Où je parle de mes compulsions alimentaires

J’ai envie de bouffer… La journée a été un peu plus dure que les autres.

Ma fille a beaucoup pleuré, beaucoup tété. Je n’ai pu qu’entamer des choses. Très peu de temps pour moi.

Je mange sans faim, sans faire attention, engloutir, me remplir pour calmer ma colère.

Mon fils rentre, ma fille ne s’apaise pas. Je suis impatiente, intolérante. J’enchaine, les courses, le goûter, le doucher, le coucher. Une angoisse quand à sa santé, il tousse. Il est sujet aux bronchiolites et est soigné pour asthme. Depuis une semaine il a une toux d’irritation amplifiée par moment à la limite du tic. La maitresse m’a dit qu’elle lui avait fait de la ventoline. Ca m’a stressé, me serais-je trompée? Ai-je pu passer à coté d’une crise d’asthme depuis une semaine? Au lieu d’appeler le médecin j’enferme mon angoisse, je la repousse tout au fond de moi et bouffe pour oublier cela.

Au départ c’est discret, un petit bout de pain, puis 3 gateaux secs, puis des rillettes de thon…une barre de céréales..les gateaux qui trainaient…

Comme d’habitude, mon mari rentre. Je me sers de lui pour évacuer ma colère. La moindre contrariété et je l’agresse…Il n’y est pour rien…

Le diner arrive. je reprends mes vieux démons. Je n’ai pas faim mais je mange pour cacher mon gouter prolongé…à qui?

J’ai envie de sucré. la soirée n’est pas finie, mon prems est couché, la deuz dort enfin (jusqu’à quand?). J’ai besoin de douceur pour m’apaiser…

J’ai envie de sucré pour oublier …que j’ai bouffé…

Rendez-vous sur Hellocoton !

17 commentaires

  1. Béatrice

    OK …. Ben on est deux !!!
    J’arrive plus ou moins à contrôler ….. mais certains jours, ben ça ne marche pas. C’est pas grave, ça va venir (déjà, tu identifies ce qui ne va pas, c’est bien ;-) )

    Répondre
  2. Tchik

    Y’a des jours comme ça, allez pas de découragement, ça arrive à toutes même au meilleures comme toi! D’ailleurs, j’ai lu qu’il ne fallait jamais regretter ce qu’on a déjà mangé car ça fait encore plus grossir donc focalise sur demain pas sur hier et dis toi que tout ne se joue pas sur une journée de m****!
    Si ça peut te consoler, j’ai eu la même journée alimentaire que toi mais en plus, rien de ce que j’ai mangé n’était réellement bon, j’aurais mieux fait de m’acheter une brioche tiens, plutôt que de me faire le pot de cornichons…

    Répondre
  3. Bloody Mary

    A peut prêt la même chose puis je culpabilise en rencontrant un miroir et ce con d’ancien proprio en a foutu sur toutes les portes !

    Répondre
  4. Miss Cz

    tu es très fatiguée c’est pour ça que tu manges ainsi
    gérer deux ptits bouts c’est fatiguant tu as besoin de carburant
    ça c’est pour la bouffe

    pour la colère, il faut que tu en parles à Monsieur, même si tu ne trouves pas les mots qui expliquent ton malaise dis lui que ça va pas, que tu as besoin de souffler
    il ne peut pas garder les enfants un après-midi que tu puisses aller te balader seule?

    Répondre
  5. Madame Parle

    @La Mère Joie – ca date pas d’hier ma bonne dame :)

    @Miss Cz – oui c’est vrai que je suis fatiguée.. pour la balade j’allaite ma fille donc pas facile e m’échapper!

    @Bloody Mary – ah oauis les glaces partout spo cool enfin y’a des jorus ca va…

    @bbflo – je me sens moins seule:)

    @Tchik – le pot de cornichon ca va c’est pas si terrible ca peut juste éclater le bide :)

    @Beatrice – oui je connais mes faiblesses c’est une bonne partie du chemin de faite!

    Répondre
  6. La fille aux yeux couleur menthe à l'eau

    Y a des jours comme ça… s’ils se suivent et se ressemblent, c’est là qu’il y a un souci. Si on est en permanence dans le contrôle, forcément un jour on pète un câble, on vire cette pression supplémentaire qu’on se met à soi toute seule… Si après on revient « à la normale », péter un câble est salutaire je pense…

    Répondre
  7. Oum

    Ah la la, tu me fais pleurer en te lisant.. Car j’aurai pu l’écrire ce billet, à quelques détails près. Je gère de moins en moins bien mes émotions et donc de moins en moins bien mes compulsions. Les miroirs, ça fait un long moment que je ne les regarde plus…

    Répondre
  8. Mais Pourquoi Je Deviens Mère Bordel ??!

    Moi j’dis:
    Emmène number one chez le médecin, soit tu seras rassurée parce qu’il n’a rien, soit il sera soigné si c’est nécessaire, parce qu’une bonne partie de ton angoisse est là.
    Et si tu es passée à côté d’une crise d’asthme:
    Bravo, tu es un être humain imparfait, comme nous tous !
    La tolérance, ça commence avec soi-même, en apprenant à se pardonner et, donc, à se regarder en face…
    ;-)

    Répondre
  9. Copine Débile

    Encore une fois tout pareil, c’est bien souvent soit au boulot l’aprèm (le creux de 15/16h) parce que j’en ai marre; soit le soir en rentrant ou le dimanche que je perds les pédales. Super dur de se contrôler, j’espère vite venir à bout de ces compulsions… Courage, ça fait plaisir de savoir qu’on n’est pas seules !!!

    Répondre
  10. Madame Parle

    @Copine Debile – ah mais c’est drole moi je vois apfel et je voulais tenter zermati :) en meme temps je commence seulement à m’apaiser avec les aliments et le psy ca prend du temps!!!!

    Répondre

Déposer un commentaire

  • (will not be published)