• 260
  • 125
  • 41
  • 225

Soigner une fracture de fatigue : traitements et conseils.

Jessica
Par Jessica
06 novembre 2023 39

Les personnes pratiquant un sport, quel que soit leur niveau, peuvent développer des microfractures en surchargeant les os tels que le tibia, le péroné ou les métatarses. Est-ce que les personnes qui ne font pas de sport peuvent également être sujettes aux fractures de fatigue ? Quels sont les facteurs de risque ? Quels symptômes doivent être pris au sérieux ? Comment traiter et prévenir une fracture de fatigue ? Faisons un point sur ces questions.

Qu’est-ce qu’une fracture de fatigue ou de stress ?


La fracture de fatigue, également appelée fracture de stress, est une lésion causée par une surcharge excessive ou répétée de l’os. Elle est souvent liée à une surentraînement ou à un surmenage.

Où se situe une fracture de fatigue ?


Il existe deux types de fractures de fatigue : les fractures par insuffisance osseuse qui surviennent sur un os préalablement affaibli, et les fractures chez les sportifs liées à des pressions répétées sur un os sain. Les fractures de fatigue peuvent toucher différentes parties du corps, telles que le bassin, le tibia, le genou, le pied, les orteils, le fémur ou le péroné.

Quelles sont les causes d’une fracture de fatigue ?


Une fracture de fatigue survient lorsque l’intensité ou la fréquence de l’activité physique augmente de manière abrupte, empêchant les os de se remodeler correctement. Les sportifs pratiquant la course à pied et l’athlétisme sont particulièrement exposés à ce risque. D’autres facteurs tels que le surpoids, les troubles osseux, la fatigue musculaire, une alimentation carencée, des chaussures inadaptées ou des fractures de fatigue antérieures peuvent également augmenter le risque.

Quels sont les symptômes d’une fracture de fatigue ?


Les symptômes d’une fracture de fatigue incluent une douleur progressive qui survient au début de l’effort et s’intensifie avec la pratique. Un œdème et une légère enflure chaude peuvent également se manifester.

Comment diagnostiquer et guérir une fracture de fatigue ?


Le diagnostic d’une fracture de fatigue est généralement confirmé à l’aide de radiographies, bien que des examens plus précoces tels qu’une scintigraphie osseuse ou une IRM puissent être utilisés. Le traitement consiste principalement en un repos complet et en évitant les mouvements et la pression sur la zone fracturée. La guérison peut prendre jusqu’à 12 semaines. Dans certains cas, l’utilisation de béquilles, de chaussures de support ou même d’un plâtre peut être nécessaire.

ARTICLE SUIVANT
Judo : l’art martial parfait pour se renforcer !

SUR LE MÊME SUJET