• 264
  • 179
  • 45
  • 61

Les détails de la ponction lombaire en un coup d’œil

Jessica
Par Jessica
20 février 2024 21

La ponction lombaire peut susciter de l’appréhension, mais elle offre une possibilité de diagnostic rapide, notamment en cas de suspicion de méningite. Comment se déroule cette procédure ? Comment se préparer à celle-ci ? Quels sont les éventuels effets secondaires ? Quand peut-on obtenir les résultats ? Voici ce qu’il faut savoir sur la ponction lombaire.

Définition de la ponction lombaire (PL)


La ponction lombaire (PL) est un acte médical qui peut être à la fois diagnostique et thérapeutique. Il consiste à prélever du liquide céphalorachidien à l’aide d’une fine aiguille insérée entre deux vertèbres du bas du dos.

Indications diagnostiques et thérapeutiques


La ponction lombaire est utilisée pour poser le diagnostic de différentes maladies telles que la méningite, l’hémorragie méningée et les maladies neurologiques comme la sclérose en plaques. Elle peut également soulager certains symptômes causés par un excès de liquide céphalorachidien. Les indications de cet acte médical évoluent constamment en fonction des connaissances et des techniques.

Raisons et maladies détectées


Les indications de la ponction lombaire comprennent des raisons diagnostiques et thérapeutiques. Parmi les raisons diagnostiques, on retrouve la suspicion d’infections du système nerveux central, de méningite carcinomateuse, de syndrome paranéoplasique, de maladies inflammatoires et neurodégénératives, ainsi que la mesure de pression du liquide cérébro-spinal. Les raisons thérapeutiques incluent l’évacuation de l’hydrocéphalie à pression normale et l’utilisation de la rachianesthésie.

Lisez aussi  Bien choisir vêtements pour dormir : nos conseils.
ARTICLE SUIVANT
Alzheimer : faut-il mentir ou confronter à la réalité ?

SUR LE MÊME SUJET