• 789
  • 30
  • 30
  • 325

Muscles sollicités en escalade : lesquels ?

Jessica
Par Jessica
14 juin 2024 37

Pour grimper en escalade, il est important d’avoir une coordination optimale de nos groupes musculaires afin de progresser de façon fluide et efficace sur la paroi. Nos muscles doivent collaborer afin de stabiliser notre corps, maintenir notre équilibre et effectuer des mouvements précis et puissants. Mais de quels muscles s’agit-il exactement ? Sophie Boëdec, qui est médecin fédéral national de la Fédération française de Montagne et d’Escalade, nous donne la réponse.

Les muscles sollicités par l’escalade

L’escalade mobilise une grande variété de muscles en raison de la diversité des mouvements et des postures requises pour grimper. Parmi les muscles sollicités, on trouve :

– Les muscles des doigts et des mains, tels que les fléchisseurs des doigts, les extenseurs des doigts et les muscles intrinsèques de la main.

– Les muscles des avant-bras, notamment les fléchisseurs et extenseurs de l’avant-bras et les muscles brachioradiaux.

– Les muscles des bras et des épaules, tels que les biceps, les triceps, les deltoïdes et les muscles de la coiffe des rotateurs.

– Les muscles du dos, comme les trapèzes, les rhomboïdes et le grand dorsal.

– Les muscles des jambes, notamment les quadriceps, les ischio-jambiers, les muscles des mollets et les fessiers.

– Les muscles abdominaux, tels que les grands droits, les obliques internes et externes, et le transverse de l’abdomen.

Morphologie idéale pour l’escalade

Selon Sophie Boëdec, il n’y a pas vraiment de morphologie idéale pour l’escalade. Bien que les grimpeurs professionnels aient souvent une silhouette élancée et musclée, l’escalade est accessible à tous, indépendamment de la morphologie. Chaque morphologie a ses propres atouts, et certaines personnes peuvent avoir des avantages naturels. Par exemple, les personnes plus grandes peuvent atteindre des prises plus éloignées, tandis que les personnes plus petites peuvent se faufiler dans des passages étroits plus facilement. Même les personnes en surpoids ou en obésité peuvent pratiquer l’escalade, à condition de progresser progressivement et d’avoir une bonne préparation physique.

Entraînement et renforcement musculaire

Bien que l’escalade en elle-même favorise le renforcement musculaire, des séances de renforcement musculaire en complément peuvent être intéressantes mais ne sont pas obligatoires. Ces séances peuvent renforcer les muscles, tendons et ligaments, réduire le risque de blessures courantes en escalade et améliorer la force, l’endurance et la puissance des grimpeurs. Il est important de travailler spécifiquement les muscles des doigts, le tronc et l’ensemble du corps de manière équilibrée. Les étirements sont également importants pour améliorer la flexibilité et prévenir les blessures.

ARTICLE SUIVANT
Intérêt de la préparation mentale du sportif

SUR LE MÊME SUJET