississant : 1 biberon LM et 1 biberon LA / jour. et puis on me donne une rallonge. et donc ça y est on est à 2 biberons de LA / jour et 2 ou 3 tétées et je ne vais pas les lâcher car j’en ai autant besoin que la puce, finalement.
    Elle a 3 mois 1/2 et ce sera dur dur de la lâcher…

    Répondre
  4. mamanwhatelse

    bravo!!! moi j’ai tenu 1 mois après la reprise du boulot. Little B. et Mister E. ont été sevrés à 4 mois et demi.
    Pour Mister E. j’aurai bien continué sur ma lancée du matin et du soir, mais une forte fièvre m’a mise KO et tout s’est arrêté d’un coup. J’étais hyper déçue que ça se termine comme ça.
    Pour Little B., je dirais que ça s’est fait d’un commun accord : moi j’avais besoin d’un peu de liberté et d’un peu plus de temps à moi matin et soir, et lui avait besoin que ça coule plus vite, trop habitué au biberon de la journée…
    Pour le 3ème (je peux écrire tranquille, l’Homme ne viendra pas trainer ici), je recommencerais et comme pour les 2 premiers, ce n’est pas parce que je reprendrais le travail que je couperais court à mon allaitement!!!
    ça doit se faire en douceur, que le bébé et la maman soit prêt à couper le cordon et surtout pas à cause du boulot!! non mais quelle horreur!!!

    Répondre
  5. Anne Cé

    Joli témoignage, je trouve que c’est important d’en parler car nous ne sommes pas suffisamment informées sur ce sujet. La conciliation allaitement et travail n’est pas toujours facile (et là aussi il faut parler des solutions) mais encore faut-il savoir qu’elle est possible !

    Ici, MissC est toujours allaitée alors que j’ai repris le travail il y a longtemps, et j’espère bien pouvoir faire de même avec le ou les suivants.

    Répondre
  6. Alice

    C’est vrai que nous ne sommes pas accompagnées.
    J’ai quelques regrets même si je déteste ce mot. En fait, dès le premier mois d’Octave j’ai tenté un biberon par jour (la peur de ne pas pouvoir assurer un jour), il l’a accepté. Toutefois, je l’ai allaité quasi exclusivement jusque ses quatre mois. Ensuite, j’ai repris le boulot et là j’ai eu peur qu’il ne se satisfasse pas du débit de mon sein, peur d’avoir des montées de lait en plein cours, peur qu’il ait faim.
    J’ai cessé toute seule, pleine de doutes.
    Un mois après je regrettais.

    Pour le second bébé, j’allaiterais sereine jusqu’à ce qu’il décide du contraire.

    Répondre
  7. Nanette

    J’espère que ça marchera comme ça aussi pour moi… même si côté boulot, c’est le flou artistique !

    Répondre
  8. madamezazaofmars

    Ce qui résulte de mon expérience personnelle, c’est que j’ ai déjà du mal a rpoduire suffisamment de lait en etant a la maison alors si je reprenais le travail
    Un article sur les femmes qui n’ ont pas assez de lait, ça m’ interesserait assez, parce qu’ a force de lire tous vos temoignages de supers mamans qui allaitent jusqu’ a 8/10/12 mois voire plus, je complexe d’ avoir deja du mal a m’ allaiter a meme pas deux mois

    Répondre
  9. la Fille de la bande

    @madamezazaofmars
    Le seul conseil quand on a une baisse de lactation, c’est de mettre au sein bébé plus souvent (+ on stimule, + on a de lait), de boire beaucoup (de l’eau, des tisanes d’allaitement) et de se reposer (haha, je sais, facile à dire).
    Et puis, savoir qu’il y a des crises de croissance de temps en temps où on a l’impression que bébé a toujours faim. Pas de problème: bébé réclame, maman dégaine, ça dure quelques jours où c’est + rapproché, puis le rythme revient.

