• 496
  • 53
  • 40
  • 78

Natation enceinte : pratiquer en toute sécurité

Jessica
Par Jessica
20 novembre 2023 21

La natation est l’une des activités physiques et sportives les plus bénéfiques et recommandées pendant la grossesse. Quelles sont les raisons de cela ? Existe-t-il des contre-indications et, le cas échéant, lesquelles ? Le Dr Cyril Huissoud, gynécologue obstétricien, nous éclaire sur ce sujet.

Comment nager enceinte sans risques pour sa santé et celle de son bébé ?


Il est important de bien s’hydrater avant, pendant et après l’effort pour éviter les « coups de mou » et faciliter la récupération musculaire. De plus, il faut faire attention à la déshydratation, qui peut causer des risques pour le fœtus. Il est également recommandé de s’alimenter de manière équilibrée et saine, en privilégiant des aliments riches en potassium, comme la banane, pour éviter les crampes et favoriser la récupération musculaire. En ce qui concerne la fréquence des séances de natation, il vaut mieux opter pour des séances de 30 minutes deux fois par semaine plutôt que des séances plus longues d’une heure ou plus, une fois par semaine. Il est important de doser son effort et de ne pas en faire trop pour éviter des contractions. Enfin, il ne faut pas dépasser ses limites et être à l’écoute de son corps en cas d’essoufflement.

Quel type de nage privilégier pendant une grossesse ?


Le crawl, la brasse et même le papillon peuvent être pratiqués pendant la grossesse, mais la nage sur le dos est recommandée pour réduire la cambrure lombaire et les lombalgies qui peuvent accompagner la grossesse.

Enceinte : pensez aussi à l’aquagym


L’aquagym est une activité très relaxante qui présente les mêmes avantages que la gymnastique. Elle permet d’améliorer les capacités cardiorespiratoires, favorise la circulation sanguine au niveau des jambes et assouplit les articulations sans accentuer les douleurs articulaires liées à la grossesse. De plus, comme pour la natation, le poids de la femme enceinte est moins gênant grâce à l’apesanteur de l’eau.
Lisez aussi  Les bienfaits de la boxe : pourquoi pratique-t-on ce sport ?

Quels lieux de baignade choisir pendant la grossesse ?


Selon des études, certains produits chimiques utilisés dans le traitement des eaux de piscine peuvent présenter un danger pour le développement du fœtus. Cependant, les évaluations des risques menées par l’Anses n’ont rien révélé de particulier et assurent, par exemple, qu’il n’y a pas de toxicité pour le développement fœtal liée à l’ingestion de l’acide trichloroacétique chez les femmes enceintes. Si vous avez le choix, il est recommandé de se baigner en mer pour profiter des bienfaits de l’eau de mer et de l’air marin pendant la grossesse. Il est toutefois important de prendre les précautions liées à la baignade en mer, comme les risques de courant et les cailloux.

Les bienfaits de la musculation quand on est enceinte


Il est bon de nager pendant la grossesse pour plusieurs raisons. Tout d’abord, la natation permet de se relaxer, de ressentir un bien-être et de diminuer le stress. En nageant, la future maman peut profiter différemment des changements de son corps, se sentir légère et libérer des endorphines de plaisir. De plus, la natation permet de maintenir une condition physique en sollicitant tous les groupes musculaires sans compromettre la santé du fœtus ni celle de la future maman. Elle améliore également le système respiratoire, aide à éviter une prise de poids excessive et à garder la ligne pendant la grossesse, favorise la circulation sanguine, améliore la posture et diminue les lombalgies. Enfin, la natation est une bonne préparation à l’accouchement, notamment au niveau de la souplesse du bassin, de l’effort respiratoire et cardiaque.
Lisez aussi  Infos Peeling facial : toutes les infos !

Les contre-indications de la natation pendant la grossesse


Certaines situations constituent une contre-indication à la pratique de la natation pendant la grossesse, telles que la menace d’accouchement prématuré, certaines maladies cardiaques maternelles et la menace de fausse couche spontanée. Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un professionnel de santé avant de commencer à pratiquer la natation.

Comment savoir si je dois stopper ma pratique aquatique ?


Il faut cesser toute activité physique ou sportive et consulter un professionnel de santé si vous êtes anormalement essoufflée à l’effort, si vous ressentez une douleur à la poitrine, si vous avez des contractions utérines régulières et douloureuses, si vous avez des saignements vaginaux, si vous éprouvez des vertiges, des troubles de l’équilibre, un malaise ou des maux de tête inhabituels, ou si l’un de vos mollets est gonflé et dur, ce qui peut être signe d’une phlébite.

Quels sports aquatiques éviter pendant la grossesse ?


La plongée sous-marine et le ski nautique sont à éviter pendant la grossesse. En ce qui concerne l’aquabike, il peut être pratiqué avec modération, mais il faut éviter les mouvements brusques. Les bains bouillants sont également à éviter car l’eau chaude peut provoquer des élévations de température corporelle et accélérer les battements cardiaques du fœtus. De plus, les espaces clos comme les jacuzzis sont propices au développement de micro-organismes.

ARTICLE SUIVANT
Comment détecter une peau sensible ?

SUR LE MÊME SUJET