• 303
  • 46
  • 12
  • 378

Cicatrices adhérentes : définition et prévention

Jessica
Par Jessica
25 février 2024 48

Si vous avez une ancienne cicatrice qui est creuse et peu souple, il est possible que vous ayez des adhérences. Ces adhérences peuvent affecter l’apparence de la cicatrice et entraver la mobilité de la peau, ce qui peut causer des complications. Alors, qu’est-ce qu’une adhérence de cicatrice et comment pouvez-vous l’éviter et la traiter ? Vous trouverez les réponses ci-dessous.

Définition : c’est quoi les adhérences de cicatrice ?

Les adhérences de cicatrice sont une forme de cicatrice pathologique. Au cours du processus de cicatrisation, les fibroblastes produisent des fibres de collagène de manière anarchique, ce qui peut entraîner la formation d’adhérences en profondeur. Ces adhérences rendent la cicatrice collante et entraînent une perte de mobilité de la peau.

Adhérence de cicatrices chirurgicales : quels symptômes ? quelles conséquences ?

Après une intervention chirurgicale, il est possible d’avoir des adhérences de cicatrice, ce qui peut entraîner des cicatrices inesthétiques, creuses et peu souples. Ces adhérences peuvent causer des douleurs, des tensions musculaires, des problèmes de posture, des troubles neurologiques, des problèmes de circulation sanguine ou lymphatique, des difficultés respiratoires, des troubles digestifs et des problèmes de cycle menstruel.

Comment éviter l’apparition d’adhérences après une opération ?

Pour éviter le risque d’adhérences de cicatrice, il est recommandé de protéger la cicatrice du soleil et des frottements en portant des vêtements couvrants et en appliquant une crème solaire. Il est également important d’hydrater régulièrement la cicatrice avec une crème grasse aux propriétés réparatrices. La kinésithérapie et l’ostéopathie peuvent aider à éviter les complications liées aux adhérences cicatricielles.

Comment se débarrasser des adhérences de cicatrice ?

Bien qu’une cicatrice soit le plus souvent définitive, il est possible d’améliorer son apparence grâce à la chirurgie réparatrice. Des techniques comme la greffe de tissus cutanés, l’exérèse de la cicatrice, la plastie locale, le lipofilling et l’expansion cutanée peuvent être utilisées sous anesthésie générale. Des techniques moins invasives, telles que le laser, peuvent également être utilisées pour traiter les adhérences de cicatrice.

Lisez aussi  Bienfaits d'une cure de sommeil : découvrez-les !
ARTICLE SUIVANT
Stase stercorale : aliments et liquides à consommer

SUR LE MÊME SUJET