    Répondre
  10. la Fille de la bande

    Et du coup, j’en oublie de dire que j’ai allaité mes loustics (prem’s et numerobis) jusqu’à 1 an, ayant repris le boulot quand ils avaient 6 mois. Et avec ma mini, 7 mois, l’allaitement se poursuit… même que j’ai oublié mon tire-lait hier en allant bosser et que j’ai cru assister à une implosion lactée en plein bureau…

    Répondre
  11. Eve

    cela me paraissait vraiment trop horrible d’arrêter l’allaitement alors qu’on allait déjà être séparées la journée… j’ai donc tiré mon lait au travail à la reprise dès ses 4 mois jusqu’à ses 10 mois où je n’arrivais plus à tirer : elle a été allaitée exclusivement 6 mois puis ensuite LM et produits laitiers en + de la diversification.
    j’ai allaité les 4 derniers mois avec un seul sein, moi aussi!
    ma petite miss a arrêté de vouloir téter à 16 mois, un déchirement pour moi…
    Madame ZAZA fouille sur le blog lactissima cité plus haut, une vraie mine d’or!

    Répondre
  12. la Fille de la bande

    j’avais d’abord répondu à madamezaza mais mon comm a disparu… pardonnez mon manque de neurone, paraît que c’est la faute à l’allaitement.

    je disais donc: chère madamezaza, il existe des crises de croissance où bébé tète plus, semble avoir + faim. une solution: dégainer chaque fois qu’il réclame jusqu’à ce que le rythme revienne. le corps humain est bien fait: + on stimule le sein, + on fabrique du lait.
    et je disais aussi qu’en cas de baisse de lait, il fallait nichonner + souvent (oui, encore), boire beaucoup beaucoup (de l’eau et des tisanes d’allaitement) et aussi se reposer.

    Répondre
  13. Ali

    Bon moi j’ai retravaillé à 1 mois environ mais à la maison donc c’était facile (même si des fois c’était pas évident de me libérer en plein service !)

    Dis donc Zaza… qu’est-ce qui te fait dire que tu n’as pas assez de lait ? Si tu doutes, tu dois ABSOULMENT contacter une conseillère en lactation, vite vite.
    Et surtout y a aucun complexe à avoir. On est pas mieux parce qu’on allaite longtemps ok ?
    Si tu as envie de continuer longtemps (mais pas pour être une super Maman, juste parce que c’est TON envie) il y a des moyens pour ça… tu me contactes et on en cause si tu veux !

    Répondre
  14. Chuchu

    Merci pour ton article, car on entend tout et son contraire sur l’allaitement, et on s’y perd parfois, avoir l’expérience d’une maman c’est toujours mieux :)

    Répondre
  15. Thalie

    J’ai allaité mon fils 6 mois. J’avais dit que j’arrêterais quand il aurait des dents. Il s’est sevré « tout seul » une semaine avant de sortir sa première dent.
    Quant à ma fille, elle a refusé le sein vers 9 mois. Comme je reprenais le travail 2 semaines après, je n’ai pas insisté. Peut-être aurais-je dû ? Je pars de la maison à une heure à laquelle elle dort toujours, le bib du matin m’évite de la réveiller. Par contre, hors d’Avent, point de salut. Et ça, ce n’est pas très pratique.

    Répondre
  16. horselag

    Quand je reprendrai le boulot, la puce partira de la maison vers 6h30 donc ce sera tôt mais ce sera peut-être plus facile une petite tétée qu’un biberon et ça me fera surtout du bien. On verra.. On va déjà commencer l’étape nounou, allez mois qui n’étais pas si fleur bleue ou sensible, j’en suis toute retournée (pas de soucis par rapport à la nourrice mais du fait de la laisser) et partagée entre la joie de me retrouver et de me détendre un peu, me reposer et le fait de la laisser à quelqu’un d’autre pour ça.

