Romain Duris et les autres dans Casse tête chinois le dernier film de Klapisch

Romain et moi c’est une histoire qui dure depuis 1995 lorsque je l’ai découvert dans le péril jeune, ado aux cheveux hirsutes. Je l’ai suivi en ne voyant pas tout ses films mais en prenant beaucoup de plaisir à chaque fois. « Peut être » avec Belmondo, « l’arnacoeur » avec Vanessa Paradis, j’adore le voir en bad boy, mec barré ou carrément paumé.

Puis il y a les Klapisch.

Alors quand au début de la semaine j’ai reçu une invitation pour la trilogie en présence des acteurs et du réalisateur, un petit cri d’hystérie est doucement sorti de ma bouche à base de hiiiiiiiiii.

C’est comme ça que je me suis retrouvée plutôt bien installée dans la méga salle du grand Rex à l’avant première.

Au programme, l’auberge espagnole, les poupées russes et le dernier qui sortira début décembre, casse tête chinois.

Je pensais me souvenir des deux premiers et avait prévu au pire du pire de m’assoupir quelques secondes. Que nenni. Ma mémoire me fait sacrément défaut car j’ai pris le plaisir d’une jeune débutante à revoir ces films.

Passer une après midi entière et une soirée avec Romain Duris ça le fait bien. Le voir évoluer de 25 à 40 ans c’est me voir aussi un peu. Les ordinateurs sont énormes puis portables, les téléphones sont reliés à un fil puis les conversations se font sur skype.. Klapsich sait choisir ses comédiens et ils sont fidèles: Audrey Tautou, Cécile de France, Kelly Reilly. Il nous emmène tour à tour à Barcelone, en Russie à Londres puis à New York. J’ai voyagé, j’ai rigolé, j’ai apprécié les bandes sons.

Le dernier opus, casse tête chinois est plus mature. Xavier a 40 ans, deux enfants séparés de leur maman. Il se cherche tout de même encore en tant que fils et père. Il décide de suivre son ex partie vivre avec un américain à New York. Mais il lui faut la nationalité, un permis de travail.. Sa vie est toujours aussi compliquée mais il a muri. Les images sont belles et parfaitement habillées par la bande son. Cécile de France et Audrey Tautou parfaites dans leurs rôles. Le film est tour à tour drôle, émouvant, haletant.

Avant la projection du nouveau film, je me suis plantée dans le hall du cinéma où il semblait y avoir un peu d’agitation. J’ai discuté avec une photographe people qui avait été informée que les acteurs ne seraient pas là avant 21h. Habituellement lors des photos le public ne pouvait rester là mais je comptais bien me faire passer pour son assistante et lui tenir son zoom pour garder ma place. Elle n’était pas d’accord. Ca tombe bien personne m’a viré. J’étais juste devant et j’ai les mêmes photos en moins nette que les photographes. Audreeeeyyy à droiteeee, Romainnnn à droiteeee, je maitrise. Romain Duris est venu signé un autographe juste à coté de moi ce qui m’a permis de lui demander de faire une photo avec moi. Yes I dit it. En vraie je l’ai prise avec un peu plus de recul mais je te livre mon oeil. Il est adorable et a pris le temps de rester avant de regagner Cédric Klapsich et Audrey Tautou sur scène et de présenter ce film avec humour et complicité.

Quelle grosse marade aujourd’hui quand j’ai découvert que les photos étaient publiées dans divers sites people et que sur l’une d’elles on distinguait mon décolleté.

Je suis une people d’un jour sans tête.

Casse tête chinois sort en salle le 4 décembre.

19 commentaires

  1. maman@home

    J’aime sa voix et son espèce de nonchalance qui me fait craquer, et pourtant il est loin d’être beau mais bourré de charme ! Et puis j’adore comme il joue.

    Répondre
  2. agrippine

    wahou !! moi aussi je suis fan de Romain !! j’avoue je suis un peu jalouse ! bon ok beaucoup !!
    la prochaine fois tu m’emmenes ? ;)

    Répondre
  3. AnneSoA de Bullabébé

    Ahhhhhhhhhhhhh Romain… vivement décembre pour redécouvrir « zavier » sur les écrans.
    Qu’as-tu pensé du film ? A moins que tu n’étais trop absorbée par sa présence à quelques mètres de toi :)

    Répondre
  4. Sofiso

    Je t’ai déjà fait le coup du « Hiiiiiiii » sur twitter mais qd même, j’ai bien envie de relancer un cri qui tue qd je revois cette photo !!!

    Non mais la classe qd même… (moi aussi j’suis fan depuis le Péril Jeune, il était tellement « sexy » ! ;-p)

    J’ai très envie d’aller voir ce film et je regrette de ne pas être allée à cet aprèsm’ « Klapsich »…

    Répondre
  5. Mme Statler

    « un petit cri d’hystérie »? Mais j’aurais hurlé de joie!!
    comme toi Romain Duris je l’ai tout de suite aimé dès Le Péril Jeune, et dire qu’il ne voulait pas se présenter au casting….

    Répondre
  6. BBB's mum

    oh lala j’aimerai trop le voir ! ( le film, hein, mais romain aussi remarque !) bon je crois qu’une fois de plus ça sera pour la sortie en dvd !

    Répondre
  7. LeMec

    Le film est vraiment chouette !
    Dans mon cas, Xavier me précède de quelques années mais Klapisch réussi quand même à faire en sorte que je puisse m’identifier au personnage. Ou en tout cas je peux me projeter assez facilement.

    Pour les fans et ceux qui n’ont pas pu etre a la « soirée Génération Auberge Espagnole » au Rex, vous pouvez vous replonger dans la vie de Xavier sur le site du film, c’est assez marrant !
    http://www.cassetetechinois-lefilm.fr/

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)