• 738
  • 153
  • 14
  • 84

Chiffres épidémie bronchiolite 2023-2024 : prévention bébé ?

Jessica
Par Jessica
04 novembre 2023 33

En France, l’épidémie annuelle de bronchiolite sévit à nouveau, touchant principalement les enfants de moins de deux ans. Actuellement, six régions métropolitaines se trouvent en alerte rouge. Afin de préserver la santé de votre bébé contre ce virus respiratoire, il est important de prendre certaines précautions. Il convient de noter que cette année, un traitement préventif est disponible pour la première fois en France.

La bronchiolite en France en 2023-2024

L’épidémie de bronchiolite est présente en France depuis octobre, avec six régions en alerte rouge : Bretagne, Centre Val-de-Loire, Grand-Est, Île-de-France, Normandie, Pays-de-la-Loire. Dans les territoires d’Outre-mer, la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane sont également en phase épidémique.

Le traitement préventif Beyfortus

Le traitement préventif Beyfortus, développé par Sanofi et AstraZeneca, a reçu l’approbation des autorités de santé et est disponible gratuitement en France pour les nourrissons jusqu’à un an. Il offre une protection contre la bronchiolite pendant toute la saison épidémique et peut être administré dès la naissance.

Le vaccin Pfizer et les autres laboratoires

Le laboratoire Pfizer a publié des résultats positifs pour son vaccin contre la bronchiolite, le VRSpreF. D’autres laboratoires comme Moderna, GSK et Johnson & Johnson travaillent également sur un vaccin.

Prévention et hygiène pour éviter la bronchiolite

Pour éviter la contagion du virus respiratoire syncytial (VRS) responsable de la bronchiolite, il est important de se laver les mains régulièrement, de nettoyer les objets fréquemment en contact avec le bébé et d’éviter les contacts avec des personnes malades. Allaiter son enfant peut également aider à renforcer son système immunitaire. Il est également recommandé d’aérer régulièrement les pièces de vie et de nettoyer le nez de son enfant au sérum physiologique.

Quand s’inquiéter et quand consulter

En cas de symptômes inquiétants tels que des difficultés respiratoires ou une difficulté à manger, il est recommandé de consulter rapidement un médecin. En cas de vomissements, de nourrissons de moins de 6 semaines ou de prématurés de moins de trois mois, de maladies cardiaques ou respiratoires déjà existantes, ou de somnolence excessive ou de pleurs inhabituels, il est préférable de se rendre aux urgences.

ARTICLE SUIVANT
Fatigue pendant la grossesse : causes et solutions

SUR LE MÊME SUJET