    Répondre
  17. Frimousse

    Merci de me rassurer !!!!
    J’espère bien allaiter ma puce, mais j’appréhendais la reprise du boulot en septembre… J’espère que d’ici là, ma lactation aura bien eu lie (déjà !) et se sera suffisamment régularisée pour que je puisse continuer ces moments sublimes (elle aura 5 mois lorsque je retournerai au taf )
    Bisous

    Répondre
  18. Ozge

    Bonjour! Je reprends le travail le 1er Mars et j’espère pouvoir continuer à allaiter le matin et le soir. J’appréhende beaucoup cette séparation, car mon petit Ata n’aime absolument pas les biberons de lait maternel. En tout courage et bravo à toutes les mamans . Bisous d’Istanbul

    Répondre
  19. Aileen

    Pour la Clochette j’étais allée voir le médecin 15 jours avant la reprise du travail, je n’avais toujours pas arrêté l’allaitement. C’est elle qui m’a parlé de conserver les tétées du matin et du soir après la reprise, je ne savais même pas que c’était possible (et je n’avais pas internet pour trouver tous ces précieux témoignages et conseils).
    Ça a duré environ 2-3 mois, sans aucun souci de fuite en journée (c’était mon angoisse, surtout que je ne pouvais pas tirer mon lait au bureau). Comme toi je la réveillais le matin pour avoir la tétée et le câlin, je la recouchais en partant et le soir, chez nounou elle me sautait presque dessus pour avoir le sein, même si il n’était pas l’heure de manger pour elle ! Après c’est elle qui a commencé à pleurer quand je lui donnais le sein et se jetait goulûment ensuite sur les bibis, le soir a été supprimé puis le matin, naturellement, en douceur… Mais si elle n’avait pas choisi d’arrêter je crois que j’aurais pu continuer encore longtemps !
    Aujourd’hui, par bonheur, pour le Petidom la question de la reprise du travail ne se pose pas pour l’instant grâce au congé parental, on continue les tétées en plus des petits pots et j’ai l’intention de continuer encore longtemps (je crois que je vais attendre qu’il en ait marre comme sa sœur).

    Ps : j’ai bien reçu les Good Gouts aujourd’hui, quelle rapidité ! Encore merci pour le concours, on teste bientôt et on en parle chez nous !

    Répondre
  20. Caramelyne

    Merci pour ce témoignage, c’est intéressant de voir la diversité des conciliations travail/allaitement. J’ai moi-même repris le boulot aux 4 mois de ma fille et je tire mon lait depuis (ça fait 2 mois), le tout c’est de bien s’organiser (plus facile à dire qu’à faire mais une fois que la machine est lancée on s’en sort). Et un pédiatre et un entourage ouvert ça aide énormément!

    Répondre
  21. Mooglosaurus

    @LMO
    Tu sais, si tu en as envie, tu peux toujours reprendre. Rien n’est final avec l’allaitement. Surtout que ça ne fait que une semaine!!

    Répondre
  22. Ecologirl

    Merci pour ton témoignage qui aidera bien des mamans j’en suis sûre ! J’ai fait comme toi et j’ai allaité mon petit bout matin et soir malgré la reprise du boulot. C’était top et la lactation se régule très bien. C’est vrai qu’on est vraiment super bien faites ! Mon bébé prenait aussi bien le sein que le biberon mais à 9 mois il en a eu marre du lolo… nous avons donc arrêté ! et finalement je m’en suis bien remise, j’étais prête avec la sensation d’en avoir profité à fond !

