• 365
  • 93
  • 40
  • 175

Symptômes du cancer du col de l’utérus : quels sont-ils ?

Jessica
Par Jessica
27 décembre 2023 47

Le cancer du col de l’utérus se développe progressivement sans présenter de symptômes spécifiques. Les saignements peuvent se manifester, mais seulement à un stade avancé de la maladie. Pour détecter les anomalies à temps, il est recommandé de se soumettre régulièrement à un frottis. Passons en revue les symptômes et le diagnostic du cancer du col de l’utérus.

Le cancer du col de l’utérus en France

Selon le site de l’Assurance maladie, le cancer du col de l’utérus est le douzième cancer le plus courant chez les femmes en France. Il est généralement diagnostiqué 10 à 15 ans après une infection persistante par un papillomavirus. Bien qu’il présente peu de symptômes, il est important de le prendre au sérieux car il entraîne environ 1 100 décès chaque année et 3 000 nouveaux cas sont diagnostiqués annuellement.

Le développement et l’évolution du cancer du col de l’utérus

Le cancer du col de l’utérus se développe à partir des cellules superficielles de cette zone, principalement sous la forme de carcinomes. Ce type de cancer progresse lentement sur une période d’une dizaine d’années, sans présenter de symptômes chez la femme. Même aux stades précoces, le cancer est généralement asymptomatique.

Les symptômes du cancer du col de l’utérus

Les premiers signes du cancer du col de l’utérus n’apparaissent que lorsque les cellules anormales pénètrent dans la muqueuse, à un stade invasif. À ce stade, des saignements peuvent survenir lorsqu’on touche le col de l’utérus, comme lors de rapports sexuels. En cas d’évolution de la maladie, des symptômes tels que des saignements vaginaux après les rapports sexuels, des saignements spontanés en dehors des règles, des douleurs pendant les rapports sexuels, des pertes vaginales, des douleurs dans le bas-ventre et des douleurs lombaires peuvent se manifester. Il est important de ne pas négliger ces symptômes et de consulter un médecin en leur présence, car plus tôt la maladie est détectée, plus les chances de guérison sont élevées.

Les méthodes de dépistage et de traitement

Un dépistage régulier chez un gynécologue, par le biais d’un frottis cervical, permet de repérer les premières anomalies liées au cancer du col de l’utérus. Ce dépistage est entièrement pris en charge par la Sécurité sociale pour les femmes âgées de 25 à 65 ans. Pour les femmes de plus de 30 ans, le test HPV est devenu l’examen de référence pour détecter la présence du papillomavirus, principal responsable du cancer du col de l’utérus. Ce test est remboursé par la sécurité sociale et est plus précis que le test cytologique classique. Il permet également aux femmes qui le souhaitent de réaliser un prélèvement à domicile avant de l’envoyer pour analyse. Le traitement du cancer dépend ensuite de son stade d’avancement.

ARTICLE SUIVANT
Médicament OTC efficace contre cystite ?

SUR LE MÊME SUJET