• 426
  • 191
  • 18
  • 267

Bénéfices pour la santé de l’iode ?

Jessica
Par Jessica
15 février 2024 33

Notre organisme a besoin de l’iodé, un oligoélément essentiel. Sans lui, la glande thyroïde ne peut pas produire d’hormones. Les carences en iodé sont peu courantes, sauf chez les femmes enceintes dont les besoins sont plus élevés. Le rôle et les bénéfices de l’iodé, les apports recommandés, ainsi que les risques d’une insuffisance ou d’un excès d’iodé vous sont expliqués en détail.

Définition : qu’est-ce que l’iode ? Pourquoi est-ce essentiel à la thyroïde ?

Au XIXe siècle, les enfants souffrant d’un retard mental lié à une carence en iode étaient appelés les « Crétins des Alpes ». L’iodé est un oligoélément nécessaire à la synthèse des hormones thyroïdiennes T3 et T4. Ces hormones sont essentielles au développement et à la croissance, à la régulation du métabolisme et au développement des muscles. L’iode intervient également dans le métabolisme des glucides, lipides et protéines.

Apports en iode : quels sont les besoins quotidiens pour le corps humain ?

Les besoins en iode varient selon l’âge. L’Agence nationale de sécurité sanitaire estime les apports satisfaisants en iode à 90 μg/j pour les enfants de moins de 10 ans, 120 μg/j pour les enfants de 11 à 14 ans, 130 μg/j pour les enfants de 15 à 17 ans, 150 μg/j pour les adultes de 18 ans et plus, et 200 μg/j pour les femmes enceintes et allaitantes.

Pourquoi faire une cure d’iode pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse et l’allaitement, les besoins en iode augmentent à environ 200-250 μg/j. Une carence en iode peut avoir un impact sur l’équilibre hormonal de la femme enceinte. Certains médecins recommandent de prendre des suppléments d’iode dès l’arrêt de la contraception, avant même la conception de l’enfant. Les complexes vitaminés « spécial grossesse » peuvent contenir de l’iode.

Lisez aussi  Compréhension de l'anatomie pénienne
ARTICLE SUIVANT
Stase stercorale : aliments et liquides à consommer

SUR LE MÊME SUJET