• 372
  • 168
  • 44
  • 151

Faire du trampoline pendant sa grossesse : est-ce possible ?

Jessica
Par Jessica
28 mai 2024 50

Le trampoline est un excellent moyen d’entretenir sa forme de manière amusante, mais il est absolument déconseillé aux femmes enceintes. Audrey Gers, éducatrice sportive à l’OG Trampoline, nous explique pourquoi.

Le trampoline et la grossesse : des incompatibilités évidentes

Le trampoline est un sport très apprécié, mais il est malheureusement totalement incompatible avec la grossesse. Pour garantir la sécurité de la future mère et de son enfant à venir, il est préférable pour les femmes enceintes de se tourner vers des sports plus doux. Elles pourront toujours profiter des joies du trampoline une fois que leur enfant sera né.

Les risques du trampoline pendant la grossesse

Le trampoline procure de nombreux bienfaits, mais il présente également des risques pour les personnes qui s’y aventurent. Les sauts répétés, le manque d’échauffement, la fatigue et l’inattention peuvent causer des blessures telles que des contusions, des entorses ou même des fractures. Pendant la grossesse, ces risques sont susceptibles d’être plus élevés en raison des bouleversements du corps qui affectent l’équilibre, la posture et la stabilité.

N’en déplaise aux amatrices de trampoline, il est donc totalement déconseillé de pratiquer ce sport pendant la grossesse. Il est préférable d’éviter les risques inutiles et de mettre fin aux séances d’entraînement dès que la grossesse est confirmée. Toutefois, rappelons que le sport est tout à fait compatible avec la grossesse, à condition de l’adapter aux capacités physiques des femmes enceintes et de limiter les risques de chute et de traumatisme abdominal.

Pourquoi le trampoline est dangereux pour les femmes enceintes ?

Selon Audrey Gers, éducatrice sportive à l’Olympic Garennois Trampoline, de nombreuses raisons justifient l’interdiction de pratiquer le trampoline pendant la grossesse. Le risque de chute et de traumatisme abdominal est particulièrement préoccupant. Pendant la grossesse, le changement du centre de gravité du corps, dû au poids supplémentaire du bébé, rend plus difficile l’équilibre. Les sauts sur un trampoline peuvent augmenter le risque de chute, et même une chute légère peut entraîner des blessures graves pour la mère et l’enfant à naître.

En outre, les sauts et rebonds peuvent exercer une pression excessive sur le plancher pelvien, ce qui peut contribuer à des problèmes tels que l’incontinence urinaire ou le prolapsus pelvien. De plus, les sauts répétés peuvent mettre stress sur les articulations, ce qui est particulièrement préoccupant pendant la grossesse, où les ligaments sont déjà plus souples en raison des changements hormonaux. Enfin, le trampoline nécessite une grande concentration et une bonne coordination, compétences qui peuvent être altérées plus facilement pendant la grossesse.

La priorité absolue pendant la grossesse est la sécurité et le bien-être de la mère et du bébé, souligne Audrey Gers, éducatrice sportive à l’Olympic Garennois Trampoline.

Consulter un professionnel avant de continuer à sauter

Si malgré tout, vous souhaitez continuer à pratiquer le trampoline pendant la grossesse, il est vivement recommandé de consulter un médecin ou une sage-femme. Comme le conseille Audrey Gers, il est préférable de demander l’avis d’un professionnel qui pourra évaluer votre état de santé, votre niveau de forme physique et vous recommander des exercices adaptés.

Chaque grossesse étant unique, les besoins en matière d’exercice peuvent varier d’une femme à l’autre en fonction de facteurs tels que l’état de santé général, les antécédents médicaux et le stade de la grossesse. Le médecin ou la sage-femme pourra discuter avec vous des risques potentiels liés à une activité comme le trampoline et vous aider à comprendre les risques pour vous-même et votre bébé.

Il est bon de savoir que même si le trampoline est déconseillé, votre professionnel de santé pourra vous recommander des alternatives sûres pour rester active pendant la grossesse, telles que la natation, la marche, le yoga prénatal et la gym douce.

ARTICLE SUIVANT
Judo : l’art martial parfait pour se renforcer !

SUR LE MÊME SUJET