• 308
  • 59
  • 23
  • 283

Attention aux tendinites de l’épaule chez les nageurs et nageuses !

Jessica
Par Jessica
15 juin 2024 24

La natation sollicite constamment les bras, en particulier les épaules. À force, les mouvements répétitifs de rotation et d’extension effectués lors des différentes nages peuvent provoquer une surcharge des tendons de l’épaule, ce qui malheureusement peut entraîner des tendinites.

Les bienfaits de la natation sur la santé et les risques de blessures

Il est aujourd’hui bien connu que la natation présente de nombreux bienfaits pour la santé. Cependant, comme tout sport, elle comporte également des risques et contre-indications. L’une des blessures les plus courantes chez les nageurs est la tendinite de l’épaule, parfois appelée syndrome de l’épaule du nageur.

La tendinite de l’épaule en natation

La tendinite de l’épaule est une blessure fréquente chez les nageurs, en particulier chez ceux qui pratiquent ce sport de manière régulière. Elle se caractérise par une inflammation des tendons de l’épaule due à des mouvements répétitifs ou à une tension excessive sur les articulations. Si elle n’est pas prise en charge, elle peut engendrer des complications telles que l’arthrose ou la rupture de la coiffe des rotateurs.

Reconnaître et prévenir la tendinite de l’épaule

La tendinite de l’épaule se manifeste par une douleur localisée au niveau de l’articulation, exacerbée lors des mouvements de rotation ou d’élévation du bras. Il est essentiel de reconnaître ces symptômes pour éviter d’aggraver la blessure. La natation, avec ses mouvements répétitifs et parfois une mauvaise technique, peut favoriser le risque de tendinite de l’épaule. Pour prévenir cette blessure, il est recommandé de prendre certaines mesures telles que s’hydrater régulièrement, bien s’échauffer, apprendre les bonnes bases de la natation, renforcer les muscles de l’épaule, et alterner les types de nage et d’exercices.

Traitement et récupération

En cas de tendinite de l’épaule, il est important de consulter un professionnel de la santé et de cesser la natation dès l’apparition des premières douleurs. Le repos, les anti-inflammatoires et la kinésithérapie sont souvent recommandés pour soulager la douleur et retrouver la mobilité de l’épaule. La reprise de la natation dépendra de la gravité de la blessure et devra se faire de manière progressive, en suivant les recommandations du médecin ou du kinésithérapeute.

ARTICLE SUIVANT
Huiles essentielles efficaces contre les taons

SUR LE MÊME SUJET