• 453
  • 143
  • 25
  • 177

Bronchodilatateurs: indications, effets secondaires, définition ?

Jessica
Par Jessica
12 novembre 2023 39

La prescription des bronchodilatateurs est courante pour traiter l’asthme et la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Ces médicaments ont pour effet de détendre les muscles des bronches, facilitant ainsi la respiration. Comment fonctionnent-ils exactement ? Quand sont-ils recommandés ? Quels sont leurs effets secondaires possibles ? Pour répondre à ces questions, nous avons consulté une pharmacienne.

Bronchodilatateurs : des médicaments pour dégager les bronches

Les bronchodilatateurs sont des médicaments qui permettent de limiter la contraction anormale des muscles des bronches. Cela est symptomatique de certaines maladies comme l’asthme ou la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO).

Les avantages des bronchodilatateurs

La docteure en pharmacie Noura Marashi explique que les bronchodilatateurs augmentent la surface des bronches et permettent ainsi un apport en oxygène plus important. Leur efficacité est prouvée depuis de nombreuses années, tant lors de la crise que dans le traitement de fond de l’asthme et de la BPCO. Ils soulagent rapidement les difficultés respiratoires et limitent les complications de ces maladies.

Ces médicaments sont généralement administrés par voie inhalée, sous forme d’aérosols. Certains bronchodilatateurs sont pris par voie orale.

Le choix du bronchodilatateur

Le choix du bronchodilatateur revient au médecin, car ces médicaments sont sur ordonnance. Le médecin opte généralement pour le bronchodilatateur le plus efficace et qui présente le moins d’effets indésirables. Parfois, il est nécessaire d’essayer plusieurs médicaments différents pour trouver la formule la plus adaptée.

Différents types de bronchodilatateurs

Il n’y a ni perdant, ni vainqueur entre les bêta-2 stimulants et les anticholinergiques. Ces deux types de bronchodilatateurs agissent différemment mais sont tout aussi efficaces. Les bêta-2 stimulants agissent en stimulant les récepteurs bêta-2 du muscle lisse des bronches, entraînant une relaxation musculaire rapide. Les anticholinergiques, quant à eux, inhibent l’action de l’acétylcholine, ce qui bloque la constriction des bronches causée par le nerf pneumogastrique. De plus, ils ont une action asséchante qui limite les sécrétions bronchiques. Il existe d’autres types de bronchodilatateurs moins couramment utilisés, comme ceux à base de bromure d’ipratropium ou la théophylline.

Différentes durées d’action des bronchodilatateurs

Les bronchodilatateurs se distinguent également par leur durée d’action, qui peut être rapide ou prolongée. Les bronchodilatateurs à courte durée d’action sont utilisés lors des épisodes aigus de difficultés respiratoires. Ils sont administrés par voie inhalée à l’aide d’un aérosol doseur ou, plus rarement, d’un nébuliseur. Les bronchodilatateurs à longue durée d’action sont utilisés dans le traitement de fond de la BPCO. Ils sont prescrits lorsque les difficultés respiratoires persistent malgré l’utilisation régulière d’un bronchodilatateur à courte durée d’action plusieurs fois par jour. Ils peuvent être administrés par voie inhalée ou orale, mais les bronchodilatateurs inhalés sont mieux tolérés.

Comment les bronchodilatateurs agissent-ils sur les muscles des bronches ?

Lorsque nous respirons, l’air passe par les voies respiratoires et atteint les bronches. Dans le cas de maladies chroniques comme l’asthme ou la BPCO, le muscle lisse qui entoure les bronches se contracte, entraînant une augmentation des sécrétions de mucus et des difficultés respiratoires. Les bronchodilatateurs se fixent aux cellules des muscles lisses des bronches et permettent leur relaxation, ce qui entraîne une réduction des sécrétions de mucus et une amélioration de la respiration.

Indications et effets secondaires des bronchodilatateurs

Les bêta-2 stimulants sont utilisés pour le traitement de la crise d’asthme, des exacerbations de la BPCO, de l’asthme d’effort et du test de réversibilité de l’obstruction bronchique lors des épreuves fonctionnelles respiratoires. Les anticholinergiques sont utilisés dans le traitement de fond de l’asthme et de la BPCO, ainsi que dans le traitement des râles agoniques en fin de vie.

Comme tous les médicaments, les bronchodilatateurs peuvent avoir des effets indésirables. Cependant, lorsqu’ils sont administrés par voie inhalée, les effets secondaires sont atténués.

En conclusion, les bronchodilatateurs sont des médicaments essentiels pour dégager les bronches et soulager les difficultés respiratoires causées par des maladies comme l’asthme ou la BPCO. Ils agissent en relaxant les muscles des bronches et en réduisant les sécrétions de mucus. Le choix du bronchodilatateur et la durée de son action dépendent de chaque cas et sont déterminés par le médecin. Ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires, mais ceux-ci sont généralement atténués lorsqu’ils sont administrés par voie inhalée.

ARTICLE SUIVANT
Reconnaître et soigner Gardnerella vaginalis

SUR LE MÊME SUJET