    Répondre
  23. Violette Bleue

    Je lis beaucoup sur l’allaitement, surtout depuis que j’ai arrêté le mien, après 5jours à souffrir…
    Pas de rapport direct avec ton article, sauf pour la fois où la sage-femme nous avait dit (à 3mamans souhaitant allaiter après reprise du travail) : « oulà, n’y pensez pas, vous serez bien trop fatiguées, n’aurez pas le temps, vous pourrez déjà allaiter 2mois 1/2 c’est bien ! etc etc… » Et déjà elle a bien oubliée de nous dire que la gynéco (1 femme entourée de 2 hommes) de la clinique fait des arrêts prolongés pour les mères qui allaitent ! Rien que ça…
    Alors ton article me rassure, et je m’en veux encore de ne pas avoir persévéré au-delà des 5jours, de la douleur, de ma fatigue, mais je me promets que pour mon prochain enfant je ferai tout pour le réussir.
    C’est un peu dommage de le prendre comme un combat, mais comme on est mal accompagnées par les professionnels, il faut malheureusement se mettre martel en tête pour y arriver !

    Alors un grand MERCI.

    Répondre
  24. Mag

    J’allaite ma petite puce de bientot 20 mois matin et soir, et a la demande le week-end.
    C’est ma 4iene, mais vivant a l’etranger, j’ai repris le boulot quand elle avait 2 mois accompagnee de mon meilleur ami le tire-lait… pas facile, mais le fait d’etre dans un pays ou l’hygiene n’etait pas tip top + les LA de composition non controlee (souvent avec des additifs pour faire dormir les bebes), m’a motivee.
    J’ai un boulot tres prenant et quand ma puce a eu 10 mois, j’ai recommence a voyager prfessionnellement plusieurs jours d’affilee.
    Je voudrais dire a Zaza que si elle a envie de donner un biberon, qu’elle le donne : ai l’allaitement est merveilleux, il faut aussi etre tres tres motivee pour le vivre et le prolonger. Les histoires merveilleuses d’allaitement sans soucis aucunm de machine magnifique qui se met en marche sans probleme, je n’y crois pas vraiment et ca fait culpabiliser beaucoup d’entre nous qui se disent : si c’est si simple et naturel, pourquoi je n’y arrive pas ?
    Pour moi, j’ai pleure toutes les larmes de mon corps lors des debuts d’allaitement de mes  » premiers enfants. Si mon mari n’avait pas ete motive pour moi, j’aurais arrete tres vite ! C’est devenu plus simple a partir du 3ieme.
    Alors, moi je dis, oui, c’est vrai, pour avoir du lait, il faut mettre l’enfant au sein, boire beaucoupe et regulierement dans la journee et se reposer. Mais si on n’est pas tres motivee et qu’on manque de soutien, il vaut mieux donner un biberon sans se reprocher d’etre une mauvaise mere, parce que l’allaitement, il n’y a quasiment que dans les livres que c’est une voie tranquille et pavee de fleurs et de sourires d’enfants qui gazouillent.

    Répondre
  25. GRANDSBOULEVARDS

    Merci pour ce témoignage, il est positif et rassurant. Il en faut même si je pense aussi qu’il faut parler de ce qui ne va pas.
    Je rejoins Mag, c’est pas toujours facile et ca aussi il faut le dire. Car même si ce n’est pas toujours idyllique, ca reste une expérience incroyablement belle à vivre et c’est pour ca qu’elle vaut le coup.
    Ma puce, je l’ai nourrie exclusivement au sein jusqu’à trois mois. Puis, en prévision du retour au travail, j’ai commencé le bib, en étalant sur un mois le passage jusqu’à trois biberons. Une fois la reprise effectuée, j’ai continué pendant un mois et demi matin et soir. Mais je n’arrivais plus à contenter ma puce qui préferait le débit du biberon et peut-être même le lait.
    En effet, nous avons été confrontées à deux problèmes qui peuvent surgir pendant l’allaitement : le débit de mes seins était trop fort (il faut donc l’exprimé avant les tétées ce qui est très contraignant quand elles sont si rapprochées), et ma puce avait des coliques (ce qu’elle n’avait plus avec le lait indus….). J’avais beau enlever les aliments à risque, bu des tisanes de fenouil, la soigner avec pleins de trucs naturels, ou médicamenteux, elle était toujours malade. Dès ses deux mois, je ne mangeais plus que du riz ou presque, mon entourage me prenait pour une folle à continuer au risque de m’affaiblir et même me reprochait mon obstination vis-à-vis de la petite. Nombre de fois on m’a dit que j’étais égoïste… C’était très dur, et déstabilisant. Heureusement je voyais bien ce que je donnais en plus à ma fille, un contrat de confiance pour l’avenir, de la douceur, de la relation (et puis des anticorps tout de même !!!)
    La reprise du travail et l’allaitement n’était pas facile à combiner. Car mes horaires sont très élastiques… Du coup je rentrais tôt pour nourrir ma fille et j’entendais des phrases comme « tu allaites encore ??? à 4mois et demi.
    Aujourd’hui je regrette que les choses se soient passées ainsi et j’aurais adoré l’allaitée encore et encore.
    Pendant toute cette (captivante) aventure, je n’ai pas trouvé les réponses adéquat à mes soucis (coliques, entourage (chéri notamment) incrédule etc) sur le site de la Leche et autres (j’étais pourtant en contact mail avec certaines animatrices). J’en conclue qu’il a encore des choses à faire pour aider les mamans qui veulent allaiter.
    Je ne suis pas allez à la rencontre de cercle d’allaitement, c’est peut-être ca mon tord…

