• 774
  • 103
  • 27
  • 13

Le vélo fait-il travailler les abdos ?

Jessica
Par Jessica
31 mai 2024 21

Le vélo est un sport très populaire qui est à la fois bénéfique pour la santé et complet ! En plus de renforcer les muscles des jambes, est-ce que la pratique du vélo est aussi efficace pour les muscles abdominaux ? La Dre Colette Nordmann, médecin du Sport Santé à la Fédération Française de Cyclisme, nous donne les réponses.

Mollets, fessiers, cuisses du cycliste : quels muscles sont les plus sollicités à vélo ?

Le vélo, qu’il soit pratiqué de manière amateur, en promenade ou en compétition, est une activité complète qui sollicite non seulement le bas du corps, mais également d’autres parties du corps.

Les muscles qui travaillent le plus pendant le pédalage sont les quadriceps, situés à l’avant de la cuisse, et les grands fessiers. Ils favorisent l’extension de la jambe en poussant les pédales vers le bas. Les psoas-iliaques, qui relient les lombaires à la hanche, aident à la remontée de la pédale de la position basse à la position haute. Les ischio-jambiers, situés à l’arrière de la cuisse, fléchissent le genou pendant le mouvement de pédalage. Les muscles du mollet, comme le muscle gastrocnémien et le muscle soléaire, sont sollicités avec la poussée vers le bas et le tirage vers le haut des pédales.

Le rôle des muscles du tronc et du dos dans le cyclisme

En plus des jambes, le cyclisme engage les muscles du tronc et du dos pour maintenir une posture stable et équilibrée tout en pédalant. Les muscles abdominaux stabilisent le tronc et transfèrent la puissance des jambes aux pédales, tandis que les muscles paravertébraux et lombaires soutiennent la colonne vertébrale pendant le cyclisme.

L’importance des muscles des bras et des épaules dans le mouvement de pédalage

Le groupe musculaire des bras et des épaules contribue également au mouvement de pédalage, notamment lors des phases de traction des guidons et de stabilisation. Les muscles deltoïdes, situés sur les épaules, stabilisent les bras, tandis que les muscles fléchisseurs et extenseurs des avant-bras sont sollicités lors de la prise du guidon et du maintien de la position des mains.

Les effets du vélo sur les abdominaux

Le vélo en extérieur sollicite les muscles abdominaux et la ceinture abdominale en plus du bas du corps. Cependant, un vélo d’appartement offre moins de sollicitation des abdominaux car il est stable sur le sol. Les aléas de la route en extérieur nécessitent un engagement du tronc pour maintenir l’équilibre du vélo, ce qui n’est pas le cas en appartement.

Pour renforcer les abdominaux en pratiquant le vélo, la position sur le vélo joue un rôle crucial. Une position penchée en avant ou en « danseur » sollicite davantage les muscles du tronc, y compris les abdominaux. De plus, une contraction focale des abdominaux pendant l’exercice peut être plus efficace. Le vélo semi-couché est également recommandé pour renforcer les abdominaux, car le poids du corps est réparti sur le dossier et l’assise, ce qui engage tout le tronc.

Les bienfaits du vélo électrique pour la forme physique

Le vélo à assistance électrique (VAE) est de plus en plus populaire. Bien que l’effort fourni en pédalant sur un VAE soit moins important que sur un vélo ordinaire, il reste tout de même significatif. C’est un bon moyen pour les personnes moins habituées à faire du vélo de s’engager dans cette activité physique. Le VAE permet une diminution de l’effort de moitié en côte et de 30% sur le plat, ce qui en fait un exercice physique intéressant.

ARTICLE SUIVANT
Judo : l’art martial parfait pour se renforcer !

SUR LE MÊME SUJET