• 568
  • 124
  • 36
  • 215

Pratique du vélo elliptique pendant la grossesse

Jessica
Par Jessica
16 novembre 2023 39

La pratique du vélo elliptique pendant la grossesse présente de nombreux bénéfices pour la santé. Non seulement cela permet de maintenir une bonne condition physique, mais c’est également avantageux pour le cœur, les articulations, le dos et même pour le développement du futur bébé ! Pour tous les détails et les précautions à prendre, nous vous invitons à consulter nos coachs sportifs spécialisés.

Vélo elliptique et grossesse

Il est fortement déconseillé de pratiquer du vélo sur route pendant la grossesse en raison du risque d’accidents mortels. Cependant, le vélo elliptique est une bonne alternative pour les femmes enceintes. En plus de maintenir la forme physique, la pratique d’un sport pendant la grossesse (comme la natation ou la gym) permet également de conserver une bonne santé mentale.

Selon Blanche Von Engelbrechten, coach Fitness Park, le vélo elliptique est un exercice à faible intensité qui convient particulièrement pendant la grossesse. La femme enceinte peut se tenir aux bras mobiles de l’appareil, ce qui lui permet de garder l’équilibre et de laisser suffisamment d’espace pour son ventre au fur et à mesure que la grossesse avance.

Cependant, il faut faire attention au positionnement des pieds, qui doivent être bien calés vers l’avant et bien à plat, comme dans le ski de fond. Le vélo elliptique présente donc les mêmes principes que cette activité, mais sans la neige !

Les avantages du vélo elliptique

Le vélo elliptique présente de nombreux avantages, aussi bien pour les femmes enceintes que pour tout le monde en général. Il améliore le système cardiovasculaire en faisant travailler le système cardiaque et respiratoire. Cela est particulièrement important pendant la grossesse, car cela permet un meilleur retour veineux et aide à réduire les sensations de jambes lourdes et d’insuffisance veineuse, des problèmes fréquents chez les femmes enceintes.

De plus, la pratique du vélo elliptique permet de réduire l’essoufflement, ce qui est également bénéfique pendant la grossesse. En effet, l’essoufflement peut être causé par les besoins en oxygène du fœtus et du placenta, ainsi que par la pression exercée par l’utérus sur le diaphragme en fin de grossesse.

Il protège les abdominaux en les activant à un faible niveau, ce qui est important pour éviter des risques tels que la diastase musculaire, l’apparition de douleurs et un ventre flasque. De plus, le vélo elliptique fait travailler le haut du corps, les bras, les épaules et les jambes, ce qui est essentiel pour compenser la perte de la force des jambes due à l’anesthésie péridurale pendant l’accouchement.

Combien de minutes par jour, par semaine ?

La durée d’entraînement sur le vélo elliptique dépend du niveau sportif de chaque femme enceinte, du mois de grossesse et de l’état de fatigue. Il est essentiel d’écouter son corps pendant la grossesse et de ne pas chercher à réaliser des exploits sportifs. L’objectif est de maintenir sa forme physique et de prendre du plaisir.

Pendant les deux premiers mois, il est possible de conserver une activité physique normale. Ensuite, la femme enceinte peut s’entraîner environ 30 minutes, trois fois par semaine, en veillant à avoir au moins une journée de repos entre les séances. Il est important de ne pas dépasser une heure par séance.

Quand arrêter le vélo enceinte ?

Il est possible de pratiquer le vélo elliptique pendant la majeure partie de la grossesse, mais il est recommandé de réduire progressivement la pratique pendant le troisième trimestre. Il est conseillé de diminuer l’intensité et de ne pas dépasser 50% de sa cadence habituelle. Il est important de pouvoir continuer à parler pendant l’exercice. En revanche, il est recommandé d’arrêter complètement la pratique du vélo elliptique à 8 mois de grossesse pour être en forme le jour de l’accouchement.

Les contre-indications

Toute pratique sportive pendant la grossesse doit être réalisée en accord avec le médecin, et les apports caloriques doivent être adaptés en fonction de l’activité physique. Certaines situations peuvent contre-indiquer la pratique du vélo elliptique, comme la menace de fausse couche, l’accouchement prématuré, une grossesse gémellaire ou multiple, ou des problèmes de santé tels que l’anémie, la malnutrition ou l’hypertension artérielle.

ARTICLE SUIVANT
Judo : l’art martial parfait pour se renforcer !

SUR LE MÊME SUJET