Megève, ce village de haute Savoie qui a une âme

du bleu et du blanc

Megève, je vous en ai déjà parlé à plusieurs occasions. J’ai de la famille qui vit là-bas alors j’ai pour habitude de leur rendre visite régulièrement. Je suis à chaque fois touchée par ce village de montagne si typique. L’architecture est protégée et le bois reste le matériau de prédilection. Ici le luxe côtoie la tradition. Les riches russes consomment le champagne comme du petit lait et font leurs achats chez Allard qui chauffe les trottoirs jouxtant ses vitrines. Le temps est rythmé par les grelots des chevaux tirant les calèches.

On vient à Megève pour le ski mais pas que. L’office du tourisme est dynamique et anime la ville tout au long de l’année d’évènements divers et variés. Festival de jazz, polo, patinage artistique concert, expositions. Ici il y a toujours quelque chose à faire. Le palais des sports est le centre de pas mal de manifestation. Ce week end j’ai assisté gratuitement à un match de hockey féminin par exemple.

J’ai été frappée de voir à quel point Megève est une histoire de famille et de passion. Les plus jeunes tiennent à dynamiser et attirer à toute saison les touristes fiers de leur patrimoine et de leurs origines.

J’ai eu l’occasion de rencontrer certains acteurs de Megève.

C’est le cas de la famille Vigliengo à l’origine d’une spécialité gourmande locale : le glaçon de Megève crée en 1909 à l’occasion d’une naissance. Un praliné enrobé d’une très fine couche de meringue bien blanche. La recette se transmet de main en main. La famille ouvre une pâtisserie sur la place de l’Eglise en 1933. Aujourd’hui c’est au tour d’Isabelle de continuer à faire vivre sa tradition familiale. Je l’ai rencontré sur le marché et j’ai immédiatement été séduite par son grand sourire franc et sa passion pour son métier. Je l’ai rejointe un peu plus tard dans sa petite boutique si chaleureuse. Elle m’a de suite proposé un café accompagné d’un glaçon. Isabelle travaillait dans l’industrie pharmaceutique avant de donner un autre sens à sa carrière et reprendre la recette de sa famille. Ses petits galets blancs sont fabriqués un par un, à la main dans son laboratoire. Un jour une face et lendemain l’autre. Elle aime trouver de nouveaux contenants à adapter à la clientèle internationale de Megève. Elle m’a montré les photos des précédentes boutiques avec fierté. Vous ne pouvez passer par ce village sans goûter cette douceur. Mais attention il y a les vrais de la famille Vigliengo et puis les autres pâles imitations. Je peux vous le confirmer car nous avons fait un blind test entre les deux et les glaçons d’isabelle sont arrivés bons premiers !

Megève c’est aussi ses produits de terroir et ses producteurs locaux, comme Joseph, megévan depuis longtemps qui tient une ferme un peu dans les hauteurs. Ici les produits sont frais : les yaourts, les sorbets, le fromage sont fabriqués avec le bon lait de ses vaches et traité dans les laboratoires de la ferme. A la ferme de Joseph il y a aussi un espace de restauration J’y ai dégusté une fondue savoyarde délicieuse un jour de neige suivie de sorbets à la chartreuse.

Un autre homme tout aussi passionné: le guide de l’office du tourisme qui nous a fait faire un petit tour du centre ville . Edouard Apertet a su rendre les lieux empreints d’histoire au gré de ses anecdotes. Je crois que c’est là que j’ai vraiment perçu l’attachement des megévans pour leur ville.

Pour dormir, il y a ma famille dont je garde secrètement l’adresse parfaite, il y a le M dont je vous parlerais prochainement et puis il y a aussi des adresses plus sobres mais non moins parfaites pour y séjourner quelques jours. C’est le cas par exemple de l’hôtel le cœur de Megève à deux pas de la place de l’Eglise et de son magnifique sapin. Ici l’accueil est chaleureux, le salon est cosy à souhait mêlant le bois, la douceur du feu de la cheminée et les cœurs rouges se déclinant sur les coussins ou la décoration.

Me voilà dans le train du retour après un week end là bas et j’ai vraiment pu apprécier une nouvelle fois le charme de ce village entre balade sur les pavés près du grand sapin, à boire un café sous une épaisse couverture abritée un jour de neige ou encore sur des skis au milieu des sapins avec des vues époustouflantes sur la vallée.

Megève c’est un peu de tout çà, un village qui a une âme !

****

J’ai déjà écrit sur Megève:
au sujet d’un gouter totalement régressif au M
au sujet de photos sur les calèches, la neige le sapin l’année dernière
au sujet d’une matinée au ski

au coeur de Megève petit dej au coeur de Megève hotel au coeur de MegèveMegève 3Megève 2les saucissons du marchéles glaçons de Megèveles gaçons de Megève la boutiquele palais des sports de Megèvela ferme de Josephla ferme de Joseph 4la ferme de Joseph 3la ferme de Joseph 2la boutique des glaçons de Megèvel'église de Megèvecoté cosy au coeur de Megève ambiance si particulière à Megève Megève sous la neige Megève Megève by night

7 commentaires

  1. Milie

    Dans moins d’un mois maintenant, on y sera. J’aime beaucoup l’ambiance de Megève !
    Je note toutes tes petites adresses ;)
    Bisous

    Répondre
  2. Denis

    J’ai vu tes photos sur Instagram : Veinarde !
    En plus il a fait beau. Je ne connais pas cette station mais beaucoup de mes amis y retournent souvent car l’accueil pour les familles est terrible.

    Répondre
  3. Anna

    Je connais Megève de nom…. Je suis ravie de découvrir l’authenticité, le terroir et le charme du village grâce à votre article ! Justement, je trouve que les retours d’expérience sont intéressants pour changer l’image que l’on a ;)
    Les photos viennent aussi appuyer les propos, bref, à présent j’envisage Megève comme prochaine destination ski !

    Répondre
  4. sabine - stikets.fr

    Mégève ! un des rares villages en France qui semble tout droit sorti d’un conte de fées !

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)