• 624
  • 141
  • 7
  • 139

Calculer son IMC : découvrez votre Indice de Masse Corporelle !

Jessica
Par Jessica
24 novembre 2023 29

Le calcul de l’indice de masse corporelle (IMC) permet d’évaluer les risques pour la santé en fonction de la corpulence. Toutefois, il présente certaines limites. Comment doit-on comprendre les résultats de cet indice ? À quel moment doit-on s’en préoccuper ?

Introduction

L’indice de masse corporelle (IMC) est un outil utilisé pour évaluer la corpulence et adapter son mode de vie afin d’éviter le surpoids ou la maigreur. Cet article examine le calcul de l’IMC, son interprétation et ses limites.

Qu’est-ce que l’IMC (BMI en anglais) ?

L’IMC est un indicateur utilisé par l’OMS depuis 1997 pour évaluer les risques liés au surpoids et à l’obésité chez les adultes. Il permet de déterminer si le poids est proportionnel à la taille et s’il présente un risque pour la santé. Il est calculé en divisant le poids par la taille au carré.

Comment calculer son IMC ?

L’IMC se calcule en divisant le poids par la taille au carré, en utilisant la formule IMC = poids (kg) / taille² (m). Par exemple, si une personne pèse 63 kg et mesure 1,70 m, son IMC est de 21,8 kg/m².

Comment interpréter son IMC ?

L’OMS définit plusieurs seuils d’alerte pour interpréter l’IMC. Une personne est considérée comme maigre si son IMC est inférieur à 18,4 kg/m², de corpulence « normale » entre 18,5 et 24,9 kg/m², en surpoids entre 25 et 29,9 kg/m², en obésité modérée entre 30 et 34,9 kg/m², en obésité sévère entre 35 et 39,9 kg/m², et en obésité morbide au-dessus de 40 kg/m².

Les limites de l’IMC

L’IMC présente certaines limites, car il ne prend pas en compte la composition corporelle, l’âge, l’activité physique, l’origine ethnique ou les troubles alimentaires. Il est donc recommandé de consulter un professionnel de la santé pour une évaluation complète de son poids et de sa santé.

Lisez aussi  Raynaud : faut-il bannir l'alcool ?

Les implications de l’IMC élevé

Un IMC élevé est associé à un risque accru de diabète, de maladies cardiovasculaires et de certains cancers. Il est important de prendre en charge son poids et de consulter un professionnel de la santé en cas de situation préoccupante.

Le calcul de l’IMC selon l’âge

Pour les personnes de plus de 65 ans, des critères de dénutrition liés à l’âge doivent être pris en compte. Pour les enfants et les adolescents, les courbes de croissance sont utilisées pour interpréter l’IMC.

La pertinence de l’IMC pour certaines populations

L’IMC n’est pas adapté aux femmes enceintes ni aux femmes allaitantes. De plus, chez les sportifs de haut niveau, l’IMC peut être faussé en raison de leur masse musculaire élevée.

Réaction face à un IMC élevé

Il n’est pas nécessaire de faire un régime strict en cas d’IMC légèrement élevé. Il est important de prendre en compte d’autres facteurs tels que le métabolisme, l’hérédité et les comorbidités. L’objectif est de maintenir un poids stable et de ne pas être en conflit constant avec son alimentation.

Chirurgie de l’obésité et IMC

Dans certains cas d’obésité, une chirurgie bariatrique peut être envisagée. Cependant, tous les patients en surpoids ou en obésité ne sont pas éligibles à cette intervention.

L’IMC et le diabète de type 2

L’IMC est un indicateur du diabète de type 2, mais sa fiabilité varie selon les pays et les populations. Des seuils d’IMC différents sont recommandés pour mieux caractériser le risque de diabète.

Conclusion

L’IMC est un outil utile pour évaluer la corpulence, mais il présente des limites et doit être interprété avec précaution. Il est important de consulter un professionnel de la santé pour une évaluation complète de son poids et de sa santé.

Lisez aussi  L'adénosine : impact sur le sommeil
ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET