• 648
  • 40
  • 16
  • 107

Impact de l’alcool sur la grippe : amical ou hostile ?

Jessica
Par Jessica
20 novembre 2023 28

Est-ce que boire un petit grog pour retrouver de l’énergie et tuer les microbes est un mythe ou une réalité ? Alors que certains recommandent une petite quantité d’alcool fort pour lutter contre l’infection, d’autres mettent en garde contre les effets néfastes sur un organisme déjà affaibli par le virus. Les Dr Pierre Boucher et Richard Haddad, médecins généralistes, nous éclairent sur ce sujet.

Le grog : une boisson traditionnelle pour soulager les symptômes de la grippe

Le grog est une boisson chaude traditionnelle à base de rhum, d’eau chaude, de sucre et de citron. Originaire du XVIIIe siècle en Angleterre, il était initialement consommé par les marins pour ses supposés effets thérapeutiques contre le rhume, l’angine et la grippe. Il peut également contenir d’autres ingrédients tels que des clous de girofle ou de la cannelle.

Le rôle de l’alcool dans le grog

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’alcool dans le grog n’a aucun effet médical positif pour combattre la grippe. Ce sont plutôt les autres ingrédients qui sont bénéfiques, tels que l’eau chaude qui hydrate et apaise la gorge, le citron qui apporte de la vitamine C, et le sucre qui adoucit le goût et donne de l’énergie. L’alcool ne contribue qu’à favoriser l’endormissement. Il est important de clarifier cette idée répandue selon laquelle l’alcool aurait un effet thérapeutique contre la grippe.

Les effets négatifs de l’alcool sur la grippe

L’alcool présente deux effets avérés qui peuvent aggraver les symptômes de la grippe et entraver la guérison. Premièrement, il affaiblit le système immunitaire, rendant l’organisme plus vulnérable à l’infection. De plus, à forte dose, il provoque une déshydratation, ce qui peut aggraver la fièvre, la toux et les maux de tête. Il est donc préférable de privilégier une hydratation adéquate et beaucoup de repos pour se remettre de la grippe.

Quel type d’alcool boire lorsqu’on est malade ?

Bien que l’alcool n’ait aucun effet thérapeutique sur la grippe et puisse même être néfaste en cas de consommation excessive, il n’est pas formellement déconseillé. Boire un verre de vin lorsqu’on a la grippe ne présente pas de risques, mais il est important de ne pas en abuser. Parmi les alcools, le vin rouge est le plus intéressant en raison de sa richesse en tanins antioxydants, qui ont des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire. Cependant, il est essentiel de consommer de l’alcool avec modération. Pour soulager les symptômes de la grippe, il est recommandé de boire des boissons chaudes non alcoolisées, comme des tisanes ou du thé, qui réhydratent l’organisme et soulagent les symptômes. Les amateurs de grog peuvent opter pour une version sans alcool à base d’eau chaude, de citron et de miel.

L’importance de l’hydratation lors de la grippe

Pendant une infection, le corps combat l’agent pathogène en augmentant sa température corporelle, ce qui peut entraîner une déshydratation. Il est donc primordial de boire abondamment pour maintenir un bon niveau d’hydratation et favoriser la guérison. L’hydratation aide également à la production de mucus, ce qui facilite l’élimination des sécrétions nasales souvent présentes lors d’une grippe. Les boissons chaudes, comme le thé ou les tisanes, sont recommandées car elles soulagent la gorge irritée et réduisent la congestion nasale.

ARTICLE SUIVANT
Fatigue pendant la grossesse : causes et solutions

SUR LE MÊME SUJET