• 586
  • 61
  • 49
  • 139

Lien entre antidépresseur et libido.

Jessica
Par Jessica
14 décembre 2023 14

Les troubles sexuels ne sont pas toujours dus aux antidépresseurs, malgré leur association fréquente avec une baisse de libido. Il est donc important de déterminer la véritable cause de ces troubles. Morgane Beauvais, sexologue et créatrice du podcast « Sin éden sublime », explique le lien réel entre la dépression et les dysfonctionnements sexuels.

La libido : définition et explications

La libido désigne nos désirs, nos envies, nos pulsions de vie. Ce terme englobe non seulement l’activité sexuelle et son imaginaire, mais aussi d’autres formes d’énergies vitales. En sexologie, on utilise davantage le terme de désir sexuel que celui de libido pour parler de l’envie d’avoir des rapports intimes. Cependant, il est important de noter que le terme « libido » est largement utilisé dans le langage courant et en consultation. (Source 1)

L’impact de la dépression sur la libido et les effets des antidépresseurs

Il existe un lien entre la baisse de libido et la dépression, mais il est essentiel de déterminer si les problèmes de libido sont causés par les antidépresseurs, la maladie elle-même ou d’autres facteurs. L’un des principaux symptômes de la dépression est l’inhibition ou la perte de la capacité à ressentir du plaisir, ce qui peut entraîner un désintérêt pour l’intimité. Cependant, il faut également prendre en compte d’autres paramètres susceptibles de causer des dysfonctionnements sexuels, tels que des problèmes psychologiques ou métaboliques concomitants, des facteurs psychosociaux et des pathologies liées à l’âge ou à l’usage de substances toxiques. Les effets secondaires des antidépresseurs varient d’un individu à l’autre en fonction de la réaction du corps aux médicaments. Des études ont montré que plus de 50% des cas de dysfonction érectile sont liés à la prise d’antidépresseurs. (Source 1)

Les antidépresseurs responsables de dysfonctions sexuelles

Certains antidépresseurs tricycliques comme l’amitriptyline (Laroxyl), l’imipramine (Tofranil) et la clomipramine peuvent favoriser l’impuissance en raison de leur action anticholinergique. Cependant, il est important de noter que l’impact sur la libido dépend du dosage du médicament et de la psychologie du patient. Il est recommandé de consulter un médecin pour évaluer les troubles de la libido et déterminer la solution la plus adaptée. (Source 1)

Comment maintenir une sexualité épanouissante sous antidépresseurs ?

Il est essentiel de parler de ses problèmes de libido avec son partenaire et un professionnel de santé, tels qu’un médecin généraliste, un sexologue, un psychologue ou un psychiatre. Cela permet d’évaluer si les troubles sont liés à la dépression ou à la prise d’antidépresseurs. Le fait de mettre des mots sur le problème peut contribuer à le dédramatiser. D’autres solutions peuvent être envisagées, telles que la modification du dosage ou le remplacement de l’antidépresseur par un autre moins susceptible d’affecter la libido. Il est également recommandé d’être actif physiquement, de pratiquer des massages, de se concentrer sur l’art-thérapie, d’avoir un bon sommeil et de maintenir un équilibre alimentaire. Cependant, il est important de noter que chaque patient est différent et que les recommandations peuvent varier en fonction de la gravité de la dépression. L’avis médical est donc indispensable. (Source 1)

L’importance des sens dans la réactivation de la libido

Lorsqu’on est mal, on perd souvent le goût de la vie. Pour redonner du sens, il peut être bénéfique de jouer avec les sens tels que le goût, l’ouïe, l’odorat, la vue et le toucher. En cuisinant de bons petits plats ou en utilisant des bougies odorantes ou des lubrifiants aromatiques, on peut stimuler les sens. Le tantra peut également être recommandé pour redécouvrir le plaisir sexuel progressivement, mais il n’est pas adapté à tous les cas de dépression. Il est important de consulter un professionnel de santé pour évaluer la pertinence de cette approche. (Source 1)

La combinaison d’antidépresseurs et de Viagra et comment retrouver du désir sexuel après avoir arrêté les antidépresseurs

Il est possible de combiner les antidépresseurs et le Viagra tant qu’il n’y a pas de contre-indications. Cependant, il est important de noter que le Viagra n’agit que sur l’érection et n’a pas d’effet sur la libido ou la dépression elle-même. Pour retrouver du désir sexuel après avoir arrêté les antidépresseurs, il est conseillé de réduire ou d’arrêter progressivement le traitement avec l’accord d’un médecin. La verbalisation de ses envies et de ses intentions peut également aider à regagner confiance en soi et retrouver une libido épanouie. (Source 1)

En conclusion, la baisse de libido peut être liée à différents facteurs tels que la dépression, la prise d’antidépresseurs et d’autres influences psychologiques et physiques. Il est essentiel de consulter un professionnel de santé pour évaluer les causes des troubles de la libido et trouver des solutions adaptées à chaque patient.

ARTICLE SUIVANT
Comment savoir si on est allergique aux piqûres de moustique?

SUR LE MÊME SUJET