    Répondre
  26. Madame Parle

    @Mooglosaurus – merci!

    @Ecologirl – c’est l’idéal quand l’enfant se détourne de lui même du sein même si ça peut etre un chouia dur pour la maman :)

    @Violette Bleue – oui c’est dur.. mais c’est possible il faut que je fasse un billet d’ailleurs pour expliquer les galères que j’ai vécu pour mon premier car c’est vrai que c’est pas tout beau tout rose

    @Mag – je suis d’accord avec toi et merci de l’écrire ici:!!!

    @GRANDSBOULEVARDS – C’est vrai que c’est compliqué d’allaiter.. pour le deuz je te donnerai aussi une adresse de consultante en lactation si tu veux c’est vraiment un plus!!

    Répondre
  27. Madame Parle

    @horselag – les premières séparations sont hrribles et puis apres la vie reprend son cours et tu vas reprendre du plaisir!! PLeins de courage à toi pour ces durs moments

    @Frimousse – tu vois c’est comme moi j’ai repris quand elle avait 5 mois et tout va bien :)) c’set possible!

    @Ozge – tu as encore un mois pour profiter de ton bébé te mets pas trop la pression surtout!!! Ne gache pas ces derniers moments à vous deux!!

    @Aileen – as tu tester alors? C’est chouette le congé parental tu vas pouvoir prendre le temps!

    @Caramelyne – ah oui c’est clair qu’être soutenue ca aide beaucoup!

    Répondre
  28. Madame Parle

    @la Fille de la bande – lol ca c’est chaud d’oublier le tire lait si tu avait lhabitude de tirer souvent!! du coup tu as fait quoi?

    @Eve – ah oui on a un peu le meme parcours alors :)

    @Ali – tu as raison y’a souvent moyen il faut juste savoir trouver les bonnes personnes…

    @Chuchu – merci à toi :)

    @Thalie – mon ainé a arrété de teter du jour au lendemain et d’une tétée à l’autre mais je n’ai pas cherché ca me paraissant bien 10 mois d’allaitement…

    Répondre
  29. Madame Parle

    @LMO – c’est sans doute le moment qui te convient à toi aussi pour arrêter n’aurais tu aps envie de récupérer un peu ton corps? :))

    @Maman sur Terre – comme quoi c’est possible!!!

    @mamanwhatelse – pour le troisieme tu auras des heures tranquille mimille )

    @Anne C̩ Рet tu fais comment tu tires ton lait ou tu allaites matin et soir?

    @Béatrice – oh que oui je la connais elle est venue chez moi pour mon ainé!!

    @Alice – c’est ca qui est dur d’avoir des regrets tout de meme..

    @Nanette – tu verras bien… profite de chaque moment avant puis apres:)

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)