• 456
  • 130
  • 34
  • 15

Les cycles du sommeil : léger, profond, paradoxal… qu’est-ce que c’est ?

Jessica
Par Jessica
31 janvier 2024 31

Pour améliorer la qualité de son sommeil, il est important de comprendre les différents types de sommeil tels que le sommeil léger, profond et paradoxal. Quels sont les cycles du sommeil et comment maximiser la récupération pendant le sommeil ? Un médecin spécialisé en somnologie peut fournir les réponses.

Les 4 cycles de sommeil

Selon le docteur Julien Favier, médecin somnologue, un cycle de sommeil dure environ 90 à 100 minutes et une nuit comporte généralement de 4 à 6 cycles de sommeil. Chaque cycle comprend différents stades de sommeil, ayant chacun un rôle spécifique dans la récupération de l’organisme. Il est à noter que les cycles de sommeil chez les bébés sont différents et spécifiques.

La phase de transition veille-sommeil

Le stade N1 correspond à une transition entre l’état de veille et de sommeil. Dans cette phase, le sujet ne dort pas, mais somnole. Elle peut durer longtemps en cas d’insomnie.

Le stade du sommeil lent léger

Le stade N2 est un stade de sommeil lent léger, d’une durée d’environ 20 minutes. Durant ce stade, le dormeur peut avoir l’impression de tomber ou d’avoir des soubresauts, et il est facilement réveillé. Ce stade représente environ la moitié du temps total de sommeil, avec une durée qui augmente au cours de la nuit.

Le sommeil lent profond

Le stade N3 correspond à un sommeil lent profond. Sur un électro-encéphalogramme, il se manifeste par des ondes lentes et amples, d’où son nom de sommeil à ondes lentes. Ce stade est essentiel pour la récupération de la fatigue physique accumulée, et le dormeur devient de plus en plus insensible aux stimulations extérieures. Il représente environ 20-25% du temps de sommeil total et se produit principalement en début de nuit.

Lisez aussi  Pourquoi l'humain a-t-il besoin de dormir ?

Le sommeil paradoxal

Le stade R, ou sommeil paradoxal, apparaît après 90 minutes de temps de sommeil. Pendant cette phase, le corps est dans un état de sommeil très profond, mais l’activité cérébrale est intense, similaire à celle de l’éveil. Le dormeur présente des mouvements oculaires rapides et peut avoir des érections. Le sommeil paradoxal représente environ 20 à 25% du sommeil total.

Le pouvoir régénérant du sommeil léger

Une sieste régénérante doit durer environ 20 minutes, correspondant au premier stade d’un cycle de sommeil, soit un sommeil léger. Durant cette période, le rythme cardiaque, la respiration et l’activité cérébrale ralentissent, ce qui permet de restaurer les capacités de vigilance, de concentration et d’améliorer l’humeur. Il est déconseillé de faire des siestes plus longues, car cela peut perturber le sommeil ultérieur et augmenter les risques de troubles cardiovasculaires.

ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET