• 592
  • 19
  • 16
  • 170

Cancer des testicules : rôle de l’échographie dans le diagnostic ?

Jessica
Par Jessica
07 juin 2024 45

Le cancer du testicule est le cancer le plus commun chez les jeunes adultes de sexe masculin. Heureusement, il a généralement un bon pronostic. L’échographie scrotale est souvent utilisée pour détecter de petites lésions. Le Pr Xavier Durand, chirurgien urologue à l’hôpital Paris Saint-Joseph et membre de l’Association française d’urologie (AFU), fait le point sur cette maladie.

Cancer du testicule : définition et types de tumeurs

Le cancer du testicule est une maladie qui se caractérise par la croissance de cellules cancéreuses dans les tissus d’un testicule (exceptionnellement dans les deux). Environ 95% des cancers du testicule se développent à partir des cellules germinales. On distingue deux types de tumeurs germinales : les tumeurs séminomateuses (séminomes) qui représentent près de 60% des cancers des testicules et qui touchent généralement des hommes âgés de 35 à 45 ans, et les tumeurs non séminomateuses qui concernent des hommes plus jeunes, représentant environ 40% des cancers testiculaires.

Premiers signes d’un cancer des testicules

Le cancer du testicule est principalement asymptomatique et est souvent découvert par le patient lui-même lorsqu’il sent une petite masse dure et indolore lors de l’autopalpation. Il peut également être découvert lors d’un examen réalisé pour des troubles de la fertilité ou pour une autre raison. Il est conseillé aux adolescents et aux hommes jeunes d’effectuer régulièrement une autopalpation des testicules, de préférence après la douche, afin de détecter toute masse nouvelle ou anormale.

Facteurs de risque du cancer du testicule

Plusieurs facteurs de risque ont été identifiés dans le cancer du testicule, notamment la cryptorchidie (testicules non descendus) qui augmente le risque de développer un cancer du testicule. D’autres facteurs de risque incluent l’atrophie testiculaire, les antécédents familiaux de cancer du testicule, la consommation de cannabis et l’exposition au Distilbène pendant la grossesse. Le syndrome de dysgénésie testiculaire (trouble du développement des testicules) expose également à un risque accru de cancer du testicule.

Examens pour diagnostiquer un cancer du testicule

En cas de découverte d’une masse suspecte dans un testicule, le médecin demandera une échographie pour détecter des anomalies. La réalisation d’un bilan biologique comprenant le dosage des marqueurs tumoraux (AFP, hCG totale et LDH) permettra d’orienter le diagnostic. En cas de suspicion de cancer, un scanner thoraco-abdomino-pelvien sera réalisé pour rechercher d’éventuelles métastases.

Imagerie pour détecter un cancer du testicule

L’échographie est l’examen de référence pour caractériser une masse testiculaire, tandis que le scanner permet d’explorer les ganglions et les organes de l’abdomen et du thorax à la recherche de métastases. L’IRM peut également être utilisée pour caractériser les petites lésions testiculaires.

Traitement du cancer du testicule

Le traitement principal du cancer du testicule est chirurgical. L’orchidectomie (ablation du testicule) est à la fois un geste diagnostique et thérapeutique. Avant le début des traitements, la conservation du sperme est proposée pour préserver la fertilité. Après l’intervention chirurgicale, l’examen anatomopathologique précisera la nature de la tumeur et son type histologique. Selon le type et le stade du cancer, le traitement chirurgical peut être complété par de la chimiothérapie ou de la radiothérapie.

ARTICLE SUIVANT
Araignées chez moi : causes et solutions pour m’en défaire

SUR LE MÊME SUJET