• 672
  • 11
  • 29
  • 253

Pourquoi les piqûres de poux nous démangent-elles ?

Jessica
Par Jessica
13 mars 2024 10

Le texte n’est pas fourni. Pouvez-vous fournir le texte que vous souhaitez que je réécrive?

Les symptômes d’une infestation de poux de tête


Si vous n’avez jamais été confronté aux poux de tête, sachez qu’ils se nichent dans nos chevelures et se nourrissent de notre sang. Cela provoque des démangeaisons, mais ce n’est pas le seul symptôme d’alerte. En effet, les infestations de poux passent souvent inaperçues au début, car les démangeaisons peuvent prendre deux à six semaines pour se manifester. Cependant, d’autres symptômes peuvent alerter, tels que des irritations de la peau, des rougeurs et des éruptions cutanées, ainsi que la présence de lentes attachées aux racines des cheveux.

Pourquoi les poux provoquent des démangeaisons


Les poux de tête piquent notre cuir chevelu pour se nourrir de notre sang. Pendant leurs repas, ils injectent des protéines allergisantes qui déclenchent des démangeaisons chez certaines personnes. La salive des poux contient des substances irritantes, telles que des anticoagulants, qui peuvent provoquer une réaction allergique et entraîner des rougeurs, des démangeaisons et parfois des gonflements.

Les lentes et les démangeaisons


Les lentes sont les œufs des poux et ne provoquent pas de démangeaisons. Cependant, lorsqu’elles éclosent, les jeunes nymphes peuvent rapidement se nourrir et causer des démangeaisons. Ainsi, les démangeaisons sont attribuables aux nymphes et aux poux de tête adultes, mais pas aux lentes elles-mêmes.

Les poux de corps existent aussi


En plus des poux de tête, il existe également des poux de corps qui vivent sur nos vêtements et ne se déplacent sur notre corps que pour se nourrir. Contrairement aux poux de tête, les poux de corps sont plus courants chez les personnes ayant une hygiène précaire. Il est important de noter que les poux de corps ne transmettent pas de maladies via leur salive.

Sensibilité individuelle aux piqûres de poux


Certaines personnes peuvent ressentir des démangeaisons dès les premières piqûres de poux, tandis que d’autres réagissent plus tard lorsque les poux se sont multipliés. La sensibilité aux piqûres de poux varie d’une personne à l’autre en raison de facteurs tels que la réactivité du système immunitaire et l’habituation à la présence des poux.

Les poux ne sautent pas !


Contrairement à certaines idées reçues, les poux de tête ne sautent pas, ne volent pas et ne privilégient pas certains cuirs chevelus. Ils se transmettent par contact direct de cheveux à cheveux ou par contact indirect via des objets partagés. Les enfants considérés comme des « têtes à poux » sont en réalité plus exposés en raison de leur sociabilité et de leur propension à être en contact avec d’autres enfants.

Les démangeaisons persistantes après le traitement


Il est fréquent que le cuir chevelu continue de démanger après un traitement anti-poux. Cela peut s’expliquer par la présence de résidus de salive et d’excréments sur le cuir chevelu, des irritations causées par les produits chimiques du traitement, ou une sécheresse cutanée provoquée par le traitement. De plus, une réinfestation peut se produire si le traitement n’a pas été appliqué correctement ou si tous les œufs n’ont pas été éliminés. Si les démangeaisons persistent, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé.

ARTICLE SUIVANT
Bienfaits du yoga : découvrez-les !

SUR LE MÊME SUJET