• 450
  • 136
  • 41
  • 358

Causes déficit immunitaire : que faut-il savoir ?

Jessica
Par Jessica
28 novembre 2023 19

Le Dr Sylvain Choquet, chef de service Hématologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, explique que certaines personnes sont plus susceptibles aux infections en raison d’un système immunitaire affaibli. Ce phénomène est appelé déficit immunitaire et peut être présent dès la naissance (inné) ou acquis au cours de la vie. Le médecin examine les symptômes du déficit immunitaire ainsi que les différentes causes possibles. Il discute également des options de traitement disponibles.

Immunodéficience ou déficience immunitaire : qu’est-ce que c’est ?

L’immunodéficience ou déficience immunitaire réduit la capacité du système immunitaire à combattre les infections et les maladies. Cela entraîne un affaiblissement des défenses de l’organisme, une sensibilité accrue aux infections et un risque élevé de certaines pathologies. Différents types d’immunodéficience existent selon les composantes du système immunitaire affectées.

Primaire (primitif ou congénital) ou secondaire (acquis)

Les déficits immunitaires peuvent être classés en deux catégories : primitifs (innés) ou secondaires (acquis). Les immunodéficiences primaires sont généralement causées par des mutations génétiques et sont présentes dès la naissance. Les immunodéficiences secondaires peuvent être acquises au cours de la vie en raison d’infections, de médicaments immunosuppresseurs, de traitements médicaux ou de dénutrition.

Quels sont les symptômes d’un système immunitaire affaibli (immuno-dépression) ?

Un système immunitaire affaibli peut ne pas présenter de symptômes pendant longtemps, ce qui rend le diagnostic difficile. Les symptômes courants d’une déficience immunitaire incluent des maladies infectieuses récurrentes, des infections respiratoires, une fatigue persistante, une perte d’appétit, des symptômes cutanés, des maladies auto-immunes ou inflammatoires, des troubles de cicatrisation et des complications.

Lisez aussi  Le miel, allié du sommeil ?

Bilan immunitaire : Comment diagnostiquer un déficit immunitaire ?

Le diagnostic d’un déficit immunitaire nécessite des examens approfondis. Une numération formule sanguine et une électrophorèse des protéines sériques sont généralement réalisées pour évaluer la fonction immunitaire. Des tests génétiques peuvent également être effectués. Le dépistage peut être complexe car de nombreuses anomalies existent.

Traitement : comment guérir d’un déficit immunitaire ?

Le traitement d’un déficit immunitaire vise à renforcer le système immunitaire, prévenir les infections et traiter celles en cours. Les options thérapeutiques varient selon le type et la sévérité de la déficience. Des traitements antibiotiques, des immunoglobulines, des médicaments spécifiques ou des greffes de moelle osseuse peuvent être proposés. La vaccination est également recommandée pour renforcer le système immunitaire. Ces traitements visent à améliorer les symptômes et la qualité de vie des patients.

ARTICLE SUIVANT
Tisanes pour un sommeil réparateur : quelles choisir ?

SUR LE MÊME SUJET