• 526
  • 152
  • 8
  • 42

Cancer utérus : intérêt échographie dans diagnostic

Jessica
Par Jessica
01 juin 2024 25

Environ 8000 femmes sont touchées chaque année par le cancer du corps de l’utérus, aussi appelé cancer de l’utérus. Le Pr Vincent Lavoué, médecin gynécologue obstétricien au CHU de Rennes et responsable de la commission des cancers gynécologiques du CNGOF, explique que l’échographie réalisée en première intention permet de détecter les anomalies.

Le cancer du corps de l’utérus ou cancer de l’endomètre

Le cancer du corps de l’utérus (ou cancer de l’endomètre) est un type de cancer différent du cancer du col de l’utérus. Il affecte principalement les femmes après la ménopause et se développe à partir des cellules de l’endomètre, qui est la muqueuse qui recouvre l’intérieur de l’utérus. Contrairement au cancer du col de l’utérus, il n’existe pas de dépistage pour le cancer de l’endomètre. Ce cancer peut prendre la forme d’un adénocarcinome ou d’un sarcome, une tumeur rare mais agressive qui se développe dans le tissu musculaire ou conjonctif de l’utérus.

Cancer du col de l’utérus, examens et dépistage organisé

Le cancer du col de l’utérus est principalement causé par le virus du papillome humain (HPV), une infection sexuellement transmissible très courante. Un dépistage national a été mis en place pour les femmes âgées de 25 à 65 ans afin de diagnostiquer la maladie à un stade précoce. Ce dépistage consiste en un frottis cervical, où un échantillon de cellules est prélevé sur le col de l’utérus pour une analyse en laboratoire. En cas de résultats anormaux, une colposcopie, qui permet d’observer le col de l’utérus à la loupe, peut être réalisée.

Les symptômes du cancer du corps de l’utérus

Le cancer du corps de l’utérus se manifeste principalement par des saignements ou des pertes vaginales inhabituelles chez les femmes ménopausées. Tout saignement vaginal chez une femme ménopausée doit être signalé et entraîner une consultation médicale.

Diagnostic du cancer de l’utérus et examens à réaliser

Le diagnostic du cancer de l’utérus repose sur un prélèvement de cellules de l’utérus ainsi qu’une échographie. Un examen clinique permet de confirmer l’origine des saignements et une biopsie de l’endomètre permet de recueillir des cellules pour une analyse en laboratoire. Une échographie peut également être réalisée pour détecter d’éventuelles anomalies. En cas de résultats suspects, une hystéroscopie peut être effectuée pour explorer la cavité utérine.

La biopsie de l’endomètre et l’échographie pour le cancer de l’utérus

La biopsie de l’endomètre est réalisée en prélevant des cellules de l’utérus à l’aide d’une pipelle. Cet examen peut être effectué au cabinet médical ou lors d’une hystéroscopie. L’échographie, réalisée par voie sus-pubienne et endovaginale, permet d’observer l’utérus et de détecter un épaississement de l’endomètre ou des tumeurs.

Imagerie médicale pour détecter un cancer de l’utérus

L’échographie est l’examen de première intention pour orienter le diagnostic, tandis que l’IRM permet d’évaluer l’extension de la maladie et de déterminer si elle s’est propagée à d’autres organes. Le scanner n’est pas utile pour le diagnostic mais peut être utilisé en complément de l’IRM. L’analyse en laboratoire permet de déterminer la nature des cellules et d’adapter le traitement en fonction du sous-type histologique du cancer.

Traitement du cancer de l’utérus

Le traitement principal du cancer du corps de l’utérus est la chirurgie, qui consiste en une hystérectomie pour retirer l’utérus et éventuellement les ovaires. Si nécessaire, une chimiothérapie et/ou une radiothérapie peuvent être ajoutées. Dans la plupart des cas, la chirurgie est suffisante et aucun traitement adjuvant n’est nécessaire.

ARTICLE SUIVANT
Médicament OTC efficace contre cystite ?

SUR LE MÊME SUJET